Bonjour,

Un ami viens de me poser une colle.

Cet ami perçoit sur son salaire des 'allocations de déplacements' (montant forfaitaire versé par son employeur pour rémunérer les repas et découchés dans le cadre de son travail) et des 'indemnités d'astreinte' (astreinte d'exploitation)...

Pour ma vision des choses, je dirai que la première et fait pour dédommager (même si celle ci est forfaitaire) le salarié en contre partie des frais personnels qu'il engage dans le cadre de son travail (repas, hôtel... car il ne peut pas rentrer chez lui). De par ce fait, ces montants ne sont ni soumis à charges sociales ni a intégrer dans l'assiette du net imposable.

En ce qui concerne l'indemnité d'astreinte, faisant partie intégrale du salaire, ce serai l'inverse, c'est-à-dire soumis à cotisations et intégrable dans le net imposable.

Je ne pense pas avoir fait une erreur en lui disant ceci mais, dans mon esprit, sur un salaire, 'indemnité' ce raccroché à une 'compensation' (entre guillemets) donc non imposable et 'allocation' à une partie intégrale du salaire (ex: allocation de chômage partiel...) donc imposable.

es-ce moi qui fait un mauvaise amalgame (racourcie) ou serai-ce plus sont employeur qui utilise c'est terme à mauvaise escient?

Merci

Florian