Relance : Lionel Canesi veut jouer collectif

Article écrit par (183 articles)
Modifié le
1 172 lectures

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce jeudi 3 juin, le président du CSOEC a rassemblé de nombreux acteurs économiques nationaux pour évoquer la situation des entreprises, chiffres à l'appui, et dessiner les contours d'une relance réussie.

On retiendra notamment la présentation des chiffres d'Image PME mettant en évidence une situation des entreprises meilleure que prévue, et la mise à disposition d'un nouvel outil de diagnostic des difficultés pour l'ensemble de la profession.

Les experts-comptables veulent être engagés à la fois dans les enjeux de relance et dans les enjeux sociétaux. Voilà le message d'ouverture de Lionel Canesi lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce jeudi, avec un objectif clairement affiché : jouer collectif.

Autour du président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC), on trouvait donc des dirigeants et représentants de l'Agence pour l'emploi des cadres (APEC), des Chambres de commerce et d'industrie (CCI France), de l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie), du syndicat des activités événementielles, du club des jeunes dirigeants (CJD) et du comité de liaison des institutions ordinales (Clio).

Les experts-comptables sur le front de la prévention avec un nouveau diagnostic et le dispositif Business Story Prévention

Lionel Canesi a annoncé le lancement d'un nouvel outil de diagnostic des difficultés des entreprises, en cours de finalisation, qui devrait être mis prochainement à disposition de l'ensemble de la profession. Cet outil permettra de formaliser le rôle de prévention des experts-comptables, exercé en pratique dans les cabinets, mais souvent peu valorisé.

En parallèle, le CSOEC va lancer le dispositif Business Story Prévention, construit sur le modèle de Business Story. Il s'agit donc, pour les entreprises qui n'ont pas de conseil, de solliciter un rendez-vous gratuit avec un expert-comptable volontaire par le moyen d'une plateforme dédiée.

Hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice : les résultats surprenants de certains secteurs d'activité en 2020

Lionel Canesi a également présenté les résultats d'une analyse du CSOEC portant sur les déclarations fiscales 2020 de 265 000 entreprises. L'analyse de quelques ratios financiers met en évidence une situation assez éloignée de ce qu'on pouvait imaginer il y a quelques mois encore :

  • un chiffre d'affaires global certes en recul de 6,6% par rapport à l'année 2019 ;
  • mais un bénéfice moyen en hausse de 2% ;
  • et bien sûr un endettement en hausse, de +9,2%. 

Dans le détail, l'analyse sectorielle de ces données fait apparaître des situations diverses. On peut notamment citer :

  • restauration traditionnelle : chiffre d'affaires +33,7% / bénéfice +6,6% ; 
  • restauration rapide : chiffre d'affaires +18% / bénéfice +34,7% ;
  • hôtellerie : chiffre d'affaires -30% / bénéfice -20% ;
  • construction chiffre d'affaires -3,9% / bénéfice -5,1% / endettement +23% ;
  • alimentation générale : chiffre d'affaires +8,8% CA / bénéfice +40% ;
  • salons, congrès : chiffre d'affaires -49% / bénéfice -37,5% / endettement +8,9%.

Des chiffres à mettre notamment sur le compte des aides massives de l'État, parfois cumulées avec une activité saisonnière favorable (hôtellerie-restauration en zone balnéaire par exemple).

Préparer la fin des aides

Le président du CSOEC a ensuite détaillé sa vision de l'après-crise, et les conditions qui permettront selon lui la relance, insistant notamment sur :

  • la nécessité de ne pas arrêter les aides trop rapidement pour ne pas couper l'élan de relance ;
  • une meilleure prise en compte des spécificités, qu'elles soient géographiques ou sectorielles. 

Pour Lionel Canesi plusieurs mesures annoncées dans le plan de sortie de crise du gouvernement répondent à ces objectifs, avec notamment la nouvelle procédure simplifiée devant le tribunal de commerce. Pour autant, deux points d'alerte préoccupent les instances :

  • un risque de pénurie de main d'œuvre dans certains secteurs d'activité, et notamment l'hôtellerie-restauration ;
  • de possibles tensions sur les matières premières, qui pourraient pénaliser les entreprises au moment du redémarrage des commandes. 

Sur un plan macro économique, Lionel Canesi continue à promouvoir un meilleur fléchage de l'épargne vers les commerces de proximité, et de l'investissement vers les secteurs d'avenir, écologie et numérique.

Focus sur l'emploi des cadres

Parmi les différentes interventions, on notera notamment celle de l'APEC, qui a réalisé un véritable état des lieux de la situation des cadres et qui décrit une « situation encourageante, montrant des premiers signes de redémarrage ».

Le nombre de recrutements en 2020 a en effet été inférieur à celui de 2019, mais pas dans les proportions envisagées en début d'année 2020. L'APEC table désormais sur 247 000 embauches en 2021, soit 8% de plus qu'en 2020 ou 12% de moins qu'en 2019.

L'agence note également une nette dégradation de la situation des jeunes diplômés, la part d'entre eux ayant un emploi 12 mois après leur diplôme étant en chute de près de 16 points.



Julien Catanese
Directeur éditorial de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Diplômé d'expertise comptable, après 7 ans en tant que rédacteur en chef puis directeur de la rédaction Fiscalistes et experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en juin 2020.
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.