IGEFI

Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

113 réponses
46 936 lectures
Ecrit le : 11/07/2014 16:44 par Khoolio78
Message édité le 07/10/2014 12:36 par Icovellauna

Bonjour à tous,

Je me permets d'ouvrir le sujet du mémoire pour la session à venir, dans le but de se motiver mutuellement

et créer une émulsion jusqu'à la date de dépôt du mémoire 29 /08/2014.

A lire aussi : Rédaction du mémoire d'expertise comptable : mode d'emploi



(Nombre de téléchargements: 110)
Pcg-2014-recueil-avec-tables-et-couverture.pdf
Pour télécharger des fichiers, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe


--------------------
DECF en juin 2005  DESCF en déc. 2005 Objectif : DEC 20141er stage : Abandon après 2,5 ans de stage, suspension 2 ans.2 ème stage en dérogatoire 2012-2013Diplômé de l'Expertise comptable Session Novembre 2015

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 12/07/2014 16:01 par Khoolio78

Bonjour à tous,

je vous joins la note du jury aux candidats version janvier 2013 celle en vigueur concernant la partie du mémoire :

II - Le mémoire (Epreuve n° 3)

Le mémoire est un exercice de réflexion (qui ne doit pas excéder 100 pages du début de l'introduction jusqu'à la fin de la conclusion et hors annexes), sur un sujet proposé par le candidat et approuvé par le jury (procédure d'agrément).

Cet exercice présente quatre difficultés :

- le choix du sujet ;

- le plan du mémoire ;

- la présentation écrite ;

- la soutenance orale.

? Le sujet du mémoire :

Les sujets possibles pour le mémoire sont très nombreux voire infinis. Ils peuvent en effet porter sur toutes les questions qui intéressent la gestion, au sens large, notamment des entreprises et autres organisations finalisées, privées, publiques ou à but non lucratif. Ne sont vraiment exclus que les sujets d'ordre macroéconomique (l'inflation, la politique monétaire, la monographie d'une branche économique.... Un sujet juridique peut être un sujet de mémoire, s'il est traité du point de vue du gestionnaire (c'est-à-dire avec une analyse opérationnelle, une méthodologie pratique d'utilisation).

Le sujet choisi est généralement beaucoup mieux traité par le candidat s'il a fait l'objet de travaux pendant son stage professionnel. Quelles que soient les conditions dans lesquelles ce stage a été effectué, il est presque toujours possible de trouver un sujet de mémoire parmi les activités traitées pendant le stage. Ainsi, de nombreux sujets peuvent être proposés pour des entreprises d'un secteur (bâtiment, restauration... en considérant qu'il est utile d'avoir un dossier permanent standard (tenue des comptes) ou un guide de révision (audit légal) pour chaque secteur.

Le sujet choisi doit être limité : les candidats ont souvent une tendance à choisir des sujets trop vastes, ce qui les rend évidemment difficiles à traiter en cent pages et ce qui les rend aussi souvent superficiels puisque les développements à faire deviennent très longs. Le sujet du mémoire ne doit pas être strictement descriptif.

Le titre du mémoire doit être court mais néanmoins explicite.

? Le plan du mémoire :

La confection d'un plan détaillé est un travail minutieux et long mais qui, une fois achevé, représente une part importante du travail d'ensemble. En effet, un plan suffisamment précis ne demande plus que des efforts limités de rédaction : les idées sont fixées et ne sont plus alors à imaginer ou à trouver. Il est donc normal que le candidat passe un temps important à la confection du plan avant de le soumettre à l'agrément du jury.

Il y a plusieurs façons d'organiser un plan. Dans le cadre du mémoire, elles peuvent se ramener à deux : 3/11

?€€

- faire un plan en deux (ou trois) parties, elles-mêmes divisées en deux ou trois chapitres : les parties ont un contenu bien distinct, elles ne se chevauchent pas et aboutissent chacune à une conclusion partielle qui est surtout un résumé du contenu de la partie ; s'ajoute une introduction dont le but est, d'une part, de situer le sujet dans la réglementation et /ou la gestion et, d'autre part, de présenter les parties et les intentions du rédacteur, auteur du mémoire ; puis une conclusion qui est surtout un résumé des conclusions partielles ;

- faire un plan en cinq (ou six) parties et, dans ce cas, chaque partie est le développement continu de l'idée centrale du mémoire ; la première partie expose une idée, la deuxième la reprend brièvement et la prolonge, la troisième reprend le point d'arrivée de la deuxième et la développe un peu plus...; le plan est linéaire et poursuit une construction pas à pas ; dans un tel plan, l'introduction et la conclusion peuvent se fondre dans les parties.

En tout état de cause, un plan est avant tout un travail de construction avec pour chaque partie, chapitre, section ou paragraphe une réflexion sur la logique et la cohérence du découpage retenu. Une liste d'idées ou de points à traiter n'est pas un plan. Pour atteindre cet objectif, il est clair que l'élaboration du plan nécessite du temps de façon à pouvoir travailler et améliorer progressivement la construction. Un plan ne s'élabore pas dans la précipitation.

Quel que soit le plan choisi, il y a toujours une bibliographie qui mentionne tous les documents liés directement au coeur même du sujet. Une trentaine de références bibliographiques peuvent être suffisantes. La bibliographie doit être présentée de manière structurée : ouvrages, articles, jurisprudence (en cas de besoin), mémoires d'expertise comptable,.... Le candidat doit veiller à présenter une bibliographie actualisée. Les références citées doivent concerner directement le sujet ; les références à des ouvrages, mémentos ou traités très généraux sont à proscrire. Les articles cités doivent être extraits de revues à caractère scientifique et/ou professionnel. Enfin, les adresses de sites Internet sont souvent citées par les candidats. Ces références ne sont toutefois pertinentes que si elles concernent des sites dédiés de manière spécifique au sujet traité ; les adresses de sites usuels n'apportent strictement rien.

Les références bibliographiques doivent être présentées de la manière suivante :

? pour un ouvrage :

NOM Prénom, Titre de l'ouvrage, Editeur, N° édition, Année, Nombre de pages

Exemple:

RAFFOURNIER Bernard, Les normes comptables internationales, Economica, 3ème éd., Paris, 2006, 332 p.

? pour un article :

NOM Prénom, (Année), Titre de l'article, Titre de la Revue, numéro, pages.

Exemple :

DEGOS Jean-Guy, (2006), Diagnostic des performances financières en environnement IAS/IFRS, La Revue du Financier, n° 161, septembre-octobre, pp. 8-17.

? pour un site internet :

Exemple :

Comité des constructeurs français d'automobiles www.ccfa.fr (en précisant la date de la dernière consultation)

? La présentation écrite du mémoire :

Afin d'homogénéiser la présentation des mémoires, il est demandé aux candidats de bien vouloir, d'un point de vue matériel, respecter les consignes de rédaction suivantes :

- papier format A 4 :

? interligne 1,5, avec une marge à gauche d'environ 4 cm (soit environ 2000 signes, espaces compris, par page),

4/11

?€€

? impression recto-verso (dans ce cas, laisser aussi une marge à droite d'environ 4 cm et utiliser un papier non transparent tel que le « 80 grammes »), ou recto simple.

- pages numérotées depuis la première jusqu'à la dernière ;

- table des matières détaillée, paginée et placée au début du mémoire ;

- tout document rempli (et non laissé en blanc), les documents de plus d'une page étant renvoyés en annexe ;

- tout tableau quelconque avec un titre et de préférence numéroté ;

- figures numérotées ;

- notes de bas de page numérotées de 1 à x et non page à page, dactylographiées en caractères plus petits que ceux du texte ;

- annexes précédées d'une liste des annexes et numérotées (1,2,... ;

- page de couverture mentionnant :

? NOM - Prénom - adresse de l'auteur, (Pour les femmes mariées : nom de naissance suivi éventuellement du nom d'épouse),

? Diplôme d'expertise comptable - Session de mai ou novembre 201X,

? MEMOIRE,

? TITRE en majuscules pour tous les mots du titre.

- Note de synthèse : Le candidat rédige une note de synthèse qu'il joint à son mémoire lors du dépôt. La note de synthèse résume en deux ou trois pages le contenu du mémoire. Elle doit être rédigée avec la plus grande précision pour que tout lecteur puisse avoir une information exacte sur le contenu du mémoire lorsqu'il la lit dans les bases de références auxquelles elle est destinée.

Au plan de la forme, les candidats seront particulièrement attentifs tout au long de leur travail à l'orthographe, à la grammaire et au style. L'attention des candidats est également attirée sur le fait que, dans le cadre de la rédaction du mémoire, les emprunts à des sources extérieures, quelles qu'elles soient, doivent nécessairement faire référence avec précision à la source qui est citée ou reprise. Dans le cas contraire, il s'agit d'une faute qui pourrait le cas échéant exposer le candidat à des poursuites de nature disciplinaire et/ou judiciaire.

Les candidats qui présentent leur mémoire pour la deuxième fois (ou plus) ont l'obligation d'insérer en début de mémoire une note liminaire explicitant les modifications apportées au mémoire par rapport à la (ou aux) soutenance(s) précédente(s).

? La soutenance orale du mémoire :

Le candidat présente son mémoire devant deux examinateurs pendant une durée d'une heure au maximum. L'un des deux examinateurs est en principe celui qui a donné l'agrément du sujet mais, cette disposition ne peut toutefois être garantie. La soutenance a pour but de montrer que le candidat est à la fois l'auteur du mémoire et le défenseur des idées qui y sont exposées.

La soutenance débute par un exposé du candidat d'environ dix minutes pendant lequel il présente son travail : l'essentiel de l'exposé doit être consacré aux apports du mémoire. Si l'exposé tourne court, les examinateurs peuvent abréger l'entretien sans que ceci constitue une cause de nullité de l'épreuve.

Pour son exposé, le candidat a la faculté, s'il le souhaite, d'utiliser un ordinateur portable autonome pour présenter son travail ou un outil s'y rapportant. Néanmoins, le candidat doit être totalement autonome du point de vue matériel (pas d'alimentation secteur et présentation directe sur l'écran de l'ordinateur).

Pour la suite de la soutenance, les examinateurs posent des questions au candidat sur le contenu du mémoire et veillent à ce que ses réponses occupent la majeure partie du temps de la soutenance. Les examinateurs n'ont pas à donner de conseils au candidat sur la manière de traiter le sujet.

Au terme de l'épreuve, et en dehors de la présence du candidat, les examinateurs procèdent à l'évaluation du mémoire et de sa soutenance en attribuant une note globale au candidat. Cette note ne peut en aucun cas lui être communiquée avant la délibération finale du jury national.

Les examinateurs doivent porter sur la feuille de notation les appréciations générales sur le mémoire et la soutenance et en particulier, dans l'hypothèse d'une note inférieure à la moyenne, les éléments qui justifient cette évaluation (non respect du plan agréé ou des consignes données lors de l'agrément, défaillances importantes au niveau de la forme, absence de réponse, ou erreurs dans les réponses aux questions posées, absence d'apport personnel évaluable... 5/11

Si le candidat n'obtient pas la moyenne au mémoire, la feuille de notation des examinateurs comporte des instructions ou conseils pour une nouvelle présentation :

- possibilité de conserver le sujet mais nécessité de modifier en tout ou partie la rédaction,

- possibilité de conserver le sujet mais il est conseillé au candidat de redéposer une nouvelle demande d'agrément,

- possibilité de conserver le sujet mais obligation de faire une nouvelle demande d'agrément,

- demande au candidat de changer de sujet

Si le candidat doit effectuer une nouvelle présentation de son mémoire, il a la possibilité de demander que les examinateurs pour sa nouvelle soutenance soient, ou non, les mêmes que ceux de la première soutenance de façon à garantir une appréciation objective du travail du candidat.

A l'issue de la soutenance, le candidat doit impérativement attendre la notification des résultats définitifs de la session à laquelle il s'est présenté avant d'entamer toute démarche auprès du service gestionnaire du diplôme (dépôt d'une nouvelle notice,....

? La procédure d'inscription à l'épreuve de soutenance d'un mémoire :

Il convient sur ce point de distinguer la procédure d'agrément du sujet du mémoire et la procédure d'inscription à une session du diplôme.

? L'agrément du sujet de mémoire :

La demande d'agrément du sujet constitue une étape importante de la procédure d'inscription à l'épreuve de soutenance du mémoire.

Un candidat ne peut en effet s'inscrire à cette épreuve sans avoir au préalable obtenu l'agrément de son sujet de mémoire par un examinateur.En revanche, un candidat peut tout à fait s'inscrire aux deux autres épreuves du diplôme sans s'être inscrit à la demande d'agrément, ou sans avoir obtenu l'agrément de son sujet de mémoire.

Le candidat qui souhaite s'inscrire à la demande d'agrément du sujet de mémoire doit dans un premier temps télécharger un dossier d'inscription sur le site Internet suivant : http://www.siec.education.fr. Le dossier est en ligne toute l'année.

En parallèle à ce téléchargement et à l'envoi du dossier papier au service gestionnaire, le candidat doit envoyer la version électronique de la demande d'agrément accompagnée du document disponible avec le dossier d'inscription par courrier électronique à l'adresse suivante : agrementdec@siec.education.fr

Les candidats sont informés qu'aucune demande d'agrément ne peut être traitée durant les périodes de fermeture administrative du SIEC (congés de Noel et congés d'été).

La demande d'agrément du sujet doit comprendre :

? une note explicative : celle-ci comporte environ cinq pages et expose les raisons du choix du sujet proposé, les objectifs du mémoire, les apports recherchés par le candidat et les possibilités qu'il a de les atteindre ainsi éventuellement que les limites du mémoire (domaines non abordés, aspects volontairement exclus,....

? une proposition de plan détaillé : le plan proposé (cf. Paragraphe « Plan du Mémoire » pages 3) doit comporter environ cinq pages ; il doit faire apparaître pour chaque section, chapitre ou partie du mémoire, de même que pour l'introduction et la conclusion, le nombre prévisionnel de pages.

? une bibliographie

Les résultats des sessions d'agrément seront communiqués dans un délai de 3 mois MAXIMUM suivant la date indiquée sur l'accusé de réception transmis par le service gestionnaire du diplôme. Le jury donne par courrier un avis motivé sur la demande d'agrément : approbation avec nécessité pour le candidat de tenir compte des remarques et conseils formulés (décision 4.1), possibilité de conserver le sujet mais nécessité de refaire un plan et donc une demande d'agrément (décision 4.2), ou rejet du sujet et donc du plan proposé (décision 4.3).

Lorsque la décision est favorable (décision 4.1), le candidat obtient l'agrément de son sujet de mémoire pour quatre sessions successives (soit deux ans).6/11

Ce délai est décompté à partir de la première session à laquelle le candidat est autorisé à se présenter compte tenu des dispositions de l'article 2 de l'arrêté du 8 mars 2010 (délai de 6 mois entre la date de dépôt de la demande d'agrément et la date d'ouverture de la période d'inscription aux épreuves).

Cette durée de validité de l'agrément interdit dans les faits d'obtenir un agrément plus de deux ans avant la fin du stage .

Si le candidat n'obtient pas l'agrément du sujet de mémoire, deux cas se présentent :

? Le sujet peut être conservé mais le candidat devra modifier son plan (décision 4.2).

? Le sujet est refusé (décision 4.3).

Ces deux cas entraînent OBLIGATOIREMENT une nouvelle inscription à l'agrément du sujet de mémoire.

Cependant, si le candidat le souhaite, cette dernière peut se faire immédiatement après la date de l'obtention du premier résultat.

Il est précisé qu'une décision de type 4.2 n'a pas pour effet de faire courir un nouveau délai de 6 mois (article 2 de l'arrêté du 8 mars 2010). A l'inverse, une décision de type 4.3 donne lieu à ouverture d'un nouveau délai de 6 mois à compter de la date de dépôt de la demande d'agrément du mémoire remanié.

? L'inscription à une session de l'examen final et la transmission des exemplaires du mémoire :

Si le candidat souhaite passer son diplôme en deux fois il doit, lors de la première inscription, s'inscrire à l'épreuve écrite n°1 (réglementation professionnelle et déontologie de l'expert-comptable et du commissaire aux comptes) ETà l'épreuve écrite n° 2 (révision légale et contractuelle des comptes) puis, lors d'une session suivante, s'inscrire aux épreuves écrites non encore obtenues lors des sessions précédentes ainsi qu'à la soutenance du mémoire.

Le mémoire doit être déposé accompagné du dossier d'inscription aux épreuves, au Service Interacadémique des Examens et Concours, et ce, en deux exemplaires papier, plus trois exemplaires sous format électronique. Les candidats doivent joindre à leur envoi deux exemplaires de la demande d'agrément du mémoire ainsi que deux photocopies du feuillet de résultat d'agrément :

- Chacun des deux évaluateurs recevra un exemplaire du mémoire sous format papier et un exemplaire sous format électronique ;

- Le troisième exemplaire sous format électronique sera destiné à l'éventuel dépôt au Centre de documentation des experts-comptables et des commissaires aux comptes. Ce dépôt n'est pas automatique : le dépôt est en principe réservé aux mémoires qui ont reçu une note ?13 /20 et pour lesquels le jury estime que le dépôt en Bibliotique peut présenter un intérêt pour la profession. A titre exceptionnel, un mémoire qui a une note comprise entre 10 et 13 peut être déposé si le sujet traité présente (par son originalité par exemple) un intérêt certain pour la profession.

- Le candidat doit se présenter à la soutenance avec son propre exemplaire, identique aux exemplaires déposés.

Bien à vous.



(Nombre de téléchargements: 102)
Presentation-oral-du-memoire-dec.pdf
Pour télécharger des fichiers, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe


--------------------
DECF en juin 2005  DESCF en déc. 2005 Objectif : DEC 20141er stage : Abandon après 2,5 ans de stage, suspension 2 ans.2 ème stage en dérogatoire 2012-2013Diplômé de l'Expertise comptable Session Novembre 2015

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 12/07/2014 16:37 par Khoolio78

Bonjour,

Je vous joins encore les rapports du jury concernant le mémoire pour les sessions de novembre 2010 à novembre 2013 :

Rapport session novembre 2013 :

Quelques remarques sur cette épreuve. On observe une tendance à étayer le mémoire d'annexes de plus en plus nombreuses et volumineuses, ce qui n'est pas nécessairement une bonne chose. Il faut s'assurer que les éléments présentés en annexe sont bien en lien direct avec le sujet du mémoire et présentent une réelle utilité. Par ailleurs, il est rappelé que lorsque le mémoire est présenté en deuxième voire troisième soutenance, la note du jury aux candidats prescrit d'insérer en tête du mémoire une note à l'attention des examinateurs explicitant les modifications apportées depuis la première soutenance. Or, cette prescription est peu suivie. Enfin, la bibliographie doit être présentée conformément aux prescriptions contenues dans la note du jury et en respectant la hiérarchie dans la présentation. Il convient sur ce point de veiller à l'actualisation de cette bibliographie entre la date du dépôt de la demande d'agrément et la rédaction du mémoire. Trop de candidats reproduisent en l'état la bibliographie de l'agrément sans l'actualiser voire l'enrichir dans le cadre du mémoire.

Rapport session mai 2013 :

Les observations formulées sur cette épreuve à l'occasion des sessions précédentes peuvent être réitérées. Sur la forme notamment, on sent que certains mémoires sont bouclés « un peu vite » et mériteraient une relecture à tête reposée afin d'effectuer un dernier toilettage. Il est usuellement conseillé dans les formations de faire relire le mémoire par des personnes extérieures ; il faut sur ce point veiller à ce que la relecture soit tout à la fois effective et attentive et surtout effectuée par des personnes véritablement susceptibles de détecter d'éventuels problèmes de forme...

Rapport session novembre 2012 :

Les qualités et défauts constatés en soutenance par les commissions d'examen perdurent. Certaines soutenances sont peu préparées. Certains candidats qui soutiennent à nouveau leur mémoire laissent subsister des défauts de forme substantiels dans leur travail ou tiennent compte diversement des observations formulées par le jury précédent. Il est par ailleurs rappelé que si un candidat a le sentiment qu'une soutenance ne s'est pas bien passée, il n'a pas la possibilité d'anticiper son résultat et d'entamer des démarches auprès du service gestionnaire du diplôme en vue d'une nouvelle soutenance ou d'un nouvel agrément, avant même que les résultats de la session n'aient été publiés. Les démarches de ces candidats seront donc systématiquement rejetées.

Par ailleurs, le jury rappelle que la renonciation au report de notes revêt un caractère définitif. Ainsi, certains candidats qui ont obtenu 10 au mémoire souhaitent renoncer à cette note et repasser l'épreuve. Dans ce cas de figure, la renonciation est définitive. Dans cette situation, le candidat devra représenter son mémoire en tenant compte des remarques formulées par la commission d'examen devant laquelle il a soutenu, quand bien même il aurait obtenu la moyenne lors de cette soutenance.

Rapport du jury session mai 2012 :

Compte tenu des enjeux, en termes de coefficient et de note éliminatoire, les candidats semblent se préparer plus scrupuleusement pour cette épreuve, aussi bien pour la partie rédaction du mémoire que pour le volet soutenance.

Rapport du jury session novembre 2011 :

La qualité moyenne des mémoires s'améliore ainsi de manière tangible tant sur la forme que sur le fond. On formulera néanmoins trois remarques sur le mémoire : en premier lieu, au plan de la forme, certains mémoires demeurent défaillants sur la question de l'orthographe, de la grammaire et de la présentation matérielle et des efforts restent à faire sur ce point. Ensuite, certains candidats ont tendance à retenir des titres de mémoire qui apparaissent très longs et pour certains mémoires, le titre n'est tout simplement que la juxtaposition des intitulés des deux parties du mémoire. Enfin, l'attention des candidats est attirée sur le fait que, dans le corps du mémoire, au plan de la rédaction, les emprunts à des sources extérieures doivent être nécessairement cités dans les règles, c'est-à-dire avec référence précise de la source et de l'auteur, voire le cas échéant, en utilisant des guillemets lorsque la citation ou le texte sont repris in extenso.

Rapport du jury session mai 2011:

Sur cette épreuve, certaines remarques déjà formulées dans de précédents rapports du jury conservent toute leur actualité, notamment au plan de la forme du mémoire : présentation, orthographe, grammaire, mise en page, etc... Ces défauts, aisément perfectibles, nuisent parfois à la mise en valeur de l'apport du mémoire sur le fond et ont un impact non négligeable sur l'évaluation finale.

Rapport du jury session novembre 2010 :

Sur cette épreuve, quelques observations peuvent être formulées. Il convient en premier lieu de rappeler que l'évaluation de l'épreuve est un tout et prend en considération, non seulement la production écrite mais également la soutenance du mémoire et notamment la qualité de la présentation orale de son mémoire par le candidat et la pertinence des réponses apportées aux questions posées par la commission d'examen. Ensuite, l'analyse des feuilles d'évaluation montre que beaucoup d'examinateurs soulignent, parfois avec insistance, les problèmes de forme qui jalonnent le mémoire (orthographe, style, grammaire,...). Une relecture extérieure fiable devrait permettre d'éliminer l'essentiel de ces défauts qui altèrent parfois sensiblement la qualité de fond du travail soumis aux examinateurs. Cette situation est notamment particulièrement incompréhensible, si ce n'est difficilement admissible, lorsque les candidats se présentent pour une deuxième ou troisième soutenance. Enfin, le jury a relevé une tendance de certains candidats à retenir des titres de mémoire très longs et de fait, difficilement compréhensibles. Dans certains cas extrêmes, le titre du mémoire n'est en fait que la juxtaposition des titres des deux parties du mémoire ! Il convient de rappeler sur ce point que la note du jury aux candidats préconise (page 2) que le « titre du mémoire doit être court mais néanmoins explicite». Enfin, et de manière plus générale, il faut insister sur le fait que l'élaboration du mémoire demande du temps et donc de l'anticipation. Le poids du mémoire dans l'obtention du diplôme proscrit la précipitation et l'existence d'une session de sensibilisation au mémoire dès le cycle 2 de la formation du stagiaire n'est pas le fruit du hasard.



--------------------
DECF en juin 2005  DESCF en déc. 2005 Objectif : DEC 20141er stage : Abandon après 2,5 ans de stage, suspension 2 ans.2 ème stage en dérogatoire 2012-2013Diplômé de l'Expertise comptable Session Novembre 2015

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 13/07/2014 23:35 par Lullaby

Bonsoir khoolio

merci d avoir ouvert cette discussion je suis en pleine rédaction du mémoire et c est Vraiment un enfer!!!

Je stresse de ne pas atteindre le bon nombre de pages!!!!! Et toi, tu en es ou?

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 14/07/2014 00:43 par Khoolio78
Message édité le 14/07/2014 00:54 par Khoolio78

Bonsoir Lullaby,

J'ai ouvert ce post car je rame un peu aussi, j'essaie de me motiver pour rédiger,

cette semaine je n'ai pas trop avance, je suis actuellement à 20 pages.

Je me suis donné un objectif de 5 pages par jour en espérant de finir le 03 Août

pour ensuite attaquer la phase de relecture et de mise en forme.

Je me suis fixé un deadline pour le 17 Août.

Et toi quel est ta méthode pour avancer ? Tu es à combien de pages ?

Bien merci à toi.



--------------------
DECF en juin 2005  DESCF en déc. 2005 Objectif : DEC 20141er stage : Abandon après 2,5 ans de stage, suspension 2 ans.2 ème stage en dérogatoire 2012-2013Diplômé de l'Expertise comptable Session Novembre 2015

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 14/07/2014 21:18 par Rachex
Bonjour,
Me concernant je suis diplômé depuis mai 2014. J'ai commencé à rédiger mon mémoire le 8 janvier et je l'ai envoyé le 17 février (date butoir). Après l'envoi je me suis rendu compte que la qualité de mon mémoire était médiocre. Il y avait plus de 20 fautes d'orthographe. Je n'ai pas baissé les bras et j'ai suivi la formation sur la soutenance organisée par l'ordre. Finalement cela m'a permis de me ressaisir et d'obtenir le 10 libérateur.

Bon courage à tous

--------------------
Dieu est Un

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 15/07/2014 00:01 par Khoolio78
Message édité le 15/07/2014 00:03 par Khoolio78

Bonsoir Rachex,

Merci pour ta contribution, si tu as d'autres retour d'expériences

je pense ça intéressant de nous le faire partager.

Surtout quand on sait que cette épreuve est très essentielle dans l'obtention du DEC

à cause de son coefficient de 4.

P.S : Toute personne souhaitant nous expliquer leurs astuces dans cette phase de mémoire, cela sera les bienvenues.

Bien merci à toi.



--------------------
DECF en juin 2005  DESCF en déc. 2005 Objectif : DEC 20141er stage : Abandon après 2,5 ans de stage, suspension 2 ans.2 ème stage en dérogatoire 2012-2013Diplômé de l'Expertise comptable Session Novembre 2015

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 15/07/2014 00:09 par Lullaby

Bonsoir Khoolio,

Je suis actuellement en pleine phase de rédaction, je me suis pris quelques jours pour pouvoir avancer, du coup je commence à en voir le bout, car en fait je n'ai pas envie d'y passer l'été....

L'objectif serait de terminer mon mémoire avant début août....

Pour l'instant, j'en suis à 40 pages, mais je ne suis pas trop inspiré. Je ne sais pas pourquoi ni comment l'expliquer, mais j'angoisse. Chaque page me rapprochant de l'objectif est une libération, je compte les pages toutes les 5 minutes... je ferai mieux de rédiger :-)

En tous cas ça fait du bien de pouvoir partager cela avec quelqu'un car je me sens un peu seul dans cette galère!

Tiens moi au courant de ton avancement

A bientôt

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 15/07/2014 10:12 par Pampam

Bonjour à tous,

J'ai moi même commencé la rédaction de mon mémoire à l'annonce de ma réussite aux écrits le 10 janvier 2014 pour un envoi le 17.

Je me suis basée sur une rédaction , pour chaque partie, chapitre, section et paragraphe, par une réponse élaborée aux questions fondamentales: quoi? qui? quand? comment? où? pourquoi?

Puis des échanges avec les autres sur Compta Online, m'ont permis de bien préparer ma soutenance et j'ai réussi au mémoire en mai 2014, une session après les écrits.

Du courage et bonne chance à tous.

PAMPAM



--------------------
Pampam

Re: Rédaction et soutenance du mémoire du DEC Novembre 2014

Ecrit le : 15/07/2014 11:25 par Lj4
Message édité le 15/07/2014 11:27 par LJ4

Bonjour,

Je réagis à la lecture des précédents messages.

Je pense que si le plan et la notice sont bien préparés l'écriture n'est qu'une "formalité". J'avoue ne pas comprendre comment on peut ne pas être inspiré par son sujet.

Si le plan et la notice ont été bien préparés, j'oserai un conseil.

Rédigez le mémoire sans essayer dans un premier temps d'en faire un bon mémoire sur la forme, le but étant de "remplir" le plan, quite à rédiger simplement les phrases et courtes.

Relisez ensuite et corrigez les phrases en les structurant mieux. Ce travail doit être très long. Imaginez le travail de l'examinateur qui doit lire un mémoire de 100 pages s'il est de mauvaise qualité !!!!

La deuxième (ou seconde ?) lecture servira à corriger les fautes de grammaire et d'orthographe. Cette phase est aussi longue. N'oubliez pas que vous postulez à un diplôme bac + 8.

Un autre conseil : à la fin de la rédaction de de chaque section, chapitre et partie, posez vous la question : ai-je bien atteint mon objectif, et à la fin du mémoire ai je bien répondu aux objectifs définis dans la notice.

Un dernier conseil : essayez de viser plus que 10/20, en cas de problème vous aurez sans doute 10.

Il n'y a rien de pire que de lire un mémoire médiocre et de voir que le candidat a visé juste la barre du 10/20. Je pense même que c'est manquer de respect pour l'examintateur qui passe beaucoup de temps sur le mémoire.

L'expérience que j'ai des soutenances est qu'on peut être indulgent avec un candidat, en revanche on sera intransigeant avec le candidat qui aura baclé son mémoire.

N'oubliez pas que le diable est dans les détails. Et on oublie vite les détails quand on est pressé, avec le risque d'être recalé !

Bon courage

Laurent



--------------------
Modérateur Compta Online
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
VISEEON