Soigner sa copie d'examen en DCG et DSCG

Article écrit par (1291 articles)
Publié le
Modifié le 10/11/2017
7 344 lectures

Soigner sa copie le jour de l'examen permet souvent de gagner quelques centièmes de points. Donner une bonne image de soi au correcteur peut parfois faire la différence entre une note de 9.75 et une note de 10 sur 20.

Or, la copie d'examen est le seul moyen de communication entre le candidat et le correcteur. Voici quelques règles de bons sens destinées aux candidats au DCG et au DSCG.

Une copie d'examen est comme une vitrine ou une publicité qui vous met en avant. Elle vous représente et donne une première impression de votre futur professionnalisme.

Rédigée dans un français approximatif ou ressemblant à un brouillon et le correcteur aura une mauvaise image de vous en tant que futur professionnel.

Rédigée de manière lisible et compréhensible, agréable à lire pour le correcteur et celui-ci lira la suite avec une impression positive. N'oubliez pas que les correcteurs ont souvent des dizaines de copies à corriger.

Soigner sa copie, c'est mettre toutes les chances de son côté.

Choisir un stylo bleu ou noir qui ne bave pas pour écrire sur sa copie d'examen

Si le choix du stylo est limité au bleu ou au noir, à l'exclusion de toute autre couleur originale, vous pouvez choisir un stylo plume ou à bille et même un stylo feutre sous conditions.

N'oubliez pas qu'un stylo plume avec une encre effaçable sera toujours plus discret qu'un stylo à bille ou un stylo feutre. Dans les deux derniers cas, il faudra soit faire une rature ce qui est exclu, soit utiliser un ruban correcteur, généralement plus propre qu'un stylo correcteur qui doit sécher.

Enfin, avec une encre trop claire ou trop épaisse, la copie pourra sembler illisible lorsque l'encre s'efface, ou sale à cause de l'épaisseur.

Astuce : pensez à prendre un stylo qui permet de contrôler le niveau d'encre et un stylo ou une cartouche de rechange. Il n'y a rien de pire que de se retrouver sans encre à la toute dernière minute, juste avant de rendre sa copie ! La règle est la même pour la calculatrice : prenez des piles ou une calculatrice de rechange !

Penser à aérer sa copie d'examen de DCG ou DSCG

Ce conseil est souvent répété aux étudiants et est parfois perdu de vue par les candidats libres. Il faut aérer sa copie en respectant la marge des copies d'examen fournies. Il faut aussi sauter une ligne avant et après les titres d'une dissertation ou le nom du dossier traité par exemple.

Certains vont jusqu'à dire qu'il ne faut jamais écrire sur la première et la dernière ligne d'une page d'une copie d'examen à petits carreaux.

Sur les feuilles à petits carreaux, n'écrivez qu'une ligne sur deux. Les surveillants vous donneront autant de copies d'examen que nécessaire !

Astuce : démarrez toujours une partie ou un dossier sur une nouvelle page. Idéalement, demandez même une copie double par dossier à traiter. Vous pourrez traiter les dossiers dans le désordre et les rendre dans le bon ordre. Vous conserverez aussi la possibilité de rajouter des informations au moment de la relecture.

De la même manière, vous pouvez utiliser une page ou demi-page par question selon son importance, toujours dans le but de pouvoir rajouter des informations si besoin.

Traiter de préférence les questions dans l'ordre

L'ordre des questions est rarement choisi au hasard par l'auteur d'un sujet. Souvent, elles se complètent ou représentent une progression de la réflexion. La dernière question est alors la plus difficile ou dépend des réponses apportées aux questions précédentes.

Dans le cadre d'une analyse d'arrêt, on aura par exemple des questions sur les faits, les parties, la procédure et le problème juridique avant d'aborder le sens, la valeur et la portée de l'arrêt. Impossible d'évaluer la valeur ou la portée d'un arrêt sans avoir compris le problème juridique posé.

Il faut donc toujours commencer par lire toutes les questions. Cela évite de répondre à toutes les questions en même temps dans une question unique : la première. Vous n'aurez jamais le temps de vous répéter au cours des questions suivantes ! Que de points perdus dans ce cas !

Il faut aussi annoncer systématiquement la question que l'on traite en laissant un peu de place entre deux questions pour éviter toute ambiguïté.

Présenter correctement ses idées pour répondre aux questions posées

À l'examen, les points ne sont jamais attribués en fonction de la longueur de la réponse. Trop court et le correcteur pourrait penser à un manque de connaissances et n'attribuera pas tous les points. Trop long et le correcteur pourra estimer que le candidat manque d'esprit de synthèse.

Il faut donc faire des phrases courtes à chaque fois que c'est possible pour faciliter la lecture (pas de phrases qui s'étalent sur plusieurs lignes). Il faut aussi éviter de se répéter et garder à l'esprit ce que l'on veut démontrer.

Répondre à une question le jour de l'examen, ce n'est pas recopier un cours appris par coeur. En droit par exemple, le candidat doit démontrer une idée en commençant par la règle de droit, en poursuivant par l'application au cas d'espèce et en rédigeant une conclusion.

L'exposé du candidat doit toujours être clair, précis et rigoureux pour répondre au mieux aux questions posées.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.