Mission de l'expert-comptable : la réduction des coûts

Article écrit par (1544 articles)
Modifié le
5 715 lectures

La mission de réduction des coûts peut être vue comme une mission intéressante pour les petits cabinets qui ont majoritairement des clients TPE/PME.

En période de sortie de crise sanitaire liée au Covid-19, c'est aussi une mission qui peut venir en aide à une partie de la clientèle en difficulté.

Elle peut ainsi faire partie des mesures à prendre pour aider les clients à survivre à la crise sanitaire.

D'autres mesures comme la renégociation des délais de paiement, l'étude des business model pour trouver des solutions alternatives, l'étude des contrats d'assurance, la recherche de financement sont également possibles.

L'objectif est d'améliorer les comptes de l'entreprise en accompagnant le chef d'entreprise dans la reprise de son activité. Une lettre de mission dédiée sera généralement nécessaire.

Pour ceux qui ont des doutes sur leur capacité à vendre cette mission en complément de la mission principale de présentation ou établissement des comptes, il suffit :

    • de ne pas faire payer le client pour des choses qui tombent sous le sens et des informations dont il dispose déjà ;


  • de ne faire payer le client qu'en cas de succès de la mission, lorsqu'il économise réellement de l'argent ;

  • et de se rappeler que le client peut faire appel à des cabinets spécialisés qui n'ont pas du tout la même connaissance du dossier.

Parfois, la mission permettra la facturation de success fees en complément des honoraires de diligence lorsque les montants en jeu sont importants et débouchera sur une mission complémentaire comme la gestion de ses impayés par exemple.

Elle pourra enfin être mise en ½uvre par le commissaire aux comptes en-dehors de sa mission d'audit.

Donner des idées aux clients qui veulent économiser de l'argent et les fidéliser

La réduction des coûts est une mission différente de la mission de présentation des comptes annuels. Elle peut être réalisée hors période fiscale, sur des chiffres à jour en temps réel ou dans le cadre d'une situation périodique (mensuelle, trimestrielle, semestrielle, avant bilan).

Elle oblige le collaborateur débutant à respecter les process internes au cabinet et à mettre en ½uvre un niveau de compréhension de la comptabilité et de la gestion financière supérieur aux compétences nécessaires pour la tenue de comptabilité. Il s'agit de comprendre et d'analyser les chiffres tout en améliorant sa compétence de relation avec le client.

La mettre en place dans un dossier pour réduire les coûts ne demande pas plus d'une ou deux heures avant de pouvoir faire un retour au client concerné.

Elle est le prétexte à un ou plusieurs points de contacts supplémentaires avec les clients, hors période fiscale. Seule contrainte de bon sens : si la mission nécessite un complément d'informations de la part du client, il faut faire attention à ne pas donner d'informations avant la restitution de la mission.

Le client aura du mal à payer pour la mission s'il connaît ou devine la conclusion.

Organiser la mission de réduction des coûts : quelques idées

Le collaborateur peut suivre un processus prédéfini par l'expert-comptable pour la mission et comparer les éléments qu'il trouve à une liste d'idées préparées à l'avance.

Les dépenses excessives des entreprises sont assez similaires d'une entreprise à l'autre et peuvent souvent faire l'objet de conseils préformatés par le cabinet. 

C'est encore plus vrai lorsque le cabinet se positionne dans un ou plusieurs secteurs d'activités définis (stratégie de niche).

L'idéal est de créer une liste de questions que peuvent se poser les collaborateurs pour identifier les points à améliorer chez le client.

Avec une telle liste, régulièrement mise à jour, chaque collaborateur peut partager ses idées en fonction de ses dossiers ou de ses discussions avec ses propres clients.

À titre d'exemple, le fait d'envoyer ses factures par mail au lieu de l'utilisation d'une enveloppe et de timbres et les frais généraux sont des gisements d'économie bien connu.

Dans certains secteurs d'activité, il existe des centrales d'achat qui permettent d'obtenir ses matières premières ou marchandises à moindre frais.

De la même manière, l'expert-comptable qui connaît parfaitement un secteur d'activité peut aider son client à faire des commandes plus importantes auprès de fournisseurs spécialisés plutôt que de se rendre chaque jour dans un hypermarché (en caricaturant).

La liste présente dans un tableur excel peut alors indiquer le type de comptes à vérifier dans la comptabilité, les questions à se poser, les ressources à consulter pour plus d'informations et bien évidemment, les solutions proposées par le cabinet.

Au final, c'est peut être une manière simple de fidéliser ses clients et de leur démontrer que l'expert-comptable et ses collaborateurs peuvent faire autre chose que la mission traditionnelle.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.