EBP

Seuil de rentabilité et point mort : comment les calculer ?

Article écrit par (202 articles)
Modifié le
25 691 lectures
Seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité est un indicateur important tout au long de la vie d'une entreprise. Il permet de déterminer le chiffre d'affaires à partir duquel une entreprise gagne de l'argent.

Cet indicateur est un incontournable pour optimiser la compréhension des comptes annuels que l'on soit en rythme de croisière ou en phase de création d'entreprise.

 

Le seuil de rentabilité : comment le définir ?

Le seuil de rentabilité est le seuil à partir duquel une entreprise génère du bénéfice. Ce seuil est atteint dès lors qu'il est à zéro c'est-à-dire que les charges sont entièrement supportées par l'activité. Par charges, il faut comprendre les charges fixes et les charges variables.

 

Le seuil de rentabilité : comment le calculer ?

Le seuil de rentabilité est atteint à partir du moment où les charges fixes et variables sont égales au chiffre d'affaires. Voici la formule de calcul pour calculer le seuil de rentabilité :

Chiffre d'affaires = charges fixes + charges variables

Cela signifie que le chiffre d'affaires à réaliser doit être suffisant pour supporter les frais fixes et les charges variables.

Charges fixes

Ce sont les charges qui resteront fixes que l'activité soit forte ou faible. Ces charges ne subiront pas de variation selon l'activité.

Exemple : Les locations, les frais téléphoniques, les assurances, les honoraires,...

Charges variables

Ce sont les charges qui vont évoluer en fonction de l'activité de manière proportionnelle. Si l'activité augmente les charges variables augmenteront également, et inversement, si l'activité diminue, les charges variables diminueront.

Exemple : Les achats de matières premières, la masse salariale, la sous-traitance,...

Pour synthétiser

Pour représenter la formule de calcul de manière schématique et afin de mieux comprendre le cheminement, voici les étapes à respecter :

+

-

=

-

=

 Chiffre d'affaires

 Charges variables

 Marge sur coût variable

 Charges fixes

 Résultat

+

-

=

-

=

 CA

 CV

 MSCV

 CF

 R

Donc à partir du moment où la marge sur coût variable correspond aux charges fixes, le seuil de rentabilité est atteint.

Un exemple chiffré pour mieux comprendre la logique à retenir

Une entreprise vend du matériel à un prix de vente unitaire de 1 000¤. Le total des charges à supporter correspondront à 20 000¤ de frais fixe annuellement et 400¤ de charges variables unitaire.

La marge sur coût variable correspond à 1 000¤ - 400¤ = 600¤, soit un taux de marge de 60% (600¤ / 1 000¤).

Le seuil de rentabilité est de 20 000¤ / 60% = 33 333¤. Cela signifie que l'entreprise doit générer au moins 33 333¤ de chiffre d'affaires pour atteindre son seuil de rentabilité. Avec un prix unitaire à 1 000¤, il faudra vendre au moins 33.33 matériels (33 333¤ / 1 000¤).

 

Quelques ratios calculés à partir du seuil de rentabilité

Au-delà du seuil de rentabilité calculé, il est possible d'en faire ressortir différents ratios régulièrement utilisés.

Le point mort

Le point mort est un ratio qui permet de savoir, au bout de combien de jours d'activité, le chiffre d'affaires correspond aux charges fixes et aux charges variables. Voici la formule de calcul pour le calcul du point mort :

Point mort =

Seuil de rentabilité x 360
_________________

Chiffre d'affaires

 

Le taux de marge sur coût variable

Le taux de marge sur coût variable permet de connaître le pourcentage de chiffre d'affaires permettant de couvrir les charges variables d'une entreprise.

Taux de marge sur coût variable =

Marge sur coût variable
________________

Chiffre d'affaires

 

La marge de sécurité

La marge de sécurité est simplement la partie du chiffre d'affaires réalisé au-delà du seuil de rentabilité.

Marge de sécurité = Chiffre d'affaires - Seuil de rentabilité

 

Quelle différence entre le seuil de rentabilité et le point mort ?

Il faut bien faire la distinction entre le point mort et le seuil de rentabilité. Ces notions, contrairement à ce que l'on trouve régulièrement, ne sont pas identiques.

Le seuil de rentabilité donne un chiffre d'affaires pour lequel le bénéfice équivaut à zéro et le point mort est la détermination du seuil de rentabilité en nombre de jours.

 

Quel est l'intérêt du seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité permet de déterminer rapidement dans quelle mesure une entreprise est capable de générer des bénéfices. Cette étude peut être réalisée :

  • soit par anticipation c'est-à-dire dans le cadre d'un prévisionnel ;
  • soit a posteriori à partir des données d'un bilan.

L'étude du seuil de rentabilité a l'avantage d'être un indicateur clé dont l'objectif est d'optimiser un modèle économique.

« Dois-je diminuer mes charges fixes ? »

« Mon taux de marge sur coût variable me permet-il de rentabiliser ma production ? »

« A partir de quel chiffre d'affaires mon entreprise me permet de dégager du bénéfice ? »

Etc...

Tout autant de questions auxquelles la détermination d'un seuil de rentabilité va vous permettre de répondre.

 

L'intérêt du seuil de rentabilité pour une création d'entreprise ?

Le créateur d'entreprise qui souhaite se lancer dans une nouvelle activité professionnelle doit connaître la notion de seuil de rentabilité. Le futur chef d'entreprise réalisera, au préalable, un prévisionnel avec son expert comptable afin de prévoir les charges à venir. L'objectif sera de faire face aux inconnues dans la limite du possible.

Par prévisionnel, le compte de résultat prévisionnel fera parti intégrante des documents à fournir aux établissements bancaires. C'est grâce à ce compte de résultat que les charges fixes et variables seront listées et le seuil de rentabilité chiffré.

L'intérêt sera de permettre d'anticiper les ventes à réaliser sur les premières années sous forme d'objectif à atteindre pour le créateur d'entreprise.

Frédéric Rocci

Frédéric Rocci
Fondateur de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis avant tout un entrepreneur. Je cotoie et j'observe la profession comptable depuis plus de 20 ans. Rédacteur à mes heures perdues, j'affectionne plus particulièrement les sujets qui traitent des nouvelles technologies et du digital.
Découvrez comment communiquer sur Compta Online.

Twitter   Facebook   Linkedin

Revue Fiduciaire