Partir de la comptabilité pour mieux accompagner le client et le conseiller !

Article écrit par (4 articles)
Publié le
Modifié le 13/12/2018
4 113 lectures

Utiliser la comptabilité pour apporter des services complémentaires au client est un bon moyen de démontrer la valeur que peut apporter le cabinet d'expertise comptable au quotidien. De nombreuses missions d'accompagnement sont possibles. Certaines de ces missions sont à inventer, d'autres nécessitent simplement la formation des collaborateurs.

L'ASFOREF propose des journées de formation dédiées au financement des entreprises, à la valorisation des intangibles ou au suivi de la rentabilité des investissements. Les collaborateurs apprennent à utiliser des outils simples et des tableaux de bord économiques pour conseiller leurs clients. Ils apprennent aussi à mieux maîtriser l'anglais avec une formation en français et des supports en anglais.

Une mission porteuse de sens et accessible à tous les collaborateurs !

Accompagner les clients dans le cadre d'une mission d'accompagnement de recherche de financements peut être une mission porteuse de sens pour les collaborateurs, jeunes et moins jeunes. C'est aussi une mission qui peut remplacer certains travaux entièrement automatisés, parce qu'elle est potentiellement accessible pour tous, quel que soit le niveau de départ.

Il suffit au collaborateur d'acquérir la logique économique qui lui manque parfois et de suivre une méthode éprouvée, proposée dans le cadre de formations sur une journée.

Car pour certaines missions, il est important de tracer clairement la voie afin d'aider le collaborateur à s'en sortir, quel que soit le type de dossier.

En ce sens, les missions se rapprochent alors des missions traditionnelles dont les processus sont généralement redondants et biens suivis, même s'ils ne sont pas toujours documentés dans tous les cabinets.

La formation de l'ASFOREF permet de « réviser les bases du financement des entreprises dès le début de chaque journée, avant d'approfondir » précise Patrick Legland, professeur affilié à HEC. Le but est de permettre à tous les participants de profiter pleinement de ces journées indépendantes les unes des autres.

Un travail qui commence quand la comptabilité est terminée ou presque

S'appuyer sur la comptabilité pour aller au-delà permet au collaborateur de cabinet de réfléchir autrement. « À l'origine, la comptabilité était utilisée pour gérer l'entreprise, pas pour réaliser des liasses fiscales » précise ici Patrick Legland. C'est cette vision que consacrent les journées de formation proposées.

Il s'agit de « transformer une logique comptable en une approche économique simple ». Le collaborateur y apprendra à « raisonner et poser les bonnes questions, comprendre les différents sujets et travailler avec les différents outils proposés ».

Les cas proposés sont issus de l'expérience de Patrick Legland en tant que membre du comité exécutif de la banque de financement de la Société Générale. Tous ces cours sont basés sur des cas réels et récents.

Les thématiques des journées indépendantes qui débutent le 25 janvier 2019 sont un complément à la formation réalisée de directeur administratif et financier externalisé en partenariat avec HEC et l'Asforef. Elles doivent permettre de compléter le certificat HEC avec des formations spécifiques et spécialisées réclamées par les collaborateurs.

Parmi les thématiques abordées, se trouvent les tableaux de bord opérationnels, l'analyse et le suivi de la rentabilité des investissements, les levées de fonds et le financement des startups, l'évaluation des entreprises innovantes, la création de valeur et la recherche de financements.

« Les formations sont accessibles aux collaborateurs et l'expert-comptable se rend compte que ce n'est pas si compliqué de proposer ce type de missions » conclut Patrick Legland.