Situation financière d'une entreprise : bien l'apprécier

Article écrit par (1693 articles)
Modifié le
1 510 lectures
Dossier lu 229 138 fois

Différents éléments permettent d'analyser la situation financière d'une entreprise. On peut citer le bilan fonctionnel, le tableau de financement qui propose une analyse dynamique mais aussi les ratios de structure et les ratios de rotation.

Ils permettent d'obtenir le niveau de fonds de roulement et le niveau de capitaux propres nécessaires à l'activité mais aussi d'analyser le niveau d'endettement supportable.

L'analyse de la situation financière d'une entreprise permet de répondre à un certain nombre de questions. Il s'agit de savoir si la trésorerie est positive ou non, si l'entreprise est endettée voire même trop endettée par exemple. Elle se fait à partir du bilan comptable ou du bilan fonctionnel et non à partir du compte de résultat.

D'autres éléments comme le bilan financier ou les calculs de rentabilité économique et financière, permettent d'apprécier la solvabilité de l'entreprise et la rentabilité de l'entreprise. Ils ne seront pas abordés ici.

Les ratios aident ensuite à comparer la situation financière d'entreprises de tailles parfois très différentes.

Comment apprécier la situation financière d'une entreprise ?

Pour apprécier la situation financière d'une entreprise, il faut partir du bilan comptable, voire même du bilan fonctionnel. Ce dernier permet d'analyser le mode de financement du BFR  et de calculer quelques ratios.

Situation financière et fonds de roulement

L'analyse de la situation financière ou structure financière peut passer par la construction d'un bilan fonctionnel et le calcul du fonds de roulement, du besoin en fonds de roulement (d'exploitation et hors exploitation) et de la trésorerie nette.

L'objectif de cette démarche est d'apprécier l'équilibre financier d'une entreprise, parfois en tenant compte de ses perspectives de croissance pour évaluer ses besoins d'investissement par exemple.

Le niveau de fonds de roulement nécessaire est celui qui permet de financer le décalage entre les flux de décaissement et les flux d'encaissement du cycle d'exploitation. Pour y parvenir, l'entreprise a recours à des ressources stables que sont les fonds propres ou les emprunts à long terme ou les dettes financières à court terme, telles que les découverts bancaires.

Idéalement, le fonds de roulement sera suffisamment important pour permettre de couvrir le besoin en fonds de roulement et de dégager une trésorerie positive. Il sera aussi assuré en partie par des fonds propres avec une proportion suffisamment élevée pour mettre l'entreprise à l'abri d'un désengagement éventuel des banquiers. Son niveau varie en fonction de la nature de l'activité de l'entreprise et doit être proportionnel au BFR.

En moyenne, le taux de couverture du BFR par le fonds de roulement tourne autour de 70 à 80% selon les secteurs d'activité. Ces statistiques sont celles de la centrale des bilans de la banque de France. C'est une sécurité pour l'entreprise qui perd de son intérêt si l'actif immobilisé se renouvelle trop rapidement ou si l'entreprise est surendettée.

Le niveau des capitaux propres permet ainsi d'assurer ou non l'indépendance financière de l'entreprise. Plus une entreprise est dépendante de ses clients, plus le niveau de capitaux propres gagne à être élevé. Ils représentent entre 30 et 40% de l'actif économique (actifs immobilisés + BFR).

Analyse de la situation financière avec les ratios

Deux types de ratios utilisés en analyse financière permettent de vérifier la santé financière de l'entreprise.

Le premier type, ce sont les ratios de structure, en utilisant les grandes masses. On peut ainsi comparer le total des immobilisations corporelles et le total des actifs ou encore les capitaux propres ou les dettes financières par rapport au total du passif. On peut y ajouter le ratio qui permet de comparer les dettes financières aux capitaux propres pour avoir le taux d'endettement de la société.

Le second type de ratios à utiliser, ce sont les ratios de rotation qui détaillent les éléments qui composent le besoin en fonds de roulement comme le stock, les créances et l'expriment en jours.

Certains de ces ratios sont présentés dans les articles suivants :



Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.