CEGID

Les relations au travail en France

6 réponses
2 034 lectures
Ecrit le : 20/09/2005 20:23 par
Bonjour

Je risque d'en choquer plus d'un...je risque de me faire "shooter", de toute manière, je n'ai plus rien à perdre.

Je constate :
il flotte une certaine forme hypocrisie dans nos relations au travail, à tout niveau avec la hierarchie, ou entre salariés.

c'est un climat malsain, nuisible à la production, la cause de cette hypocrisie se trouve certainement dans le mode de fonctionnement des entreprises.

maintenant vous pouvez me "shooter".

Re: Les relations au travail en France

Ecrit le : 20/09/2005 20:39 par
Ce n'est pas nouveau ce que tu dis...

Le lieu du travail, ce n'est pas un lieu paradisiaque ! Il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds, pas même avec les supérieurs...

Bien sûr, il existe des endroits où travailler fait bon vivre...

Re: Les relations au travail en France

Ecrit le : 20/09/2005 21:20 par Enniroc
Je ne dirais pas que la faute en est au mode de fonctionnement des entreprises françaises. Je pense qu'il s'agit plutôt de ce que l'on retrouve en collectivité lorsque, d'une part, les gens ne se sont pas choisis pour passer beaucoup de temps ensemble et, d'autre part, chacun marche pour son nombril.
J'ai travaillé un certain nombre d'années en usine et je peux te dire que l'ambiance était détestable, qu'il y avait un max d'hypocrisie dans les relations que ce soit les relations verticales ou horizontales. Je crois malheureusement que c'est humain.
Pour survivre dans une telle atmosphère, il n'y a pas 36 000 solutions à mon sens : ou tu t'en vas, ou tu relativises à fond si tu le peux, en restant un peu au-dessus de la mélée....
Courage Titin :-)

Re: Les relations au travail en France

Ecrit le : 20/09/2005 21:32 par -titin-
Message édité le 20/09/2005 21:47 par titin

Bonsoir

Citation : "seb 1976"
Le lieu du travail, ce n'est pas un lieu paradisiaque ! Il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds, pas même avec les supérieurs...



Oui, mais si ton chef a une facheuse tendance à déleguer...comment faire...
il te donne alors du travail supplémentaire...Pour autant, tu n'es pas plus payé, tu te vois lui dire Non...sous peine d'être sanctionné, voir licencié, voir mal noté, c'est en effet cette crainte qui rend "exclave" le salarié à l'entreprise.

Citation : "enniroc"
Je ne dirais pas que la faute en est au mode de fonctionnement des entreprises françaises



Dans une entreprise XXX, aucune personne n'est payée de manière identique
l'entreprise instaure des salaires différents entre les salairés, même si ils occupent le même poste ou les mêms compétences, ou la même ancienneté (oublions notre droit du travail, d'ailleurs il n'est pas appliqué, de toute manière le salarié n'ira pas au prud homme, il craint trop pour son emploi)
l'employeur en distribuant des primes à certains et pas à d'autres, contribue à briser la solidarité entre salarié

les salariés ne se syndiquent plus, il ne prennent plus d'arrêt maladie (entendu aux infos), ils n'osent plus réclamer le paiement des heures sup, ils sont liés à l'entreprise, tel est le prix à payer si vous voulez conserver votre place, certains vont même jusqu' à faire des rapports sur d'autres..c'est même encourageait par la direction ...

dans un tel système, je ne vois pas comment l'on peut s'épanouir et améliorer la production.

trop souvent on oublie la dimension humaine de l'outil de travail

Re: Les relations au travail en France

Ecrit le : 20/09/2005 21:56 par Enniroc
Et oui, je sais titin, c'est exactement ainsi que cela fonctionnait dans l'usine où j'étais.
Mais franchement, je crois que ce sont les salariés qui font dans une large mesure leur propre malheur. Peu d'entre eux, par exemple, supportent qu'un collègue gagne plus qu'eux. Or, les salaires sont de plus en plus individualisés. C'est la tendance actuelle. Ne pas supporter qu'un autre ait réussi à mieux négocier son travail est déjà en soi une absurdité génératrice d'hypocrisie. En plus, la mesquinerie humaine se révèle être très souvent vecteur de malaise.
Pour ce qui est de la solidarité entre salariés contre le boss, excuse-moi, mais je n'y crois absolument pas. C'est du chacun pour soi à la base. Nous sommes dans une société individualiste...
Pourquoi jouer le jeu du patron qui divise pour mieux régner ?
De toutes les façons, dans toutes les boîtes, tu auras les petits chefs, les obséquieux, les rebelles et les moutons....

Re: Les relations au travail en France

Ecrit le : 20/09/2005 22:11 par
Moi c pire ce qui m'arrive, j'ai effectué un stage en entreprise et je remplacerai d'ici 3 mois le responsable financier pendant 6 mois (congé maternité).
Jaloux de cette initiative un salarié (qu'on appelle X ) m'en veut et il est très jaloux parce qu'il croyait qu'on allait lui proposer le poste. Heureusement que la direction est de mon côté.
Au début de mon arrivé lors de mon stage j'étais (***pas de style SMS***) qui plaisantais et joyeux, on m'a ensuite proposer de faire les remplacements pendant les vacances mais maintenant je vois les choses d'une autre façon. La personne que je remplace n'a pas trop d'autorité ce qui rendera difficile mon intégration pour manager l'équipe et enplus les autres salariés sont la entre 10 à 20 ans. La direction a prévu un plan de restructuration et 3 des 7 personnes que je vais diriger devront d'ici 10 mois etre licencié.
Une sale ambiance et je les trouve très féniant (35 heure tout pile et n'assure pas les contraintes)
Une autre personne qui est syndiqué viens à l'heure qu'il veut et n'effectue pas beaucoup de travail et même la direction je l'a trouve non autoritaire envers elle, elle le chef mais ce n'est pas elle qui fout trop le cirque, c'est les autres en discutant avec elle.
Quelqu'un a t il une solution à me proposer ?

Re: Les relations au travail en France

Ecrit le : 20/09/2005 23:15 par
Citation
il te donne alors du travail supplémentaire...Pour autant, tu n'es pas plus payé, tu te vois lui dire Non...sous peine d'être sanctionné, voir licencié, voir mal noté, c'est en effet cette crainte qui rend "exclave" le salarié à l'entreprise.


Oui, tu as raison...Mais là, on tombe alors dans un cercle vicieux !
Plus tu seras d'accord avec ton chef même quand tu n'en as pas envie, plus il te marchera sur les pieds ! On entre là dans une spirale, qui peut parfois aller jusqu'à l'harcèlement moral.

Non, il ne faut pas rentrer dans ce jeu là...Supérieur ou pas, qu'est ce qu'il peut faire ? Les patrons aiment bien quand un salarié manifeste son désaccord...cela est plus courant que tu ne le penses.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Quickbooks