CEGID

Santé et travail

2 réponses
1 026 lectures
Ecrit le : 23/01/2008 09:16 par Mr8m
Bonjour

la question peut vous paraître étrange.

J'ai eu au mois de décembre un accident de la circulation, aucunes sequelles, mise à part une douleur sur la poitrine lorsque je respire, celle-ci risque de durer assez longtemps, peut être bien toute ma vie, étant choqué, j'ai demande du soutien auprès d'un psy, il m'a dit qu'il fallait impérativement que je puisse retrouver une activité professionnelle. En cette période, je recherche des postes en interim. Mais je ne sais comment amener mon problème à l'employeur. Dois je lui en parler ou il vaut mieux eviter d'aborder la question. Car de temps en temps, j'ai besoin de faire une pause et d'aller respirer un peu. Avant l'accident je n'avais pas cette douleur, mais aujourd'hui, je risque de la garder à vie. Et il n'y a rien pour me soulager. Mais je ne peux pas non plus rester à rien faire.

Faut il en parler ? ou pas ? Si je lui en parle, je risque peut être de ne pas avoir le poste ?

Merci

Re: Santé et travail

Ecrit le : 23/01/2008 09:48 par Francoisecnd
Bonjour,

La législation sociale fait que vous n'avez aucune information concernant votre état de santé à communiquer à votre futur employeur ( même pour une femme qui serait enceinte ! ).

Seule dérogation possible : si vous êtes handicapé et que votre poste nécessite un aménagement ou que cet handicap soit très important ( ex: cécité complète ) ou que vous êtes reconnu "Cotorep" et que votre embauche vienne en déduction de la taxe "obligation d'emploi des handicapés".

De toutes façons, dans le mois suivant votre embauche, vous devrez passer une visite médicale ( gérée par l'entreprise auprès d'un médecin du travail ) et celui ci sera le seul à juger si vous êtes apte...

De plus, pour vos problèmes de "pause", je ne connais aucune entreprise ou cabinet où personne ne prenne de temps à autre une pause café ou cigarette .... Vous serez même mieux vu si dans votre cas c'est pour aller prendre l'air ! ( ça fait plus sain ! )
Et en plus, vous pourrez très bien la faire dans votre bureau, fenêtres ouvertes, ou devant la photocopieuse ??

Parler de ce problème durant l'entretien, au moment où l'on cherche à se valoriser, laisserait entendre à ce que vous cherchiez à minimiser le problème et vous nuerait... Et vous pourriez passer pour un geignard ... Et les patrons n'aiment pas les gens qui se plaignent !

Conseil, ne dites rien ( et qui dit vraiment que ces douleurs ne vont pas s'atténuer ? J'ai eu le même souci avec des acouphènes soit disantes "ad vitam eternam" qui ne sont plus qu'un vilain souvenir !! ).
Si un jour votre employeur est surpris de votre soif d'oxygène, alors, vous pourrez aborder le problème. S'il est content de votre travail, il ne pourra que se féliciter de votre courage !

--------------------
<p>Merci de ne pas me contacter par mail, car je ne donnerai aucune suite !<br></p><p>Désolée pour les accents : impossibles à utiliser correctement depuis ma tablette !</p><p></p>

Re: Santé et travail

Ecrit le : 23/01/2008 17:15 par Zouzou
Bonjour,
Même avis : ne dites rien. Vous pouvez faire des pauses et que votre problème passe complètement inaperçu, donc silence.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
RECEIPT BANK