Les valeurs mobilières de placement ou VMP

Article écrit par (112 articles)
Modifié le
839 lectures

Les valeurs mobilières de placement, ou VMP, sont des titres financiers. Ce type d'investissement est généralement utilisé afin d'optimiser un excédent de trésorerie.

Comment définir les VMP ?

Les valeurs mobilières de placement est une catégorie de titres de placement financier gérée en comptabilité.

Les VMP sont définies par le Plan Comptable Général (PCG) comme étant des titres acquis en vue de réaliser un gain à brève échéance. Par brève échéance, il faut comprendre que les VMP sont acquises en vue de faire fructifier un surplus de trésorerie à court terme, contrairement aux titres de participation qui sont sur une vision à plus long terme.

C'est quoi les titres financiers ?

Les titres financiers sont au nombre de 4 avec :

  • les titres de participation ;
  • les titres immobilisés de l'activité de portefeuille (TIAP) ;
  • les autres titres immobilisés,;
  • les valeurs mobilières de placement.


Savoir comptabiliser les VMP

Pour constater les VMP en comptabilité, plusieurs possibilités. Le plan comptable général prévoit plusieurs comptes :

  • 501 - Parts dans des entreprises liées
  • 502 - Actions propres
  • 503 - Actions
  • 504 - Autres titres conférant un droit de propriété
  • 505 - Obligations et bons émis par la société et rachetés par elle
  • 506 - Obligations
  • 507 - Bons du Trésor et bons de caisse à court terme
  • 508 - Autres VMP
  • 509 - Versements restant à effectuer sur VMP non libérées

Pour mieux comprendre l'utilisation de ces comptes, prenons un exemple.

L'achat de VMP

Le 01/01/N, une entreprise investie en action. Pour ce faire, elle achète 1 000 titres cotés en bourse à une valeur unitaire de 40¤. Les actions achetées représentent moins de 5% du capital. La détention de ces titres étant prévue pour du court terme, il s'agit de valeurs mobilières de placement.

Numéro de compte

Journal de banque

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

503

 

Actions

40000¤

 

 

512

Banque

 

40000¤

La vente de VMP

Le 01/09/N, une entreprise de projet industriel décide de réaliser une cession totale de ses valeurs mobilières à une valeur unitaire de 50¤. Ici, l'inscription en compte se fait en 2 temps : l'opération en banque pour la somme perçue de la vente puis la sortie des titres. Dans le cas présent, il s'agit d'une plus-value dégagée.

Numéro de compte

Journal de banque

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

512

 

Banque

50000¤

 

 

767

Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement

 

50000¤

Numéro de compte

Journal d'opérations diverses

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

767

 

Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement

40000¤

 

 

503

Actions

 

40000¤

Ainsi, la plus-value nette est de 10 000¤ correspondant à 50 000¤ de valeur de cession moins les 40 000¤ de prix d'achat.

A retenir

Prix d'achat < Prix de vente alors la cession génère une plus-value. Le compte à utiliser est le crédit du compte 767 - Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement.

Prix d'achat > Prix de vente alors la cession génère une moins-value. Le compte à utiliser est le débit du compte 667 - Charges nettes sur cessions de valeurs mobilières de placement

La cession des VMP peut se faire de manière partielle ou totale. Dans le cas ici présent, la cession des actions se fait en totalité.

Quelle forme de rémunération pour les VMP ?

Les VMP sont rémunérées selon un taux d'intérêt appliqué. Par conséquent, dans le cas d'une conservation sur plusieurs mois, il convient de constater un produit financier à comptabiliser en compte 764 - Revenus des valeurs mobilières de placement.

Quelle différence entre une action et une obligation ?

Même si dans les 2 cas, il s'agit de titres immobilisés, de participation ou de VMP, il est nécessaire de comprendre la subtilité entre l'action et l'obligation.

Une action est une partie de l'entreprise qui est détenue par l'intermédiaire d'un titre de propriété.

Une obligation est un titre de créance envers une société. Cela signifie que son détenteur a prêté une certaine somme d'argent à l'émetteur de l'obligation. Les émetteurs de ces titres peuvent être des entités publiques (collectivités) ou privées (entreprises).

_____________________________


Vénaïg Le Bris est diplômée d'expertise comptable et inscrite à l'Ordre des experts-comptables de Bretagne.