CEGID

Méthode Zefyr légale ?

1 réponse
374 lectures
Ecrit le : 04/10/2018 19:54 par Medailledor

Bonsoir à toutes et à tous,

Comme beaucoup d'entrepreneurs, je regarde du côté des solutions en ligne et en particulier de Zefyr.

Une chose qui m'a un peu choqué dans le mode de fonctionnement est qu'ils incitent à ne pas rentrer les factures autres que celles des fournisseurs que l'on paye à plus de 39 jours, par virement.

Pour tout le reste, ils incitent à télécharger le relevé bancaire, et indiquer directement pour chaque opération "paiement comptant" et sélectionner les comptes impactés.

Ce qui me dérange dans tout cela, c'est que l'on "perd" l'information selon laquelle (par exemple) une facture est arrivée le 16/09/2018 et a été réglée le 03/10/2018. Alors certes, c'est pareil au final et on évite des écritures intermédiaires avec des créances / dettes qui seront compensées mais....

Est-ce légal ?

Et s'agit-il d'une bonne pratique ?

Merci !

Bien cordialement,

Re: Méthode Zefyr légale ?

Ecrit le : 24/12/2018 15:25 par Breizhea

Bonjour Medailledor,

Je n'ai pas testé Zefyr mais à la description que vous en faites, le logiciel fonctionne selon la méthode de la comptabilité de trésorerie tout au long de l'année, puis vous invite à la clôture à enregistrer les factures non payées, en vous permettant ainsi de passer d'une comptabilité de trésorerie à une comptabilisé d'engagement.

Cette solution est légale : les entreprises qui relèvent du régime BNC (professions libérales) et celles qui relèvent du régime réel simplifié d'imposition BIC (CA HT inférieur à 238 K€ pour les activités de prestation de services ou < à 789 K€ pour les activités d'achat/vente) peuvent tenir leur comptabilité en se basant sur les flux de trésorerie.

L'avantage principal est qu'elle permet(trait) de gagner du temps sur la tenue de la comptabilité. Toutefois, cela implique vous que conserviez en marge un suivi des factures reçues et non payées afin de ne pas omettre d'en régler. Cette solution est à mon sens moins pratique que la comptabilité d'engagement car vous ne pouvez pas vous fier à la comptabilité en cours d'année pour identifier vos dettes et créances par exemple. D'autres logiciels axés comptabilité d'engagement (saisie des factures dans un journal d'achat ou de vente et des mouvements de trésorerie dans un journal de banque et/ou de caisse) existent, mais sont généralement moins disponible en SAAS car l'effet de mode est plutôt vers la simplicité des solutions de comptabilité de trésorerie qui proposent une connexion avec le compte bancaire professionnel...

Bonne réflexion dans le choix de votre logiciel,

Bonne journée,

Amélie,



--------------------
Consultante spécialisée en audit et accompagnement à la mise en conformité au RGPD, Représentante Bretagne des diplômés d'expertise comptable en entreprise.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
AMPLI MUTUELLE