Le tableau des soldes intermédiaires de gestion

Article écrit par (1446 articles)
Modifié le
151 875 lectures
Dossier lu 601 238 fois

Les soldes intermédiaires de gestion permettent de décomposer le compte de résultat de l'entreprise. Cette décomposition permet d'expliquer la formation du résultat net à l'aide d'un tableau.

Ce tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG) peut être utilisé pour présenter l'impact de l'événement Covid-19 dans l'annexe des comptes annuels. L'ANC en adapte le modèle pour aider les petites et moyennes entreprises.

Les SIG peuvent être calculés selon deux méthodes, celle du plan comptable général (PCG) et celle de la Banque de France.

Focus DCG

Le tableau des soldes intermédiaires de gestion est au programme de l'UE6 du DCG. Ils ont fait l'objet de questions en 2016 et en 2020 par exemple. Les indicateurs les plus demandés sont la valeur ajoutée et l'EBE.

Téléchargez gratuitement le tableau des soldes intermédiaires de gestion au format Excel

Tableau des SIG : les différents agrégats

Le tableau à télécharger ci-dessus fait apparaître le résultat d'exploitation, le résultat financier, le résultat exceptionnel et le résultat net qui sont déjà donnés par le compte de résultat en lecture directe.

Le tableau des soldes intermédiaires de gestion fait apparaître en plus :

  • la marge commerciale ;
  • la production de l'exercice ;
  • la valeur ajoutée ;
  • le résultat courant avant impôt (RCAI).

Les plus et moins-values sur cessions d'éléments d'actif sont présentées à la fin.

Le résultat financier (produits financiers - charges financières) n'est pas présenté en lecture directe dans ce tableau des SIG à l'inverse du résultat d'exploitation (produits d'exploitation - charges d'exploitation) et du résultat exceptionnel.

Les amortissements et provisions d'exploitation figurent dans les charges d'exploitation.

Quels sont les SIG ?

Les SIG ou soldes intermédiaires de gestion sont : la marge commerciale, la production de l'exercice, la valeur ajoutée, l'EBE, le résultat d'exploitation, le résultat courant avant impôt, le résultat exceptionnel.

Les principaux retraitements des soldes intermédiaires de gestion

C'est dans le cadre des tableaux des SIG de la Banque de France que ces retraitements sont effectués, mais pas seulement.

L'objectif de ces retraitements utilisés par certains analystes est de faciliter la comparaison entre les entreprises, notamment d'un même secteur d'activité, et d'obtenir une vision plus économique.

Parmi les principaux retraitements, on trouve la sous-traitance, le personnel extérieur, les subventions dites de complément de prix ou encore les redevances de crédit-bail, la participation des salariés. La liste n'est pas exhaustive.

Les frais de sous-traitance sont ainsi retirés des charges externes et déduits de la production de l'exercice.

Concernant le personnel extérieur (ou intérimaire), il est éliminé des charges externes et ajouté aux charges de personnel. Ce retraitement impacte la valeur ajoutée.

Les subventions d'exploitation assimilées à un complément de prix sont considérées comme un complément de chiffre d'affaires. Le retraitement augmente la valeur ajoutée.

Les redevances de crédit-bail sont retirées des charges externes pour être déduites d'une part sous forme d'amortissement du bien pris en crédit-bail, dans le résultat d'exploitation et d'autre part, sous forme de charges d'intérêts dans le résultat courant avant impôt. Le retraitement augmente la valeur ajoutée et modifie le résultat d'exploitation et le RCAI.

Enfin, la participation des salariés, notre dernier exemple, est reclassée parmi les charges de personnel. Elle vient donc diminuer l'EBE.

Comment calculer les soldes intermédiaires de gestion ?

Les soldes intermédiaires de gestion sont la différence entre les produits et les charges. Ils sont issus de la comptabilité de l'entreprise. Il s'agit de mettre en évidence la formation du résultat net en prenant, pour chaque solde, une partie des produits et une partie des charges.

Événement Covid-19 : utilisation du tableau des soldes intermédiaires de gestion

L'impact de l'événement Covid-19 peut être présenté de deux manières dans l'annexe des comptes annuels, via une approche d'ensemble ou via une approche ciblée.

C'est dans le cadre de l'approche d'ensemble que l'ANC propose une adaptation du tableau des soldes intermédiaires de gestion pour aider les petites et moyennes entreprises. 

L'approche d'ensemble doit permettre de donner une vision d'ensemble de la performance de l'entité en s'attachant à identifier et mesurer tous les impacts sur les produits et charges.

Quatre colonnes supplémentaires doivent permettre la mise en évidence des impacts et le retraitement du compte de résultat et de tous les soldes du tableau. Ces colonnes sont :

  • les impacts bruts ;
  • les impacts des mesures de soutien ;
  • les impacts nets ;
  • la performance hors événement Covid-19 par différence (soldes retraités).

L'impact de l'événement Covid-19 sur les ventes est estimé par comparaison entre les chiffres réels et le chiffre d'affaires que l'entité était raisonnablement en droit d'attendre.

Les estimations peuvent provenir des exercices antérieurs et des budgets prévisionnels éventuellement réalisés.

Concernant la marge commerciale (ventes de marchandises - coût d'achat des marchandises vendues), l'estimation peut se faire en fonction des chiffres réels ou des taux de marge moyens habituellement observés.

La production de l'exercice tiendra compte d'une estimation de la variation de stocks de produits au cours de l'événement.

Du côté des achats d'approvisionnement et des autres produits et charges d'exploitation, l'ANC recommande une analyse détaillée. La crise sanitaire a pu avoir un effet à la hausse ou à la baisse sur les approvisionnements en matières premières par exemple.

Ensuite, les loyers, le personnel intérimaire, les honoraires, la publicité, les frais de déplacement et de réception, les taxes sur le chiffre d'affaires, les subventions et les frais financiers sont autant de postes sensibles. Ces rubriques devraient être retraitées de l'ensemble des coûts qui correspondent à une activité non réalisée.

Les charges de personnel doivent tenir compte à la fois des surcoûts et des mesures de soutien avec le temps de travail non payé, l'indemnisation du chômage partiel, les congés payés, les réductions de charges etc.

Les tableaux qui suivent permettent le calcul des soldes intermédiaires de gestion à partir des comptes des classes 6 et 7.



Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...