CEGID

Ouverture de son cabinet d'expertise comptable

2 réponses
6 841 lectures
Ecrit le : 10/06/2007 10:02 par Dma251
Bonjour à tous

Diplômée d'expertise comptable et ayant acquis une expérience en cabinet depuis 1998, je me pose la question de m'installer à mon compte.

Pour cela j'ai quelques interrogations; notamment quelles sont les modalités d'installation d'un cabinet d'expertise : peut on s'installer aujourd'hui en créeant soi même sa propre clientèle ou est il préférable de racheter sa clientèle.

Pourriez vous également me faire part de votre propre expérience

Merci par avance pour votre aide et vos éclaircissements

dma 251

Re: Ouverture de son cabinet d'expertise comptable

Ecrit le : 10/06/2007 22:41 par Patrick
Bonjour,

Nous avons déja débattu longement sur le forum de cette question, cherchez et vous aurez des réponses.

Si vous ne trouvez pas, revenez sur la question.

Patrick

--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.

Re: Ouverture de son cabinet d'expertise comptable

Ecrit le : 12/06/2007 10:13 par Olivier94
Bonjour,

Je pense qu'il n'y a pas de règle standard. Deux éléments à prendre en compte :

- Quel est votre relationnel : avez-vous dans votre entourage des clients potentiels ou des professionnels (avocat, banquier, confrère) qui peuvent vous recommander ? Si tel est le cas il faut à mon sens plutôt privilégier l'installation ex-nihilo.

- Quels sont vos besoins personnels : si vous avez besoin de revenus importants pour alimenter votre train de vie, il faut, je pense, privilégier le rachat qui doit -si le prix est correctement négocié- vous permettre à la fois de rembourser l'emprunt et percevoir un revenu décent. (solution souvent théorique).

Enfin un petit bémol à ce tableau théorique : les cabinets à céder sont EXTREMEMENT rares, ils s'écoulent essentiellement par le bouche à oreille et les cabinets déjà en place monopolisent les rachats car ils ont plus de surface financière qu'un "petit" jeune qui s'installe. Pour finir les cabinets d'intermédiaires proposent très peu de "petits" cabinets (moins de 500 K€) ; pour ma part je suis inscrit auprès de 3 d'entre eux depuis 18 mois ; résultat 3 propositions dont une totalement farfelu de la bouche du consultant lui-même.

Voilà quelques pistes, bonne réflexion et tenez nous au courant.

Cordialement.

Olivier.

--------------------
Olivier
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
AMPLI MUTUELLE