Quickbooks

Production immobilisée et amortissement

4 réponses
9 879 lectures
Ecrit le : 08/10/2012 10:30 par Arno_m
Bonjour,

L'année dernière, j'ai produit un certain nombre de colonies d'abeilles mellifères. En apiculture, on appelle "colonie" un essaim devenu "adulte" : producteur de miel, entre autre, et reproducteur.

Elles ne m'ont coûté que du temps et de la sueur. Cependant, cette part de cheptel possède une valeur intrinsèque non-négligeable. Il me semblerait donc logique de l'enregistrer en tant que production immobilisée.

Mon souci est le suivant : dois-je effectivement enregistrer une production immobilisée, et si oui, comment puis-je calculer des amortissements sur celle-ci ?

Enfin, pensez-vous que cette production est un impact sur le plan fiscal ? En gros, risque t'elle de me faire payer des impôts, sachant que ces colonies n'ont pas fait entrer d'argent en trésorerie, qu'elles seront redivisées en essaims prochainement et qu'elles ne produiront donc pas de produits commercialisables ?

Pour information, je suis installé seul en exploitation individuelle, mais sur le territoire où j'habite, il n'est pas possible de souscrire à l'imposition forfaitaire telle qu'on la connait en métropole.

Avant de vous écrire, j'ai bien relu mes cours de compta et parcouru ce forum. Je reste cependant démuni. Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît ?

Bien cordialement,

--------------------
Chef d'exploitation agricole, spécialité apiculture.

Re: Production immobilisée et amortissement

Ecrit le : 21/10/2012 06:26 par Arno_m
Bonjour,

Ayant fait quelques recherche pour trouver les réponses à mes questions, voici ce que j'ai compris des explications de mon ancienne prof de compta, que j'ai contacté dernièrement.

La valeur comptable des colonies produites par une exploitation est dissociée de leur valeur commerciale. Après réflexion, je trouve cela logique car une valeur commerciale n'est réelle que lorsqu'il existe des clients d'accords pour payer la somme demandée par le vendeur.
Du coup, la valeur de mes biens vivants (les colonies "adulte" ou "de production") peut-être évaluée à hauteur des fournitures (cadres, cires gaufrées, nourrissement éventuel) et du carburant consommés pour les faire naître (essaims) et grandir jusqu'à la taille d'une colonie de production. Dans mon cas, il n'y a pas de frais de personnel et les charges liées aux contenants font l'objet d'un autre enregistrement comptable.

Pour ce qui est de l'enregistrement comptable de ces colonies, il me paraît alors logique d'enregistrer leur valeur comptable dans le compte 724 au crédit (production immobilisée, immobilisation corporelle biens vivants) et, en contre-partie, dans le compte 241 au débit (immobilisations corporelles, animaux reproducteurs adultes).

Cet enregistrement génère logiquement un amortissement sur 3 ans, durée de vie moyenne d'une colonie avec la même reine. Cette durée d'amortissement est arbitraire et je sais que de nombreux apiculteurs pourraient trouver cet arbitrage simpliste. La vie d'une colonie d'abeille est jonchée de soubresauts et peut-être très complexe. Alors à l'échelle d'un cheptel, il est indispensable de simplifier et d'harmoniser la gestion.

Bien cordialement,

--------------------
Chef d'exploitation agricole, spécialité apiculture.

Re: Production immobilisée et amortissement

Ecrit le : 21/10/2012 12:56 par Hapyfree
Bonjour,

J'avais lu votre question, mais je ne fait pas de comptabilité agricole.

Toutefois, il me semble que vous avez répondu très justement à votre question, je n'aurais pas fait mieux!

Cordialement,

--------------------
HapyFree :)On embauche ! > me contacter en MP pour la région Champagne-Ardenne > http://urlz.fr/60Eq (comptable expérimenté(e)) & http://urlz.fr/60Es (assistant(e) juridique)Si ma réponse vous satisfait n'oubliez pas de voter "pour", à défaut je m'engage à essayer !!!
merci ;)[DSCG/DCSG, DESS CCA IAE Dijon... DEC]

Re: Production immobilisée et amortissement

Ecrit le : 21/10/2012 13:03 par Hapyfree
Bonjour,

J'avais lu votre question, mais je ne fait pas de comptabilité agricole.

Dans le champagne, il ne s'agit de bête, mais le principe est le même, certains frais sont immobilisé de cette façon pour, par exemple, les frais de plantation (frais nécessaires au lancement de l’outil de production: 1ère et 21ème feuille, pour que la vigne puisse être productive : on immobilise donc les files de fer, les piquets, les pieds de vignes etc...)

Le principe est assez similaire pour tout type de production.

Dans à la durée d'amortissement, il convient de trouver une durée moyenne d'usage qui, en tout état de cause, n'est pas forcément de reflet de réalité mais ce qui s'en rapproche le plus.

A noter qu'une immobilisation peut toujours être dépréciée s'il elle n'est plus productive ou perd tout ou partie de sa valeur, pour tel ou tel raison.

Toutefois, il me semble que vous avez répondu très justement à votre question, je n'aurais pas fait mieux!

Cordialement,

--------------------
HapyFree :)On embauche ! > me contacter en MP pour la région Champagne-Ardenne > http://urlz.fr/60Eq (comptable expérimenté(e)) & http://urlz.fr/60Es (assistant(e) juridique)Si ma réponse vous satisfait n'oubliez pas de voter "pour", à défaut je m'engage à essayer !!!
merci ;)[DSCG/DCSG, DESS CCA IAE Dijon... DEC]

Re: Production immobilisée et amortissement

Ecrit le : 25/10/2012 07:37 par Arno_m
Bonjour et merci Hapyfree.

Votre exemple étaie mon argumentation.
J'ai donc enregistré les immobilisations comme décrit précédemment.

Cordialement,

--------------------
Chef d'exploitation agricole, spécialité apiculture.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
AMPLI MUTUELLE