Quickbooks

Les réactions face à un patron manipulateur au travail

Article écrit par (308 articles)
Publié le
Modifié le 05/09/2019
13 090 lectures
Dossier lu 46 006 fois
Comment réagir face à un patron manipulateur ?

Lorsqu'un patron manipulateur a posé son dévolu sur un collaborateur, il en devient une victime. Comme toute victime, il ne s'agit pas de subir le harcèlement moral mais de réagir et s'en sortir. Dans cette situation, le cas de la manipulation est déjà posé et analysé.

De ce fait, quelles sont les attitudes à avoir pour se sortir d'un patron manipulateur ?

Conserver son ressenti

De manière générale, nous avons un instinct qui ne nous trompe que rarement.

Si vous sentez que la relation avec votre patron est anormale et vous vous sentez mal à l'aise, prenez le temps de vous écouter. Vous devez prendre du recul afin de mieux analyser les raisons de l'alerte de votre subconscient. Pendant le week-end par exemple, loin du quotidien professionnel.

D'une part, vous pouvez vous poser les bonnes questions et vous prendrez conscience de la situation petit à petit.

Etes-vous dans une situation professionnelle normale ? L'approche professionnelle est-elle convenue ? Etes-vous appréciée à votre juste valeur ? Vous ne devez pas devenir un souffre douleur d'une manipulateur pervers. Vous concernant, vous pouvez vous interrogez pour faire en sorte de régler le problème s'il vient de vous. Votre travail est-il correct ? Les réactions négatives sont-elles justifiées ?

D'autre part, les questions à se poser sur vous pour tenter une prise de conscience de votre ressenti sur le long terme.

Comment je me sens au quotidien ? Vais-je au travail avec plaisir ? Ai-je confiance face aux réactions de mon patron ? Ai-je suffisamment confiance en mes capacités ? Mes états physique et mental sont-ils au top ?

En vous posant toutes ces questions, vous pourrez, par conséquent, vous rendre compte que vous êtes victime d'un manipulateur au travail ou pas. Si vous répondez par la négative à la majorité de ces interrogations, vous pouvez creuser et vous demander si votre relation professionnelle patron/employé ne s'est pas réellement transformée en manipulateur/victime.

 

Ne pas répliquer

Face à un patron manipulateur, le mieux est de ne pas envenimer la situation. Le silence reste la meilleure chose et la meilleure attitude à adopter. De manière générale, le manipulateur paraît très sûr de lui. Il se nourrit de pouvoir vous convaincre qu'il a réponse à tout, qu'il maîtrise toutes les situations et par là même, il vous montre vos points faibles.

Pour ne pas accroître ce sentiment de supériorité et son déballage de savoir qui peuvent vous prendre la tête pendant des heures, ne cherchez pas à avoir raison ou polémiquer. Ne répondez pas et prenez votre mal en patience en l'écoutant, tout simplement.

Si vous commencez à répliquer aux nombreuses discussions que vous avez avec un manipulateur, il faut que vous sachiez que vous risquez d'envenimer la situation et de rentrer en conflit.

Si l'occasion se présente, vous devez lui montrer que vous ne le craignez pas et qu'il peut vous faire confiance car vous êtes prêt à faire face à toutes les situations demandées. Ne lui montrez pas que vous pouvez être mal à l'aise face à lui et que vous ne craignez pas ses représailles. Le patron manipulateur doit prendre conscience que vous êtes indifférent face aux menaces et autres formes de chantage.

 

Écouter son corps

Lorsque le mental ne va pas bien, le corps va vous le faire comprendre et ne va pas tarder à suivre. Ainsi, vous aurez la sensation que quelque chose ne tourne pas et qu'il faut être attentif.

Lorsque vous êtes victime de manipulation, vous aurez obligatoirement des symptômes physiques qui ne trompent pas.

Il ne s'agit pas de s'alarmer à chaque occasion ou dès que vous sentez la fatigue se faire plus présente. Toutefois, lorsque vous êtes victime de manipulation, vous êtes sujets à plusieurs facteurs physiques qui se cumulent et qui s'aggravent avec le temps.

En plus du mental qui baisse, le corps va vous donner quelques signaux qu'il ne faut pas prendre à la légère.

Le premier signe précurseur est la fatigue qui devient chronique. Ce ne sera pas une fatigue liée à trop d'activité ou un manque de sommeil. Non, ce sera une fatigue que vous n'arrivez pas à vous défaire. Une fatigue pesante et écrasante. Cette fatigue qui finira par vous faire faire des erreurs au travail et qui seront des portes d'entrée au manipulateur pour vous rabaisser.

Cette fatigue peut aussi être associée à des insomnies. Lorsque votre sommeil en devient entrecoupé par des insomnies, votre cerveau est en ébullition et vous n'arrivez pas à vous rendormir. Les insomnies sont souvent liées à un événement ou à un stress qu'il faut tenter de déceler. Cela ne signifie pas que vous êtes dans cette situation face à un patron manipulateur, il faut juste rester vigilant si plusieurs symptômes se cumulent.

Sans arriver jusqu'aux insomnies, vous pouvez connaître des troubles du sommeil. Des nuits agitées, un sommeil entrecoupé de réveil ou de cauchemars qui vous empêchent d'avoir un sommeil réparateur.

Avec ces symptômes, d'autres en découlent. La fatigue et un mauvais sommeil peuvent vous rendre irritable. Cela signifie que vous devenez sensible et colérique. Vous risquez de vous énerver pour un rien, dans des situations qui ne vous auraient pas fait réagir en temps normal. Vous ne vous reconnaissez plus et vous vous énervez pour tout et pour rien.

Vous risquez également de ressentir une baisse d'énergie. Avec toute cette fatigue accumulée et ce sentiment de colère qui ne vous quittent plus, votre niveau d'énergie risque d'en prendre un coup. Restez attentif à cela car la baisse d'énergie peut causer d'autres nombreux effets sur votre corps.

Un autre symptôme peut venir se greffer aux précédents : un manque de concentration. Qui dit manque de concentration dit risque d'erreurs et dans le milieu professionnel ajoutez-y un patron manipulateur et vous avez le combo gagnant pour vous faire encercler.

Vous risquez également de ressentir un sentiment d'étouffement. La particularité du manipulateur est qu'il arrive à vous enfermer sur vous-même et vous séparer des autres. Il vous fera penser que les autres collaborateurs ou collègues ne sont pas dignes de confiance. Vous finirez par vous éloigner de tout le monde au travail. Ou alors vous finirez par être exclu car votre patron aura mis le grappin sur votre temps libre, pour être certain que vous n'irez pas raconter ce qu'il entreprend avec vous et l'emprise qu'il prend sur votre tempérament. Par la suite, vous sentirez le matin en arrivant au travail que vous avez la sensation d'étouffer dans votre vie et dans votre quotidien.

Et pour finir, en cumulant plusieurs symptômes, vous finirez par ressentir une perte d'envie générale. Ce sentiment que rien ne va, que vous ne vous sentez pas dans votre assiette, que le quotidien n'est pas celui que vous auriez voulu, que rien de ce que vous voulez n'aboutit, etc... Attention, vous n'êtes pas loin du burn out et de la dépression.

Tous ces signes sont précurseurs d'un état dépressif qu'il faut attentivement observer pour ne pas que votre état physique et mental vous laissent faire croire à un état de non retour.

 

En parler

Comme pour tout problème, il est conseillé de ne pas garder cette situation pour vous. Si vous sentez que quelque chose cloche dans votre relation avec votre patron, que vous n'êtes pas à l'aise face à certaines situations, tournez-vous vers des personnes externes pour en parler. Ici nous ne parlons pas de situations complexes liées au harcèlement sexuel de la part d'un patron. Non cela peut être plus subtil, un harcèlement moral et une manipulation qui entraînent sur la même pente descendante au niveau du moral.

Ainsi, en expliquant ce qui vous arrive et en décrivant quelques scènes vécues dans votre quotidien au travail, vous pouvez prendre du recul sur ce qui vous arrive et en parler plus facilement.

La personne à qui vous en parler doit être neutre et doit pouvoir vous indiquer si vous avez raison de soupçonner une manipulation de la part de votre patron ou non.

Vous pouvez en parler à plusieurs personnes. Avant de vous lancer, vous devez sélectionner une personne qui soit ouvert d'esprit pour imaginer la scène et qui connaisse ce genre de personnalité. En effet, pour être de bon conseil, il est évident que votre confident doit avoir déjà entendu parler de ce type d'individu manipulateur. Ainsi il en sera de meilleure écoute et de meilleur conseil pour la suite à donner.

Pour débuter, vous pouvez en parler à un membre de votre famille. Ce membre de la famille, vous devez en avoir entière confiance et cela doit être une personne qui saura vous dire que vous n'êtes pas devenu fou. Cela doit être une personne qui vous connaisse bien, quelqu'un de proche comme vos parents ou votre frère ou soeur. Cela peut être quelqu'un qui vous connaisse depuis que vous êtes jeune comme un cousin ou une tante. Ce membre de la famille doit vous connaître depuis un certain temps pour être sûr que ce que vous lui racontez est forcément la vérité.

Vous pouvez en parler à des amis. La même chose que pour la famille, ce doit être des amis qui vous connaissent depuis longtemps et en qui vous pouvez avoir confiance pour vous dire ce qu'ils en pensent. Leur avis est important et vous être certain qu'ils vous prennent au sérieux et que leurs conseils seront de bon augure.

Ensuite, vous pouvez en parler à des spécialistes qui connaissent mieux que quiconque les individus manipulateurs et qui sauront déceler la moindre manipulation en votre patron.

Enfin, vous pouvez tenter d'en parler à des collègues. Mais attention avec parcimonie et sélection de ce que vous allez raconter, juste ce qu'il faut pour avoir leur réaction face à ce que vous vivez. Et surtout bien sélectionner les personnes car le boomerang peut vite vous revenir dessus car le collègue en a touché 2 mots à votre patron, et là c'est parti pour le nouvel engrenage de manipulation.

Dans tous les cas, il est conseillé de partager et de ne pas s'isoler car c'est ce que le manipulateur essaye de faire, vous isoler de tout votre entourage pour ne pas prendre conseil auprès des autres sur son comportement.

 

Stopper la relation

Si la manipulation est bien ancrée dans votre relation professionnelle, vous n'aurez pas d'autre choix que de partir.

Il est difficile de pouvoir changer un manipulateur et si votre patron est un pervers narcissique, il ne vous fera que du mal dans votre expérience professionnelle.

Vous ne pouvez que fuir pour vous sauver. Se confronter à un manipulateur peut vous donner la sensation de réussir à avancer mais ce n'est que passager et le naturel revient au galop.

Il peut vous laisser tranquille pendant un certain temps pour reprendre de l'énergie ou vous donner un peu d'air. Mais ceci c'est pour mieux revenir et vous manipuler davantage. S'il sent qu'il n'y arrive pas, il recommencera d'une autre manière, sous un angle différent, jusqu'à ce qu'il trouve vos failles et qu'il vous abaisse encore plus.

Dans tous les cas, si vous faites face à un manipulateur, faites attention à vous et sachez vous protéger avant qu'il ne soit trop tard.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin

CEGID