Comptalia

Rapports et conseils du président du jury du DCG

Article écrit par (1409 articles)
Publié le
Modifié le 29/10/2019
95 697 lectures
Téléchargez les rapports du jury du DCG

Le rapport du jury pour la session 2019 du DCG est disponible. Il contient les commentaires des examens de la session et de nombreux conseils pour la session 2020.

Les rapports du jury du DCG sont une mine d'informations pour le candidat qui souhaite réussir ce diplôme.

Aux commentaires de la session écoulée s'ajoutent des conseils et une bibliographie complémentaire dans toutes les matières.

Les rapports du jury du DCG pour les dernières sessions contiennent :

  • les statistiques de la session ;
  • les attentes du jury épreuve par épreuve ;
  • des conseils aux candidats ;
  • une bibliographie complémentaire.

Pour chaque épreuve, le rapport détaille les attentes du jury. Ce sont autant de commentaires et conseils qui doivent aider les candidats dans leur préparation pour la session suivante. Bien se préparer au DCG, c'est aussi se mettre en situation d'examen.

Concernant la bibliographie complémentaire, plusieurs ouvrages sont proposés pour chaque UE du DCG. Ils permettent d'aller plus loin avec des ouvrages et sites de référence.

 

Liste des rapports du président du jury du DCG



session du DCG

président du jury du DCG

rapport à télécharger

2019Anne GASNIERimage
2018Anne GASNIERimage
2017Anne GASNIERimage
2016Anne GASNIERimage
2015Anne GASNIERimage
2013Alain HENRIETimage
2009Alain HENRIETimage

 

Les attentes du jury du DCG ou diplôme de comptabilité et de gestion, matière par matière

Selon l'unité d'enseignement concernée, les attentes du jury du DCG ne sont pas du tout les mêmes. Chaque matière a ses spécificités, qu'il est bon de connaître pour réussir ses examens en se référant au programme de DCG, aux annales et au rapport du jury.

Les éléments qui suivent sont une synthèse du rapport du président du jury du DCG relatif à la session 2019.

Rappelons que certaines attentes n'ont pas changé au cours des dernières sessions et que seules les attentes spécifiques au sujet de l'année évoluent alors.

Depuis l'an passé, le rapport du président du jury de DCG contient la répartition des notes, matière par matière et en complément des autres statistiques du DCG. Il montre que dans certaines matières, la note éliminatoire, c'est à dire inférieure à 6/20, est très fréquente.

Pour la première fois, le rapport du président du jury de DCG de la session 2018 contient la répartition des notes, matière par matière et en complément des autres statistiques du DCG. Il montre que dans certaines matières, la note éliminatoire c'est à dire inférieure à 6/20 est très fréquente.

Avant d'aborder les éléments qui nous paraissent importants dans les différentes matières, il est important de rappeler que les candidats ne doivent pas se référer à leurs seuls cours ou se limiter à un seul ouvrage. Les enseignants peuvent ne pas aborder tout le programme, par manque de temps et certains ouvrages peuvent être incomplets.

Le Bulletin officiel reste donc la seule référence des candidats pour le contenu des épreuves.

Enfin, le jury ne donne pas de recommandations pour les épreuves 13 et 14, le rapport de stage et l'épreuve facultative.

 

Les matières juridiques : fondamentaux du droit, droit fiscal, droit des sociétés, droit social

Pour les fondamentaux du droit, le jury du DCG attend le « respect de la méthodologie du cas pratique en droit » et une « véritable qualification juridique des faits ». Les réponses doivent contenir une majeure et une mineure et « l'application de la règle de droit au cas exposé doit être argumentée ».

Le jury rappelle également que « trop de candidats paraphrasent l'énoncé », que « les réponses ne sont pas suffisamment développées ». Le candidat doit « envisager l'ensemble des implications de son raisonnement ».

Pour la prochaine session, après réforme du DCG, « les candidats doivent maîtriser l'ensemble du nouveau programme et construire leurs réponses en exposant d'abord la (ou les) règle(s) de droit nécessaire(s) à la résolution du problème juridique posé avant de proposer une solution pour la situation exposée ». Le jury n'attend pas de rappel des faits mais une réponse directe à la question posée, à l'issue de l'argumentation du candidat.

En droit des sociétés, de nombreux candidats ne cernent pas correctement le problème de droit soulevé dans l'énoncé. Les réponses doivent respecter la méthodologie du cas pratique de droit.

Le jury rappelle que c'est le programme officiel qui fait foi au-delà des cours et manuels.

Le raisonnement juridique doit être clair et structuré et apparaître sur la copie. C'est sa pertinence, sa clarté et sa cohérence qui donnent lieu à l'octroi de points et non la seule réponse (bonne ou mauvaise).

Dans le cadre de l'analyse de l'arrêt, le raisonnement de la Cour « doit être reformulé et prendre la forme d'un syllogisme » : « Selon (telle règle de droit) ... » ; « Or, M. ou Mme X ... » ; « Donc, ... ».

En droit social, les conseils sont assez similaires en ce qui concerne le cas pratique. La paraphrase des documents n'est pas acceptée.

En droit fiscal, la réponse doit être cohérente et structurée avec un rappel de la règle de droit et un raisonnement comme pour le cas pratique et tous les calculs nécessaires.

Dans les 4 matières, une actualisation des connaissances par rapport au contenu des ouvrages est conseillée.

 

Les autres matières du DCG : les épreuves 5 à 12

En économie et en management, les attentes du jury semblent avoir beaucoup changé avec la réforme des programmes puisque les candidats, en plus d'apprendre leurs cours, doivent désormais apprendre à raisonner sur des statistiques et des données chiffrées.

La « qualité de l'expression écrite du candidat est primordiale et les propos du candidat », en management « doivent prendre en compte les spécificités de l'organisation et les développements non argumentés par des théories et/ou des faits ».

En finance d'entreprise, le jury recommande de :

  • garder à l'esprit la dimension conseil ;
  • faire attention aux questions de cours et de réflexion ;
  • et de traiter les questions sans recopier son cours, en limitant la longueur des réponses au strict nécessaire.

En système d'information et de gestion, les candidats doivent respecter les règles de syntaxe dans la rédaction des requêtes, formules, lignes d'algorithmes et des différents schémas.

En comptabilité et en comptabilité approfondie, il s'agit de bien lire le sujet, faire attention aux écritures non équilibrées ou incomplètes et de maîtriser le calcul mental.

En contrôle de gestion, il faut « identifier le fil conducteur et les principales difficultés » et « établir un timing de progression » pour répondre au maximum de questions.

En anglais, les conseils varient en fonction de l'exercice. La synthèse doit être concise, structurée avec une introduction, un développement et une conclusion et ne pas dépasser le nombre de mots exigés.

Le commentaire en anglais ne doit jamais se faire en franglais et les phrases doivent être courtes plutôt que ressemblant au français.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

Comptalia