*Quelles sont les attentes des étudiants et jeunes diplômés de la finance en matière de RSE ?
INES

Quelles sont les attentes des étudiants et jeunes diplômés de la finance en matière de RSE ?

RSE : des actions concrètes attendues par les jeunes diplômés de la finance
Article écrit par (370 articles)
Modifié le
1 399 lectures

Le cabinet d'expertise comptable, d'audit et de conseil Denjean & Associés vient de publier une étude avec Dogfinance sur les attentes des étudiants et jeunes diplômés de la finance en matière de RSE (responsabilité sociétale des entreprises).

Thierry Denjean précise que l'objectif de l'étude « est de comprendre ce qu'attendent les étudiants en finance de leur futur employeur et de se pencher sur le bilan dressé par les jeunes diplômés du secteur. Elle permet de mesurer leur sensibilité au développement durable, leur degré d'implication dans la démarche RSE de leur entreprise et de connaître les leviers de motivation à l'engagement RSE ».

 

Les enjeux de la RSE passeront par l'entreprise

La grande surprise de cette enquête est que 100% des jeunes financiers connaissent la RSE et savent ce à quoi cela correspond. Et ils sont ¾ à estimer que l'entreprise est la première entité capable d'apporter des solutions aux enjeux environnementaux.

En comparaison, seulement la moitié des étudiants et jeunes diplômés interrogés connaissent la loi Pacte. « Si cela semble contradictoire avec l'importance qu'ils donnent à la RSE, cela met en lumière leur besoin de preuve. Que fait concrètement l'entreprise ? La loi est un habillage ».

Malgré cette intérêt pour la RSE, ⅓ des sondés sont prêts à travailler dans une entreprise non RSE et 37% ne savent pas. L'étude se questionne sur le fait que trouver un job semble être privilégié plutôt que la sélection de l'entreprise et son approche environnementale.

Si les étudiants et les jeunes diplômés de la finance s'engage dans la RSE de leur employeur, voici les raisons principales :

  • contribuer aux grands enjeux sociétaux (84% d'étudiants et 80% de jeunes diplômés) ;
  • se sentir utile (74% d'étudiants et 77% de jeunes diplômés) ;
  • développer ses compétences (70% d'étudiants et de jeunes diplômés).

Or, seuls 37% des jeunes diplômés s'estiment satisfaits de leur connaissance de la politique RSE de leur employeur.

 

Mais des actions concrètes sont attendues par les salariés

« S'ils connaissent et font de la RSE une priorité pour leurs futurs emplois, les étudiants et jeunes diplômés de la finance estiment majoritairement que les entreprises se limitent à de la simple communication en la matière. Ils appellent à des actions plus concrètes, notamment au regard de la crise sanitaire liée à la Covid-19 ».

Selon les étudiants en finance sondés, les 3 missions fondamentales qu'une entreprise devrait prendre en charge sont :

  • garantir de bonnes conditions de travail à ses salariés (79%) ;
  • réduire son impact environnemental (71%) ;
  • respecter les principes d'éthique, de loyauté et de transparence (61%).

Et pourtant ils sont 78% à penser que les entreprises mettent en place une politique RSE pour redorer leur image externe et seulement 41% estiment que c'est pour réduire leur impact environnemental.

Dans quel type d'actions concrètes aimeriez-vous vous investir ? Les répondants imaginent cela selon 4 thèmes bien distincts :

  • les actions en communication et de formation des salariés ;
  • les actions concernant l'empreinte environnementale ;
  • les actions de protection des salariés ;
  • les actions sur le modèle économique.

RSE

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin

IGEFI