Revue Fiduciaire

Le congrès mondial de la comptabilité 2018 : des problématiques proches de nous

Article écrit par (1285 articles)
Publié le
Modifié le 08/04/2019
8 833 lectures
WCOA 2018 : retour sur le congrès mondial de la comptabilité

Le congrès mondial de la comptabilité ou WCOA2018 s'est tenu à Sydney en Australie du 5 au 8 novembre 2018. Ce n'était pas la première fois puisque Sydney avait déjà accueilli le 10ème congrès de l'IFAC, en 1972.

La nouvelle édition, la 20ème depuis 1904, aura accueilli environ 5 500 délégués en provenance de 115 pays. Avec son thème « défis mondiaux, leaders mondiaux », elle démontre que les problématiques des experts-comptables à l'international sont très proches des nôtres. Il y était question de l'importance de la déontologie et de l'intégrité, de l'acceptation des technologies disruptives et de la pérennité.

Les cabinets d'expertise comptable à travers le monde y sont classés en trois catégories :

  • les cabinets traditionnels ;
  • les cabinets organisés en temps réel via l'automatisation ;
  • et les cabinets qui ont une véritable stratégie pour construire leur avenir.

Seul le troisième type de cabinet d'expertise comptable aurait des perspectives d'avenir. Sans véritable stratégie, il n'y a point de salut.

Ensuite, on y apprend que partout dans le monde, les experts-comptables doivent se détourner de la conformité et se concentrer sur la relation client. Apporter de la valeur à ses clients devient essentiel.

 

Les experts-comptables doivent provoquer le changement au sein de leur cabinet

L'intelligence artificielle et la Blockchain sont des sujets qui préoccupent tous les experts-comptables. Tous s'attendent à ce que le secteur soit grandement disrupté. Moins de travaux répétitifs et plus de créativité sont les premiers impacts attendus de ces nouvelles technologies.

En 1997, lorsque le congrès mondial de la comptabilité se déroulait en France, au moment où René Ricol qui vient d'être récompensé au WCOA 2018 était président du CSOEC, le Président Jacques Chirac disait (extrait) :

Nous avons plus que jamais besoin d'informations fiables et comparables sur la situation des entreprises et des principaux acteurs économiques. Nous avons besoin que l'ensemble des données soient retracées.

Ces informations, seuls des professionnels de haut niveau, qui partagent les mêmes références et qui ont la même conception de leurs missions et de leurs responsabilités, sont capables de les fournir. L'exigence déontologique qui pèse sur votre profession n'en est que plus forte et vous en avez pleinement confiance.

(...)

Votre profession est à un tournant de sa riche et longue histoire. Il lui faut, comme beaucoup d'autres, se remettre en cause et se moderniser sans cesse.

Désormais, les experts-comptables doivent aller encore plus loin. Ils doivent être capable d'anticiper le changement et cette capacité pourrait bien devenir la norme tant les évolutions à venir devraient être nombreuses et s'accélérer.

Pour y parvenir, il est important d'avoir des salariés de cultures et de formation différentes afin qu'ils se challengent les uns les autres. Si tous les salariés d'un cabinet ont la même formation de base et le même âge, moderniser le cabinet peut devenir très compliqué voire impossible.

Des salariés avec des profils plus variés sont meilleurs lorsqu'il s'agit d'amener de nouvelles idées, plus créatives. Il s'agit de challenger les idées des comptables.

4 types d'attitudes dans les cabinets d'expertise comptable peuvent être constatés :

  • ceux qui résistent et voient le changement comme un coût ;
  • ceux qui s'accrochent à la conformité ;
  • ceux qui s'accrochent à la réglementation et à la déontologie ou morale ;
  • ceux qui intègrent la diversité des profils comme une stratégie de cabinet.

Cette dernière approche est la plus efficace pour moderniser son cabinet.

 

Les perspectives d'avenir pour les experts-comptables

28% des répondants à une étude de l'IFAC, International Federation of Accountants prévoient d'allouer 10% de leurs revenus aux nouvelles technologies dans les 12 prochains mois. Ce chiffre provient d'une étude, réalisée auprès de 6000 répondants, originaires de 150 pays.

Ces technologies permettent déjà aux experts-comptables de se concentrer sur l'analyse des chiffres. De la profitabilité des produits, marchés à la réduction des coûts, les possibilités sont nombreuses.

À l'avenir, l'expert-comptable pourra aller encore plus loin dans les perspectives stratégiques, les prévisions, la construction de scénarios pour aider ses clients à prendre de meilleures décisions.

Pour y parvenir, il doit faire la part des choses et modifier ses priorités. Il est essentiel de se donner du temps pour les objectifs à long terme sans se laisser dépasser en permanence par le train train quotidien.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

Revue Fiduciaire