Professionnels : voici 10 conseils pour réaliser un visuel efficace

Article écrit par (192 articles)
Publié le
Modifié le 23/07/2018
2 532 lectures

Que ce soit sur le web ou dans le métro, les visuels publicitaires sont partout. Vous les voyez en sortant de chez vous, en prenant les transports en commun ou encore sur Facebook. Même si vous n'avez pas une formation de graphiste, vous êtes naturellement plus ou moins sensibles à la beauté, l'humour, ou inversement à la médiocrité d'un visuel.

Quand vient votre tour de penser à concevoir un visuel à l'occasion d'un événement dans votre entreprise, vous espérez qu'il aura autant de succès que cette campagne qui vous avait tant marqué et qui vous avait d'ailleurs incité à profiter de l'offre alors promue. Vous ne voulez surtout pas que vos cibles trouvent votre campagne laide ou ratée. Cela vous inquiète un peu, puisque vous n'avez pas reçu de formation aux logiciels de PAO et peut-être que vous n'avez pas encore eu l'occasion de recruter un graphiste dans votre équipe ?

Quel que soit votre cas, voici quelques conseils pour que votre visuel soit efficace.

1- Déléguer

Si vous avez peu ou pas de compétences en création graphique et si vous n'avez pas encore embauché de graphiste, n'hésitez surtout pas à demander l'aide (ou le secours, selon votre cas) d'un collaborateur ou même d'un proche qui maîtrise correctement la PAO.

2- Utiliser les bons logiciels

Quitte à créer un visuel, autant le réaliser avec tous les moyens appropriés ! On préfère vous le dire tout de suite : ce n'est pas en le créant sur Paint qu'il sera réussi. En effet, s'il n'est pas réalisé avec un logiciel adapté, il risque d'être pixellisé ou d'avoir des couleurs fades, surtout s'il est destiné à être imprimé. Photoshop, InDesign (ou à la rigueur, QuarkXPress) et Illustrator sont des valeurs sûres pour que votre visuel soit de bonne qualité.

N'hésitez pas à faire des recherches sur internet : de plus en plus de sites vous proposent de concevoir des visuels (simples, cela va sans dire) en ligne.

3- Suivre l'actualité

Cela vous évitera de publier votre visuel au mauvais moment, donc de risquer de créer un bad buzz. L'inverse est vrai aussi : si un événement de l'actualité coïncide avec le thème de votre campagne, il serait peut-être judicieux d'avancer la date de publication de votre visuel et multiplier vos chances de faire mouche !

4- Limiter les couleurs

Trop de couleurs tue la couleur ! Bien que la monochromie ne soit pas non plus adaptée, évitez de multiplier les couleurs sur votre visuel, sauf si vous promouvez une palette de maquillage. Par ailleurs, choisissez aussi vos couleurs en fonction de leur symbolique ! Retrouvez notre dossier consacré à l'importance des couleurs en bas de cet article.

5- Limiter les éléments

Un trop grand nombre d'éléments graphiques (personnes, animaux ou pictogrammes) risquerait aussi de perdre/troubler/éparpiller vos cibles. Limitez le nombre de vos éléments, mais choisissez-les avec soin, bien-sûr.

6- Limiter le texte

Pour les mêmes raisons que celles évoquées précédemment, un trop grand nombre de blocs de texte desservirait votre visuel ; à moins que le thème de votre campagne ne soit adapté pour que le texte en soit l'élément majeur, ce qui devrait être bien réfléchi en amont, quoi qu'il en soit. Le plus important n'est pas de multiplier du texte sur votre visuel, mais surtout qu'il soit percutant !

7- Travailler le texte

Comme pour un article (et même davantage), le texte qui sera sur votre visuel doit être travaillé en amont. D'ailleurs, cet élément est tellement important que le métier de concepteur-rédacteur, dans le secteur de la publicité, s'y consacre entièrement.

Outre la vérification des coquilles et le choix des bons mots, (selon le même principe que pour un slogan publicitaire, donc) réfléchissez bien à la police d'écriture, la casse, la couleur et la taille du texte... Osez particulièrement les formules brèves mais qui marquent ! Surtout, il faut que vos éléments textuels soient en accord avec votre positionnement et votre philosophie d'entreprise.

8- « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place »

Ce proverbe est parfaitement approprié ici. Sachez que chaque élément composant votre visuel doit avoir une place réfléchie. En effet, la position des éléments, comme les couleurs, a aussi une symbolique.

Que votre texte soit centré, ou que vos personnages soient plutôt en haut à droite, plutôt qu'en bas du visuel... Rien n'est anodin, tout a du sens ! Mieux vaut donc vous renseigner et y réfléchir en avance.

9- Penser aux symboles

Les éléments que vous avez choisis pour composer votre visuel jouent forcément un rôle dans notre imaginaire collectif et culturel. Ainsi, les visuels promouvant du parfum ou une voiture ne se serviront pas des mêmes symboles, puisque chaque campagne ne fera pas appel aux mêmes émotions du public.

En fonction de la symbolique de chacun de vos éléments, demandez-vous si cette référence correspond bien à ce que vous souhaitez animer chez vos cibles ? Faites aussi attention aux symboles qui diffèrent d'un pays à l'autre ! La moindre erreur risquerait de susciter une incompréhension ou un bad buzz, là encore.

10- To be or not to be

Tâchez toujours de garder un ½il objectif sur votre visuel, en vous posant les questions suivantes : est-ce-que ce visuel a du sens ? Est-ce-que son sens sera facilement compris par mes cibles ? Est-ce-que tous les éléments sont à leur place ? Si besoin, n'hésitez pas à montrer ce visuel à quelqu'un de totalement objectif et qui ne l'a jamais vu, avant de le publier.

Si ces conseils ne feront pas de vous un graphiste, ils vous permettront néanmoins d'avoir en tête les points-clé auxquels penser avant de concevoir, finaliser puis publier votre visuel, pour mener à bien votre campagne promotionnelle.

_____________________________


L'équipe de la rédaction sur Compta Online