RECEIPT BANK

Location saisonnière quel régime fiscal choisir ?

1 réponse
267 lectures
Ecrit le : 01/01/2018 18:55 par Sproof
Message édité le 01/01/2018 18:57 par Sproof

Bonjour,

Ma femme et moi sommes entrain de monter un projet immobilier qui aura pour but de réaliser de la location saisonnière ( type air bnb,abritel,... ). Notre projet est plutôt bien avancé mais nous sommes bloqués sur le futur régime fiscal à adopter. A savoir que notre projet tiens comptes de la fiscalité que nous aurons sur celui-ci.

Notre Projet :

Construction d'une maison en bord de mer en location saisonnière 

Crédit 170000€ (sans apport)

Mensualité crédit 950€

Revenu locatif minimum prévu 15000€

Revenu locatif maximum prévu 22000€

 

Notre premier réflexe a été de mettre ces revenus en foncier sur la déclaration d'impôt...

Après différentes recherches nous avons découvert que ces revenus devraient être placé sous le régime fiscal micro BIC.

Mais ce régime entraine-t-il l'ouverture d'une micro-entreprise ? des charges socials ?

Avec toutes les infos récupérées nous sommes complètement perdus.

Merci pour vos différents retours et s'il vous faut plus de renseignements pour nous répondre n'hésitez pas!

Merci encore 

Matthieu 

Re: Location saisonnière quel régime fiscal choisir ?

Ecrit le : 03/01/2018 14:51 par Nicorost

Bonjour,

Votre message laisse entendre que le bien qui sera loué sera meublé. Est-ce bien le cas ?

Concernant votre régime fiscal, vous serez imposé au titre des loueurs meublés non professionnels puisque les conditions d'accès au régime du loueur meublé professionnel sont très précises et vous ne semblez pas réunir les conditions (pas de demande d'inscription au registre du commerce à ce titre + revenus en meublés inférieurs aux autres revenus + revenus en meublés inférieurs à 23000€ TTC).

Vous devrez donc déclarer vos revenus des locations meublés sur votre déclaration d'impôt sur les revenus.

Vous avez 2 options :

1/ régime de la micro-entreprise : vous déclarez votre chiffre d'affaire et bénéficiez d'un abattement de 50% => vous serez donc imposé à l'impôt sur les revenus sur 50% du chiffre d'affaire déclaré (déclaration 2042-C-PRO). L'avantage étant la simplicité du régime déclaratif.

2/ régime du réel : vous devez réaliser une déclaration 2031 qu'il vous faudra transmettre au SIE dont vous dépendez puis le montant imposable sera reporté sur votre 2042-C-PRO. Vous serez donc soumis aux règles des BIC. L'avantage est que vous pouvez déduire immédiatement de votre résultat l'amortissement de votre bien immobilisé. L'inconvénient étant de devoir réaliser une déclaration fiscale supplémentaire (2031).

En cas de revente du bien immobilier vous serez soumis au régime d'imposition des particuliers même si vous avez déduit les amortissements du bien.

Dans tous les cas faites attention au seuil des 23000€ TTC qui en cas de dépassement vous obligerais à vous soumettrais aux cotisations sociales RSI.

J'espère avoir été clair et synthétique.

N'hésitez pas à me poser d'autres questions si vous le souhaitez.

Bien cordialement,

Nicolas

Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
CEGID