CEGID

Passer une part du loyer habitation en comptabilité

5 réponses
5 094 lectures
Ecrit le : 22/04/2006 18:57 par Cekwaca
Bonjour,

J'ai épluché pas mal de pages du forum, mais je n'ai pas trouvé les réponses à mes questions.

Nous utilisons pour notre SARL 1/7 de la superficie de notre appartement. Nous souhaitons donc annuellement passer loyer et électricité en charge, au profit du compte courant d'associé (au pro-rata de la surface utilisée).

Voici donc les questions :
1)Devons nous faire un papier justificatif (facture de loyer par exemple) pour cette dépense ? Ou alors quels sont les justificatifs à fournir ?

2)La TVA n'est pas notée sur les quittances de loyer de mon propriétaire (c'est un appartement non meublé). La paye-t-il ? Puis-je la récupérer ?

Je crois que j'ai fais le tour... Si vous avez la clé à mes questions je vous en serais TRES reconnaissant :-)

Nicolas

Re: Passer une part du loyer habitation en comptabilité

Ecrit le : 24/04/2006 17:55 par Cekwaca
Personne pour m'aider ?

:-(

Re: Passer une part du loyer habitation en comptabilité

Ecrit le : 24/04/2006 18:29 par Patrick
Bonjour,

Si vous dirigez une SARL, vous êtes normalement sous le régime BIC ( à l'IR ou à l'IS). Si vous étiez propriétaire de votre appartement vous pourriez, d'après la jurisprudence fiscale, considérer que vous louez à votre société une partie de l'appartement. Vous auriez donc, sur la déclaration d'impôt ( liasse fiscale) une charge locative déductible: le prorata de la surface est judicieux et il faudrait déterminer un loyer conforme au prix du marché.

Si j'ai bien compris, vous êtes vous même locataire de votre appartement, vous ne payez donc pas de TVA ( location nue).Dans ce cas, vous pourrez déduire en charge pour la société une quote part du loyer que vous compte votre propriétaire au prorata de la surface : le montant est facile à déterminer et peu contestable puisque en amont ce n'est pas vous qui fixez le prix du loyer. Il vous faut simplement deux choses a) une quittance mensuelle de loyer de votre propriétaire B ) une autorisation de sous-location ( le propriétaire devant s'assurer d'après le règlement de copropriété qu'une activité commerciale est autorisée dans votre immeuble). Il n'y a pas de TVA applicable ici.
Il faudra joindre aux pièces comptables de votre société photocopies des quittances de loyer.

Pour l'électricité et autres, vous pouvez déduire la charge au prorata de la surface.

J'ai un doute quant à savoir si vous êtes obligé de déclarer un loyer fictif sur votre déclaration personnelle de revenus car vous n' êtes pas propriétaire du bien et ce n'est qu'une sous location ( mais en régime BNC il faut le faire, d'où mon doute...).
Si personne ne répond, je rechercherais.

Bonne journée,

Patrick

--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.

Re: Passer une part du loyer habitation en comptabilité

Ecrit le : 24/04/2006 20:29 par Cekwaca
Merci pour cette réponse qui me parait complete.

Cordialement

Nicolas

Re: Passer une part du loyer habitation en comptabilité

Ecrit le : 24/04/2006 23:12 par Caroline94
Bonsoir,

Il faudrait vérifier mais je crois que vous ne pouvez pas avoir votre siège social de la SARL plus de 3 ou 5 ans à votre domicile personnel.

Salutations

Re: Passer une part du loyer habitation en comptabilité

Ecrit le : 10/01/2008 00:16 par Tasmanie
Citation : Caroline94 @ 24.04.2006 à 22:12
Bonsoir,

Il faudrait vérifier mais je crois que vous ne pouvez pas avoir votre siège social de la SARL plus de 3 ou 5 ans à votre domicile personnel.

Salutations

Bonjour,

Par rapport à la durée maximale de domiciliation d'une SARL au domicile personnel du gérant, elle est de 5 ans mais uniquement s'il existe des clauses contractuelles qui l'interdisent par exemple dans le règlement de copropriété ou des dispositions légales contraires.

Beaucoup de gens pensent qui si ces clauses existent, on ne peut pas faire cette domiciliation (même les impôts n'étaient pas tout à faire au courant quand j'ai créé ma société...) et que les 5 ans s'appliquent quand la domiciliation est autorisée.

En résumé :

- durée = 5 ans maximum s'il est "interdit" de faire la domiciliation
- pas de limite de durée si la domiciliation est autorisée.

Cdt
Marc
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
IGEFI