Les cotisations de retraite complémentaire au 1er janvier 2019

Article écrit par (1305 articles)
Publié le
Modifié le 23/03/2019
88 792 lectures

Au 1er janvier 2019, les taux des cotisations de retraite complémentaire augmentent, la GMP ou garantie minimale de points et l'AGFF sont fusionnées et la date de paiement des cotisations de retraite est avancée au 25 du mois suivant la période.

Globalement, cela se traduit par une augmentation des cotisations de retraite complémentaire de tous les salariés, cadres et non cadres, même si ceux qui ne paient plus la GMP restent gagnants.

Les différences entre cotisations des cadres et des non-cadres s'amenuisent au 1er janvier 2019. Deux tranches de cotisations remplacent les tranches A, B et C des cadres et les tranches des non-cadres sont élargies. Elles passent de 3 plafonds de sécurité sociale à 8 plafonds de sécurité sociale.

Le fait d'avoir ou non le statut cadre n'aura plus d'incidence majeure sur le salaire net des salariés. Seule reste l'APEC. Les anciens salariés non cadres avec des salaires élevés, cotiseront à l'AGIRC.

Les tableaux qui suivent tiennent compte du cas le plus fréquent de répartition entre la part patronale et salariale. Lorsque la répartition entre part salariale et patronale est particulière (50/50, 70/30 ou 80/20 par exemple), la répartition subsiste en 2019 avec les nouveaux taux.

Une augmentation des taux de cotisations de retraite complémentaire en 2019 : 7.87% et 21.59%

L'augmentation des taux de cotisations de retraite supplémentaire provient de l'augmentation des taux d'appel qui passent de 125% à 127%. Cette augmentation se fait sans bénéfice de points supplémentaires pour les cotisants.

Les cotisations de retraite complémentaire seront calculées sur deux tranches pour tous les salariés, cadres ou non cadres. La première tranche correspond au plafond de sécurité sociale, la seconde tranche touche toutes les sommes supérieures au plafond de sécurité sociale, jusqu'à 8 plafonds de sécurité sociale. La tranche C des cadres disparaît et la tranche 2 des non cadres n'est plus limitée à 3 plafonds de sécurité sociale.

La répartition entre la part salariale et la part patronale reste fixée à 40/60 pour les non cadres. Elle passe de 38/62 à 40/60 pour les cadres.

Augmentation des taux de cotisations de retraite complémentaire au 1er janvier 2019

Tranches de cotisations

Part salarié

Part employeur

Total

2018

2019

2018

2019

2018

2019

Tranche 1 ou tranche A

3.10%

3.15%

4.65%

4.72%

7.75%

7.87%

Tranche 2 ou tranche B

8.10%
ou
7.80%

8.64%

12.15%
ou
12.75%

12.95%

20.25%
ou
20.55%

21.59%

Tranche C (tranche 2 suite en 2019)

7.80%

8.64%

12.75% cadre

12.95%

20.55% cadre

21.59%

Une fusion des cotisations AGFF et GMP : la contribution d'équilibre général (CEG)

La contribution d'équilibre générale ou CEG va concerner tous les salariés. Elle se traduit par un taux de cotisation supérieur à celui de l'actuelle cotisation AGFF. Sur la tranche 1, la cotisation augmente de 0.15% pour tous les salariés. Sur la tranche 2, l'augmentation est de 0.50%.

La garantie minimale de points ou GMP disparaît.

Les différences entre les cotisations des cadres et des non-cadres disparaissent. Seule restera la cotisation à l'APEC pour un taux de 0.06% qui n'apparaîtra que sur les fiches de paie des cadres.

Taux de cotisation de la contribution d'équilibre général au 1er janvier 2019 : fin de l'AGFF et de la GMP

Tranches de cotisations

Part salarié

Part employeur

Total

2018

2019

2018

2019

2018

2019

AGFF ou CEG tranche 1

0.80%

0.86%

1.20%

1.29%

2.00%

2.15%

AGFF ou CEG tranche 2

0.90%

1.08%

1.30%

1.62%

2.20%

2.70%

La CET ou contribution d'équilibre technique ne concerne plus que les salaires supérieurs au plafond

La CET n'apparaîtra plus systématiquement sur les fiches de paie des salariés cadres. La contribution s'activera dès le 1er euro de salaire mais uniquement si le salaire brut est supérieur au plafond de sécurité sociale. Comme la CEG, elle concernera tous les salariés.

Le taux reste fixé à 0.35% mais la répartition entre l'employeur et le salarié change légèrement. La part salariale passe à 0,14% et la part patronale à 0,21% au lieu de 0,13 et 0,22% en 2018.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.