Le Cloud Computing... quel intérêt pour les experts-comptables ?

Article écrit par (2 articles)
Publié le
Modifié le 25/09/2015
11 758 lectures

est le seul logiciel qui permet de gérer à la fois les missions d'expertise comptable et de commissariat aux comptes. Il est disponible en licence traditionnelle ou en mode Saas, c'est à dire sous forme de solution Cloud Computing.

Très à la mode et utilisé par 80% des PME sous une forme ou une autre, le Cloud Computing est une solution qui s'adapte à tous les budgets. L'objectif des quelques lignes qui vont suivre sera de présenter succinctement le cloud Computing avant d'en donner les avantages et de présenter les risques spécifiques aux experts-comptables.

Le Cloud Computing : qu'est-ce que c'est ?

Le Cloud Computing est un modèle informatique "qui permet l'accès omniprésent, pratique et sur demande à un réseau partagé de ressources informatiques et configurables (serveurs, stockage, applications et services) qui peuvent être rapidement provisionnées et mises à disposition avec une gestion minimale de l'effort et des interactions avec le fournisseur de services". (1)

Les tentatives de traduction de l'expression ont donné les termes "informatique en nuage" (France) ou "infonuagique" (Canada).

Le Cloud est source de grande liberté. A la place des serveurs et des logiciels installés sur place, dans les locaux de l'entreprise, on accède à une multitude de services, à la demande, en quelques clics.

Il existe plusieurs types de Cloud qui peuvent être publics, privés, communautaires ou hybrides. Les trois principales infrastructures sont :

  • le SaaS pour Software as a Service qui permet de fournir des logiciels en ligne (exemple : Gmail) ;

  • le PaaS pour Plateform as a Service permet la création d'applications en ligne ;

  • l'IaaS pour Infrastructure as a Service permet de bénéficier de solutions de stockage en ligne (exemple bien connu : Google Drive).

L'infrastructure disponible sur option chez  : le SaaS

Le Saas est l'infrastructure la plus utilisée par les PME. Et si l'on tient compte de services tels que Gmail ou Dropbox par exemple, 80% de ces PME utilisent déjà des solutions Cloud.

L'infrastructure Saas permet la mise à disposition d'un logiciel avec une possibilité de paramétrages par l'utilisateur. Les paramétrages sont plus limités que dans une infrastructure PaaS qui permet de créer des applications.

Le SaaS est aussi la solution utilisée par la plupart des éditeurs de logiciels. Elle connaîtrait une forte croissance de l'ordre de 20% par an et son succès est tel qu'il a d'ores et déjà dépassé les ventes de licences traditionnelles chez certains éditeurs.

L'intérêt d'une solution SaaS pour les experts-comptables

Les solutions Cloud présentent de nombreux avantages qui peuvent être communs à toutes les entreprises qui les utilisent :

  • coût ;
  • souplesse ;
  • accès à des services plus nombreux ;
  • travail collaboratif et à distance ;
  • mises à jour automatique ;
  • diminution des risques de pertes de données.

Le premier avantage qui vient à l'esprit lorsque l'on parle du Cloud est bien évidemment le coût. Parce qu'il n'y a plus d'infrastructure dans les locaux du cabinet, plus de serveur, des ordinateurs plus petits voire uniquement destinés à naviguer sur internet, le Cloud permet d'éviter de lourds investissements.

Le second avantage est certainement la souplesse. Quelques clics suffisent pour ajouter ou supprimer des services, notamment en période fiscale. C'est le paiement à l'usage.

Le logiciel de comptabilité peut ainsi être partagé avec autant d'utilisateurs que nécessaire, y compris avec les clients. Tous peuvent travailler à partir d'une copie centralisée des fichiers.

Un troisième avantage est l'accès des petites structures à des services inaccessibles auparavant parce que le coût des infrastructures était dissuasif. Les PME peuvent accéder à certains services réservés jusque là aux grandes entreprises. Ce n'est plus un accès à un logiciel mais un accès à un certain nombre de services (exemple : la liasse fiscale).

Le quatrième avantage réside dans la modification des habitudes de travail. Parmi les entreprises adeptes du Cloud, beaucoup se sont laissés séduire par le travail à distance. Au cabinet, chez soi ou chez un client, il est possible de travailler de partout, d'avoir accès à ses données à partir de n'importe quel appareil équipé d'un navigateur internet. Les données sont automatiquement enregistrées dans le Cloud et tous les collaborateurs ont accès à la dernière version voire même à toutes les modifications qui ont été apportées si le logiciel le permet.

Le cinquième avantage est l'absence de mises à jour à surveiller. Avec le Cloud, le cabinet dispose de la toute dernière version des logiciels. Les mises à jour sont automatiques et il n'est plus nécessaires d'avoir les compétences en interne et de former les collaborateurs.

Enfin, le dernier avantage du Cloud que nous proposerons ici est la limitation des risques de perte de données. Parce qu'elles ne sont plus stockées dans les locaux du cabinet, les données ont moins de chance de se perdre. Le vol d'un ordinateur ou d'un serveur n'a plus aucune conséquence puisque les ordinateurs du cabinet ne contiennent plus aucune donnée ou presque.

Les enjeux du Cloud pour l'expert-comptable : indépendance et secret professionnel

Parce que les centres de données sont plus sécurisés que les cabinets d'expertise comptable, le risque de vol ou de perte de données est généralement moins élevé. Cependant, la mise en place d'un service Cloud au sein du cabinet nécessite tout de même une réflexion préalable.

Il est donc particulièrement important de se poser les bonnes questions. En ce sens, les recommandations de la CNIL peuvent être un bon début (2).

Deux points doivent faire l'objet d'une attention particulière : l'indépendance et le secret professionnel.

L'indépendance du professionnel

Toutes les offres ne sont pas compatibles avec ces exigences spécifiques aux professions libérales. C'est le cas de la plupart des contrats dits d'adhésion qui ne permettent pas d'en négocier les clauses.

L'une des première questions à se poser ici (même si ce n'est pas la seule) est la question de la réversibilité des données. Que deviennent les données du cabinet en cas de résiliation du contrat ? Le fournisseur s'engage-t-il à les lui restituer intégralement ?

L'interopérabilité des différents services est également très importante : les différentes solutions Cloud sont-elles compatibles entre elles ?

Le secret professionnel

Ce secret professionnel passe par la garantie de la confidentialité des données clients du cabinet. Il s'agit de vérifier la sécurité du data center, le pays de stockage des données (qui peut ne pas être la France), l'identité des personnes qui peuvent avoir accès aux données (clients, collaborateurs ou autres).

L'Ordre des Experts-Comptables a publié un guide qui présente un certain nombre de recommandations, destinées aux cabinets qui envisagent de s'orienter vers des solutions Cloud (3).

A propos de 

 est un logiciel créé par un expert-comptable et commissaire aux comptes pour des experts-comptables et commissaires aux comptes.

Disponible en version Cloud sur simple demande, il s'adapte à tous les types de dossiers, de la TPE à la grande entreprise, en passant par les PME.

Rapidement accessible et adaptable, il autorise le travail en mode collaboratif.

Le logiciel est également à jour de la réglementation en vigueur en France et dans différents pays d'Afrique francophone : les normes d'exercice professionnel (NEP en France ou normes ISA à l'international) et le fichier des écritures comptables.

Enfin, il permet une grande autonomie à l'auditeur qui l'utilise puisque l'importation de la comptabilité est possible grâce à Fun Compta, qui peut remplacer les extraits de comptes et la balance.

(1) Définition proposée par le NIST (National Standard Institute américain) qui propose aussi l'architecture utilisée par la plupart des acteurs du Cloud : www.nist.gov

(2) Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing

(3) Guide Cloud publié par le CSOEC, disponible sur bibliordre