CEGID

Les experts-comptables de la région PACA lancent leur incubateur

Article écrit par (1409 articles)
Modifié le
1 997 lectures
« INKO » : le nouvel incubateur de la comptabilité et du conseil

Inko est le nouvel incubateur de l'Ordre des experts-comptables de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, l'incubateur de la comptabilité et du conseil. Il a été créé pour aider et accompagner les startups qui gravitent autour de la profession comptable.

Six mois de travail et de préparation seront nécessaires pour la mise en place de cet incubateur pas comme les autres. À mi-chemin entre l'incubateur et l'accélérateur, il se situe déjà dans une optique de complémentarité, à la fois avec les structures similaires et avec l'expert-comptable en charge du dossier.

Son objectif principal : « détecter les startups qui ont un intérêt pour la profession d'expert-comptable ou ses clients et les challenger,  les confronter à la réalité du marché pour les aider à avancer » précise Lionel Canesi, président du CROEC de la région PACA.

 

« Un accompagnement sur-mesure pour les startups concernées »

L'incubateur vient tout juste d'être créé et il attire déjà des startups qui prennent contact avec le Conseil régional de l'Ordre ou son président.

Un comité de sélection des startups doit encore être mis en place au sein du Conseil régional. Il devra procéder à la sélection des candidats, en fonction des cibles potentielles et de l'idée que se font les experts-comptables de leur avenir et de celui de leurs clients.

Toutes les startups sont potentiellement concernées, tous secteurs d'activités confondus, qu'elles aient ou non commencé à développer leur produit.

L'étape suivante consistera à les présenter dans le cadre d'un événement destiné à donner de la visibilité au projet.

Une fois les entreprises sélectionnées, une « équipe de 5 à 10 experts-comptables se chargera de challenger les produits, les tester, voir s'ils ont un intérêt ou pas, leur faire un retour sur ce qui pourrait être développé en priorité ou ce qui manque dans leur produit » ajoute Lionel Canesi.

Lorsque c'est nécessaire, les idées pourront être testées auprès des clients des experts-comptables.

Enfin, les startups qui en auront besoin, pourront bénéficier, en complément, d'un accompagnement plus classique tel que l'aide à la création d'entreprise ou à la recherche de financement. Il sera adapté au cas par cas.

 

« L'avenir de la profession ne doit pas se décider sans les experts-comptables »

Inko doit permettre d'apporter des outils, notamment numériques aux experts-comptables. Parce que le métier de l'expertise comptable ne doit « pas être réinventé par les startups, sans le concours des experts-comptables » précise encore Lionel Canesi pour qui les professionnels du Chiffre « doivent redevenir leaders et moteurs de leur innovation ».

Il s'agit « d'assurer l'indépendance numérique de la profession qui doit avoir pour ambition de ne rien s'interdire ».

Car à ses yeux, les experts-comptables doivent « s'approprier le numérique, le prendre en main, faire en sorte qu'il devienne un avantage pour la profession et en tirer parti ».

Fin 2020, Lionel Canesi se présentera aux élections professionnelles sur une toute nouvelle liste en compagnie de Jean-Luc Flabeau, soutenue par le syndicat ECF. Elle sera intitulée « Fiers d'être experts-comptables » et aura pour objectif de défendre l'exercice libéral de la profession et son futur.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

KPMG