Quand les comptes d'une entreprise incluent le capital naturel et humain

Article écrit par (1358 articles)
Publié le
Modifié le 08/02/2019
4 363 lectures

La méthode CARE ou Comptabilité Adaptée au Renouvellement de l'Environnement est une forme de comptabilité innovante qui ne manquera pas de surprendre les adeptes de la comptabilité classique.

Partant des normes comptables existantes, qu'il s'agisse des normes françaises ou des normes IFRS, la méthode doit permettre de piloter à la fois le capital financier de l'entreprise, son capital humain et son capital naturel.

L'idée est simple : la valeur « comptable » est en réalité le budget nécessaire pour maintenir le capital (financier, humain ou naturel) sur une période donnée et dans un état conforme à la définition qui lui a été accordée. Le capital naturel sera ainsi valorisé en tenant compte des coûts nécessaires à la protection de l'environnement ou à sa remise en état.

Témoignage d'Hervé Gbego, expert-comptable et porteur de ce projet d'avenir.

« La méthode CARE est une comptabilité monétaire qui repense la structure des comptes annuels »

S'il existe différents types de comptabilités environnementales et sociales, il est possible d'en citer les deux principales. Il s'agit de la comptabilité de type monétaire et de la comptabilité matière. La première ressemble davantage à la comptabilité classique que la seconde qui permet un suivi quantitatif, non monétaire.

La méthode CARE est une comptabilité de type monétaire qui « doit pouvoir informer d'autres parties prenantes que les actionnaires » précise Hervé Gbego. « Les experts-comptables devraient pouvoir valoriser autre chose que le seul capital financier » pour informer les parties prenantes concernées.

Le bilan et le compte de résultat peuvent « permettre de suivre le capital humain et le capital naturel » et « l'entreprise doit gagner de l'argent en tenant compte de ces enjeux » poursuit Hervé Gbego.

« La méthode CARE est un projet de recherche en étroite collaboration avec les universités »

La méthode CARE est issue des travaux d'un universitaire, Jacques Richard, auteur de plusieurs ouvrages de comptabilité. Depuis 2011, « notre cabinet porte divers travaux de recherches et finance trois thèses » rapport Hervé Gbego.

« Nous avons repris la méthodologie et beaucoup réfléchi sur ces sujets tout en étant un peu le bras armé d'une communauté de recherche ». Plusieurs universités, Paris Dauphine, Reims, Agro Paris Tech et Poitiers en font partie.

Le modèle est expérimenté dans :

  • un réseau de crèche ;
  • des fermes agro écologiques qui s'appellent fermes d'avenir ;

  • Poste IMMO ;
  • dix entreprises en région paca avec le soutien financier de l'ADEME.

À titre d'exemple, lorsque l'objectif d'une ferme est de conserver la qualité de l'eau et des sols, il y a un surcoût pour la ferme. La comptabilité en trois capitaux (financier, humain et naturel) permet de valoriser ce surcoût lié à la bonne conservation de ces capitaux. La vente des produits un peu plus chère est alors expliquée par la volonté de permettre de boire une eau plus propre ou de manger plus sainement.

« Lancer un chantier de réflexion sur ces sujets avec les experts-comptables, l'ANC et le gouvernement »

La méthode CARE est beaucoup plus qu'un modèle de comptabilité environnementale. C'est probablement une source de nouvelles missions pour les experts-comptables et pas seulement pour la production d'attestations.

Après deux auditions par le CESE, et une recommandation dans le rapport appelé Notat Senard,  « rendez-vous a été pris avec le gouvernement et les députés qui se sont occupés de la loi PACTE ». L'objectif est « d'aller vers l'avenir et de proposer ces évolutions dont les experts-comptables doivent se saisir » estime Hervé Gbego. « Nous souhaitons lancer ce chantier de réflexion avec les experts-comptables, l'ANC et le gouvernement ».

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.