Editions Tissot

Réduction Fillon à compter du 1er janvier 2019

Article écrit par (1327 articles)
Publié le
Modifié le 09/07/2019
124 083 lectures
Dossier lu 224 594 fois
Formule de la réduction Fillon : cas général

À compter du 1er janvier 2019, la réduction générale de cotisations patronales, encore appelée « réduction Fillon » diminue pour tenir compte de la baisse des cotisations patronales allocations familiales, de la baisse du taux AT/MP à prendre en compte et de l'intégration des cotisations patronales de retraite complémentaire.

Plus complexe à calculer en 2019 puisque la réduction générale de cotisations patronales s'élargit aux cotisations d'assurance chômage et de retraite complémentaire, elle figure désormais sur deux lignes distinctes en paie pour :

Elle s'applique aux salariés titulaires d'un contrat de travail dont le salaire est inférieur à 1,6 SMIC.

Une circulaire du 19 juin 2019, mise en ligne le 1er juillet vient préciser les modalités de calcul de la réduction Fillon en 2019.

 

Les spécificités du calcul de la réduction générale de cotisations patronales en 2019

L'année en cours est une année charnière entre l'ancien mode de calcul de la réduction Fillon et le nouveau. Car désormais, la réduction générale de cotisations patronales concerne les cotisations d'assurance chômage et de retraite complémentaire. Elle est majorée et se calcule en fonction des taux de cotisations applicables dans l'entreprise.

En attendant, des dispositions transitoires ont été mises en place et la majoration ne s'appliquera pleinement à l'ensemble des salariés concernés qu'à compter du mois d'octobre.

C'est le coefficient maximum appelé valeur T qui doit être ajusté en fin d'année. Deux coefficients sont donc calculés en 2019 à partir de la totalité de la rémunération annuelle des salariés. Le premier coefficient est appliqué aux salaires de janvier à septembre. Le second coefficient est appliqué d'octobre à décembre.

Tous ces éléments donnent un calcul en trois étapes, de la détermination du SMIC et de la rémunération annuelle à prendre en compte à l'obtention du montant à imputer sur les cotisations sociales de chaque organisme.

 

Calcul de la réduction Fillon en 2019

La formule de la réduction générale de cotisations patronales ou réduction Fillon reste identique. La seule différence est la diminution du coefficient de 0.05% avant augmentation de 4,05% pour tenir compte :

  • de la diminution patronale de cotisations d'allocations familiales ;
  • de la diminution de la fraction de cotisations accident du travail imputable sur la réduction générale de cotisations patronales.

Cette fraction imputable est limitée à 0,78% quel que soit le taux réel de la cotisation AT/MP applicable dans l'entreprise.

Selon la taille de l'entreprise, le coefficient maximum dépend de la cotisation FNAL, le fond national d'aide au logement. Il se calcule à partir des taux de cotisations patronales de sécurité sociale inférieures au PSS, le plafond de la sécurité sociale.

La formule de calcul de la réduction Fillon

( T / 0,6 ) x 1,6 x ( SMIC annuel + (SMIC horaire x nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires ) / rémunération annuelle brute

T = 0,2799 + FNAL jusqu'en 30 septembre 2019

T = 0,2799 +0,405 + FNAL à compter du 1er octobre 2019

Réduction Fillon : calcul = coefficient * rémunération brute annuelle

Pour distinguer les montants pour l'URSSAF et la retraite complémentaire, il suffit de calculer ainsi.

Réduction Fillon obtenue x ( T - 0,0601) / T pour l'URSSAF

Résultat obtenu - montant destiné à l'URSSAF = montant Agirc-Arrco.

 

À partir du 1er octobre 2019, l'URSSAF sépare les t aux de la réduction de cotisations patronales destinées à l'URSSAF, à pôle emploi et pour les cotisations de retraite complémentaire. Si le SMIC calculé pour un an et tenant compte des heures supplémentaires est toujours le même, le taux maximum change selon l'organisme concerné. Il est ainsi fixé à 0,2198 + FNAL pour l'URSSAF, à 0,0405 pour les cotisations d'assurance chômage et à 0,0601 pour la retraite complémentaire.

Le calcul de la réduction générale de cotisations patronales se fait désormais en 3 étapes :

  • étape 1 : déterminer le SMIC annuel avec heures complémentaires ou supplémentaires non exonérées ;
  • étape 2 : calculer le rapport entre ce SMIC annuel et la rémunération annuelle brute du salarié et le multiplier par 1,6 ; enlever 1 du résultat
  • étape 3 : déterminer les deux valeurs T applicables ;
  • étape 4 : multiplier le résultat de l'étape 2 par chacune des valeurs T et diviser par 0,6 pour obtenir deux coefficients;
  • étape 5 : multiplier les salaires de janvier à septembre puis d'octobre à décembre par les coefficients ainsi obtenus ;
  • étape 6 : additionner les deux montants pour obtenir la réduction Fillon de l'année ;
  • étape 7 : partager la réduction entre les caisses.


Exemple de calcul Fillon pour l'année 2019 dans une entreprise de plus de 20 salariés

Un salarié touche 2 000¤ brut avec une prime annuelle en décembre de 3 000¤.

Ses salaires sont donc les suivants :

  • de janvier à septembre : 18 000¤ ;
  • d'octobre à décembre : 9 000¤ ;
  • total annuel 27 000¤.

Il n'a pas d'heures supplémentaires exonérées qui n'entrent pas dans le calcul de la réduction Fillon.


SMIC annuel = 1820,04 * 10,03 = 18 254,90

Rapport SMIC / rémunération : (18 254,90 / 27 000 * 1,6) - 1 = 0,081772

Détermination des valeurs T1 : 0,2849  T2 = 0,3254

Détermination des coefficients Fillon :

  • coefficient 1 : 0,2849 / 0,6 * 0,081772 = 0,0388
  • coefficient 2 : 0,3254 / 0,6 * 0,081772 = 0,0443

Calculer la réduction Fillon :

  • de janvier à septembre : 18 000 * 0,0388 = 698,40¤ ;
  • d'octobre à décembre : 9 000 * 0,0443 = 398,70¤.

Il ne reste plus qu'à partager ces éléments entre les différentes caisses, chacune en fonction de sa valeur T.

 

Montants maximum de la réduction Fillon 2019 au niveau du SMIC

Le montant de la réduction Fillon doit évoluer au cours de l'année 2019, rendant ainsi son calcul un peu plus complexe. Un premier taux s'applique du 1er janvier au 30 septembre 2019. Le second taux, majoré de 0,405 doit s'appliquer du 1er octobre 2019 au 31 décembre 2019.

Les montants maximums au niveau du SMIC sont les suivants :

  • 427,30¤ depuis janvier et 488,92¤ en octobre dans les entreprises de moins de 20 salariés ;

433,39¤ depuis janvier et 495,00¤ dès octobre dans les entreprises de 20 salariés et plus lorsque le FNAL est au taux de 0,50%.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

VISEEON