Revue Fiduciaire

Les experts-comptables en entreprise : modalités d'inscription à l'Ordre

Article écrit par (1396 articles)
Modifié le
3 707 lectures
Rayonnement et attractivité du diplôme d'expertise comptable

L'idée d'inscrire les diplômés d'expertise comptable salariés d'entreprises à l'Ordre n'est pas nouvelle. Pratique courante dans de nombreux pays, notamment anglo-saxons, elle permet de reconnaître les titulaires du diplôme qui ne sont pas inscrits à l'Ordre.

L'article 36 de la loi PACTE va « augmenter sensiblement les effectifs de la profession comptable et indirectement, le poids de la profession dans le cadre de certaines négociations qui l'intéressent » précise Alexandre Salas-Gordo, président de l'Ordre des experts-comptables d'Aquitaine.

Il s'agit avant tout de « donner plus de poids dans les revendications auprès des politiques, tout en tenant compte des revendications de ces nouveaux inscrits » estime à son tour Christophe Priem, président du Comité mise en œuvre de la loi PACTE au sein du CSOEC.

 

Un effet positif sur l'attractivité de la profession comptable dans son ensemble

Les diplômés d'expertise comptable en entreprise occupent souvent des postes à responsabilité alors même que peu de personnes savent qu'ils sont titulaires de ce diplôme. À l'inverse, des titulaires d'un bac +5 peuvent parfois se retrouver bloqués dans leur évolution professionnelle, simplement parce qu'ils n'ont pas le diplôme d'expertise comptable.

Cette réalité encore souvent constatée dans les entreprises n'est pas toujours connue du grand public, ni des personnes qui visent ces mêmes postes à responsabilité.

La manque d'attractivité de la profession comptable dans son ensemble peut alors apparaître comme un paradoxe, que la visibilité des experts-comptables en entreprise peut aider à changer.

Car il y a un « effet d'image des personnes qui sont à des postes de très haut niveau, directeurs financiers ou dirigeants de sociétés, auprès des jeunes. Cela augmente l'attractivité du diplôme auprès de ces jeunes » rappelle Alexandre Salas-Gordo.

À l'inverse, les diplômés d'expertise comptable en entreprise pourront bénéficier indirectement du capital confiance de leurs homologues membres de l'Ordre. Leur inscription donnera une image d'éthique et de respect de la déontologie à leurs employeurs et futurs employeurs.

Le « rapprochement des deux types de diplômés leur permettra de mieux se connaître et de constituer de nouveaux réseaux ».

« À terme, le nombre d'inscrits à l'Ordre devrait croître de manière significative et donner une voix plus importante à la profession comptable » estime pour sa part Christophe Priem.

 

Une inscription possible dès aujourd'hui et des modalités pratiques en cours de finalisation

L'inscription volontaire des experts-comptables en entreprise dans les conseils régionaux ne nécessite pas de décret d'application. Elle nécessite en revanche une adaptation des instances et la mise en place d'un certain nombre de modalités pratiques qui devraient être finalisées au plus tard, pour début 2020.

Ces modalités pratiques sont étudiées par un groupe de travail qui le fait en étroite collaboration notamment avec l'association des diplômés d'expertise comptable en entreprise (ECE), présidée par Eric Freudenreich.

Les diplômés d'expertise comptable en entreprise intéressés peuvent donc d'ores et déjà se rapprocher de leurs conseils régionaux et du service qui gère les inscriptions. « Toutes les demandes reçues dès aujourd'hui seront prises en compte mais les modalités s'appliqueront au cours du 2e semestre 2020 », précise Alexandre Salas-Gordo.

Après cette inscription à l'Ordre des experts-comptables de leur région une liste dédiée sera spécifique à leur statut.

« Car il est important de préciser qu'il n'y aura pas de concurrence possible entre diplômés d'expertise comptable en entreprise et experts-comptables indépendants ».

L'obtention d'un accord de leur employeur est obligatoire pour cette inscription et ils devront s'acquitter d'une cotisation annuelle.

En échange de cette cotisation, ils bénéficieront des services et publications de l'Ordre des experts-comptables (partie privée du site), pourront accéder au catalogue des formations du CFPC (Centre de Formation de la Profession Comptable).

Enfin, les diplômés d'expertise comptable salariés d'entreprises seront soumis à un contrôle adapté à leur situation. Il portera sur le respect de la déontologie, l'éthique et le fait qu'ils agissent avec probité, honneur, dignité. Néanmoins, l'Ordre des experts-comptables n'est pas autorisé à contrôler leur activité au sein de l'entreprise ou de l'entité qui les emploie.

« La mise à jour du système informatique, un dossier d'inscription et un guide d'inscription sont en cours de finalisation ».

L'objectif, conclut Christophe Priem, est de « développer ensemble la marque expert-comptable et de lui donner une valeur ajoutée plus importante, gage de qualité et de sérieux ».

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

KPMG