Le baromètre économique des risques des PME de la CNCC

Article écrit par (1269 articles)
Publié le
Modifié le 27/11/2017
2 259 lectures

Les 20 et 21 novembre 2017 sont l'occasion pour la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC) et Opinion Way de présenter un sondage sur l'intervention des commissaires aux comptes auprès des petites entreprises et le premier baromètre économique des risques des PME.

Globalement, le sondage montre que les entreprises qui ont un commissaire aux comptes sont mieux protégées.

Pourcentage d'entreprises en défaillance (juillet 2017)

Entreprises avec 
commissaire aux comptes

Entreprises sans 
commissaire aux comptes

BTP12,1%25%
Transport9,6%24%
Distribution5,5%15%
Services aux particuliers7,4%16%

Une présence trop faible des CAC auprès des petites entreprises

Les commissaires aux comptes sont relativement peu présents dans les PME de 10 à 249 salariés. Les questions portent sur l'accompagnement des entreprises par les commissaires aux comptes et les besoins des entreprises.

Les entreprises attendent des attestations et recommandations de la part de leur CAC

Ainsi, de 50 à 62% des entreprises interrogées trouvent intéressant d'obtenir, de la part de leur commissaire aux comptes :

  • une attestation de conformité du fichier FEC (62%) ;
  • une attestation sur la protection et la confidentialité des données (57%) ;
  • un diagnostic des systèmes et process internes (54%) ;
  • une attestation liée aux nouveaux modes de financement (50%).

Un tiers des entreprises interrogées a bénéficié de recommandations du commissaire aux comptes sur les risques de fraudes et leur détection est une attente de la part de 87% des entreprises interrogées.

Par ailleurs, 94% des entreprises recommanderaient leur commissaire aux comptes actuel au dirigeant d'une autre entreprise.

Les entreprises évaluent leurs commissaires aux comptes sur près de 7 critères différents

Les critères d'évaluation des commissaires aux comptes sont nombreux. Au sein du panel interrogé, ils sont en moyenne de 7.1 critères cités.

Les entreprises répondent oui lorsqu'il s'agit d'évaluer leurs commissaires aux comptes sur :

  • la qualité de la relation avec les collaborateurs et dirigeants (89%) ;
  • la réactivité (88%) ;
  • les compétences professionnelles (86%) ;
  • le respect des délais (85%) ;
  • la capacité à sensibiliser ses clients aux enjeux importants (85%) ;
  • le respect des honoraires annoncés (81%) ;
  • la capacité à faire des recommandations (61%).

Un optimisme des dirigeants pour l'avenir de leur entreprise

Le baromètre économique des risques PME Opinion Way / CNCC montre que 91% des dirigeants d'entreprise sont optimistes et se voient encore dans leur entreprise dans les 5 ans.

Le gouvernement actuel est vu comme un gouvernement à l'écoute des dirigeants d'entreprise pour 47% des entreprises de moins de 50 salariés et 57% des entreprises de plus de 50 salariés.

Les dirigeants attendent un soutien aux PME en cas de crise et une simplification des démarches administratives. Ces dernières sont vues comme étant bien trop chronophages par 59% des répondants.

L'embauche d'un salarié en CDI constitue une prise de risques nouvelle pour 51% des dirigeants interrogés alors que le changement de stratégie n'inquiète que 41% des dirigeants.

Le baromètre est issu d'un sondage réalisé auprès de 500 dirigeants d'entreprise de 10 à 249 salariés. Il doit avoir une périodicité semestrielle.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online