Les clés du coworking

Article écrit par (7 articles)
Publié le
Modifié le 17/09/2015
4 396 lectures

Impossible que vous soyez passé à côté de ce concept de coworking, tant il fait parler de lui.

Une recherche sur le moteur de recherche incontournable fait état de 13 500 000 réponses. A titre de comparaison, une recherche avec le terme « création d'entreprise » renvoie 111 000 000 réponses et celui d'« expert comptable », 628 000 résultats.

Le but de ce qui va suivre, est de vous présenter « les clefs du coworking » : pour comprendre l'origine de ce concept et les raisons de son développement.

Le coworking : qu'est-ce que c'est ?

Le terme de « coworking » peut être traduit par « travail collaboratif ». De la date de sa création à celle de son importation en France, il faudra attendre 9 ans.

Une définition proche de la colocation

Le concept peut s'apparenter à une forme de colocation professionnelle : c'est la mise à disposition d'un espace de travail partagé (et d'autres ressources) et la création d'un réseau de travail dont la vocation est de développer les synergies.

Les espaces de coworking avaient donc pour vocation initiale, de proposer à des travailleurs indépendants, de pouvoir disposer d'un espace de travail et de rompre avec leur isolement. Par extension, et l'organisation de l'entreprise évoluant, le coworking traduit la nécessité de développer de nouvelles formes de collaboration professionnelle : au sein de la même entité, le « coworking » est un moyen de faire tomber les frontières organisationnelles pour libérer les énergies et créer des synergies.

De l'invention du concept à son importation en France : quelques dates

1999
Première utilisation du terme « coworking » par Bernie de Koven, game designer américain, pour désigner les espaces de travail favorisant le travail collaboratif.

2002
Ouverture de la Schraubenfabrik à Vienne, centre communautaire à destination des entreprises.

2005
Le 1er espace officiel de coworking est créé à San Francisco. Son fondateur avait pour projet de proposer un espace de travail plus accueillant que le bureau traditionnel des centres d'affaires, et de proposer aux chefs d'entreprise de se rencontrer. En outre, le centre proposait des services annexes : accès wifi, déjeuners partagés, séances de méditation...

2008
Le 1er espace de coworking en France est ouvert : « La Cantine ».

L'essor du coworking en France

En 2014 la France comptait 250 centres de coworking représentant une moyenne de 10 000 coworkers. 44% de ces centres proposent jusqu'à 20 postes informatiques, 44% de 21 à 50 postes pour une moyenne d'âge inférieure à 2 ans (70% des centres, dont 35% ont entre 1 et 2 ans).

Mais le chiffre le plus notable concerne l'origine de la fréquentation : 52% des coworkers sont des salariés !

Si les statistiques ne permettent pas de savoir si ces salariés sont des créateurs ou si leur présence dans ces espaces est liée à leur activité salariée, elle témoigne en effet de la forte pénétration du concept dans l'organisation actuelle du travail.

Les raisons de son succès

Le coworking, au-delà du phénomène de mode, semble répondre aux exigences nouvelles qui s'imposent aux entreprises. Dans un contexte économique fortement concurrentiel, et où l'échange d'informations se propage quasi instantanément, il est primordial pour toute entreprise, qu'elle soit sans salarié ou non, de pouvoir être réactive et créative.

Le coworking peut favoriser le lancement d'activité indépendante. En effet, ces espaces permettent à de jeunes entreprises de bénéficier d'un espace de travail « flexible » :

  • le coworking redonne de l'indépendance aux participants : indépendance juridique (absence de contrainte : location à la carte des espaces, absence de bail), indépendance financière (réduction des charges de structure – loyer, fonction support...) ;
  • elle offre de la crédibilité à ces jeunes entreprises qui, à défaut de s'installer dans le domicile du dirigeant, peuvent proposer des espaces de réunion professionnels ;
  • enfin, et surtout, elle permet la mise en relation de chefs d'entreprise et de créer un 1er réseau professionnel, essentiel au développement de toute activité. C'est la philosophie sous-jacente du concept : la collaboration, l'entraide ;
  • l'indépendance des chefs d'entreprise ne doit pas rimer avec isolement : le travail collaboratif chercher à développer les synergies en surfant sur la notion de « missions » ou « projets », voire de « micro sociétés ». Chaque intervenant peut ainsi proposer une offre « full service » en associant à ses propres compétences celles des autres « co-worker » ;
  •  les liens tissés favorisent, outre le réseau, l'échange de services. 

Le développement des centres de coworking est le reflet du dynamisme de la création d'entreprises (550 000 en 2014 – dont plus de la moitié sont placées sous le statut d'auto-entrepreneur) et devrait encore largement se poursuivre en 2015 et 2016.

Trouver ses bureaux en coworking : 5 conseils pour bien choisir

Vous êtes séduit par le concept et la philosophie du coworking et souhaitez sauter le pas ?

Bien que le principe du coworking est d'offrir une grande liberté à ses membres, il est primordial de prendre le temps de bien choisir votre espace car il sera le reflet de votre activité, votre future vitrine (dès lors que vous y louerez des salles de réunion par exemple). C'est aussi et avant tout le futur socle de votre réseau professionnel.


De la même façon que vous avez réalisé une étude de marché pour lancer votre activité, il est nécessaire de faire une étude des offres de coworking dans votre ville (ou région). Les espaces de travail partagé disposent généralement de leur propre site internet ou page Facebook, ce qui vous permet une 1ère analyse des offres :

Conseil n°1
Rendez vous sur place pour visiter les locaux : cela vous permettra d'apprécier la qualité des infrastructures (locaux, services annexes – internet, imprimantes, ...), de jauger le taux de remplissage, la facilité d'accès... et de nouer un premier contact avec les gestionnaires ;

Conseil n°2
Etudier les formules proposées : location à l'heure, à la journée (« hot-desking »), à la semaine... et la capacité de moduler ces formules en fonction de vos besoins (il serait dommage que vous ne puissiez louer davantage un bureau parce que le taux de remplissage est saturé). Il faut notamment demander les modalités de réservation des salles (délai de prévenance, modalités – site internet -) ;

Conseil n° 3
Evaluer les prestations proposées par l'agence de coworking : propose-t-elle des conférences, des ateliers, des formations... Renseignez vous sur les intervenants partenaires : expert-comptable, avocat, banque...

Conseil n°4
Informez-vous sur les autres co-workers : quel est le potentiel de synergie que vous pouvez envisager en vous installant dans cet espace de travail collaboratif ?
Comment communique t t'ils entre eux (généralement via des groupes Facebook) ?

Conseil n°5
Testez (dans la mesure du possible) le site qui aura retenu vos faveurs.

_____________________________


Maxime SOULIGNAC est expert-comptable diplômé inscrit auprès du conseil régional de l'ordre des experts-comptables de Rouen Normandie.