CEGID

La transformation de la culture d'entreprise se fait grâce à la vitesse du circuit d'informations

Article écrit par (201 articles)
Publié le
Modifié le 26/09/2017
2 418 lectures
Dossier lu 8 871 fois
Les réseaux sociaux ont disrupté le marketing

Biba Pedron a pleinement réalisé son « american dream » : déterminée et constante dans tout ce qu'elle entreprend, elle a réussi à s'installer aux Etats-Unis pour y travailler et démarrer une carrière de renom dans le conseil et le coaching aux entrepreneurs. De retour en France à l'occasion de la sortie de son livre Sauter le pas – Transformez votre passion en business à succès le 22 juin prochain, Biba Pedron a trouvé le temps de nous accorder une interview, dont voici la troisième et dernière partie.

Introduction

L'entrepreneuriat, la communication et le digital sont des thématiques que Biba Pedron côtoie de près depuis plusieurs années. Son parcours atypique lui a permis d'acquérir expériences et conseils à prodiguer aux entrepreneurs en particulier, mais aussi à l'ensemble des professionnels en général, pour améliorer leur manière de communiquer et rendre leurs réseaux pleinement efficaces.

Biba Pedron a accepté de répondre aux questions de Compta Online sur ces sujets divers.

 

Présentation

image

Après 15 ans passés à un poste de commerciale et de responsable des ventes, Biba Pedron s'envole pour les Etats-Unis où elle devient business coach et consultante, experte en marketing networking et réseaux sociaux. Elle assiste particulièrement les entrepreneurs anglophones, qui la surnomment « The Connection Queen », en les conseillant et en les sensibilisant à l'importance des réseaux (sociaux et réseaux tout court). Depuis 2012, elle étend son coaching à la francophonie (France, Canada, Suise, Belgique, mais aussi Afrique). Récemment nommée « Entrepreneur Exceptionnel de l'année » par « The International Society of Business Leaders », elle publie un ouvrage réunissant l'ensemble de ses conseils aux entrepreneurs, le 22 juin prochain : Sauter le pas – Transformez votre passion en business à succès, aux éditions Aska.

 

Interview



Avez-vous d'autres conseils à donner aux professionnels pour perfectionner leur utilisation des réseaux sociaux ?

Il ne suffit pas d'être inscrit sur les réseaux sociaux et d'avoir sa page, il faut aussi de la constance ! Le marketing doit représenter 80% de son temps.


D'ailleurs, Facebook déclare qu'il faut poster au moins 5 à 6 fois par jour. Il faut qu'il y ait omniprésence dans le bon sens du terme. S'il n'y a pas d'activité sur votre page, Facebook ne montrera pas ce que vous publiez. Même en postant une fois, Facebook ne montre votre contenu qu'à 3% de votre audience... Ce qui fonctionne aussi sur Facebook, ce sont les citations : c'est ce qui est le plus partagé et en plus, les citations traduisent votre personnalité, votre façon de penser. Les gens se reconnaissent dans votre citation, ils veulent donc aller voir ce que vous faites. Puis, ils vous connaissent et partagent vos contenus.

On arrive à cela grâce à la constance. Certains me disent « j'ai fait ce que vous dites pendant 3 semaines, et ça ne marchait pas alors, j'ai arrêté ». Constance, une fois de plus ! Cela met bien plus de 3 semaines pour générer de l'audience.


Les gens doivent entendre 16 fois votre message avant de réagir, parait-il. La constance est indispensable pour avoir une chance d'être vu dans la masse d'informations que l'on reçoit.

 

Que pensez-vous de la disruption de nombreux secteurs (comptabilité, droit, santé) que beaucoup confondent avec le terme « ubérisation », dont les start-up sont majoritairement à l'origine ?

Je ne sais pas qui a inventé Uber, mais pour moi, c'est un génie. Quand on voit le mécanisme, on se dit « mais comment on a pu imaginer quelque chose comme ça ! » Cela révolutionne la vie, c'est toujours agréable d'utiliser Uber, le service est d'une grande qualité... J'ai toujours l'impression de voyager en VIP, et cela coûte moitié moins cher qu'un taxi.

S'il y a bien d'autres outils qu'on utilise sans réfléchir, ce sont les réseaux sociaux, ou Skype ! Les réseaux sociaux ont disrupté le marketing. Je n'aurais pas mes clients sans eux. Aujourd'hui pour nous, c'est devenu une évidence. A un moment donné, on ne se rend même plus compte de tout ce que l'on a.


Start-up ou non, c'est se demander comment on peut changer la vie des gens au quotidien, comment je peux faire, à mon petit niveau, pour créer un outil qui simplifierait la vie sans même plus y penser ?

$$FRED2$$

Je pense par exemple à l'initiative du Gouvernement de digitaliser la déclaration d'impôts pour tout le monde. C'est bien de le dire, mais si on ne dit pas comment utiliser cette plateforme... On ne pense pas aux seniors, à ceux qui n'ont pas internet... Pourquoi n'existerait-il pas une formation gratuite et accessible à tous en ligne, toujours à l'initiative du Gouvernement ?

Un expert-comptable qui ferait un tutoriel de ce genre transformerait la vie de ses clients !

Ce n'est pas qu'il n'y a pas les idées, mais il y a la peur de se lancer... Il n'y a pas cette peur aux États-Unis et heureusement que certains ne l'ont déjà plus en France.

 

Blockchain, réalité virtuelle, digitalisation... Quel regard portez-vous sur la transformation de la culture d'entreprise et comment placez-vous la communication dans ce contexte ?

Grâce à internet, grâce aux réseaux sociaux, l'information passe en temps réel, les gens apprennent les choses qui se passent ailleurs.


Premièrement en France, on est toujours un peu froid pour accueillir quelque chose, puis on s'habitue, et ça vient. On est dans une transformation de la mentalité française en étant entrepreneur.


Tous les changements à venir, comme la réalité virtuelle intégrée à Facebook, rendront les utilisateurs frileux au début, mais après, ils adhéreront.

On sait aujourd'hui qu'énormément de choses sont mises en place et se développent plus vite qu'avant... Le coaching, par exemple : ce n'est plus seulement une vague, cela s'inscrit dans le temps. Il y a un pourcentage de la population qui est réactive et qui sait comment se servir de ces innovations.

Facebook Live arrive suite à l'offre de Twitter avec Périscope. La transformation de la culture d'entreprise se fait grâce à la vitesse du circuit d'informations. Les gens ne veulent pas être à la traîne et le mettent donc en place.

Je fais des webinaires depuis 3 ans, après avoir constaté leur succès aux US et avoir vu le démarrage en France. Faites des webinaires ! Il y aura toujours des freins, mais il ne faut pas hésiter ; heureusement, beaucoup démarrent et donnent l'exemple.


On invente toujours de nouvelles choses et c'est ce qui fait avancer.

$$FRED10$$

L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Twitter   Facebook   Linkedin

CEGID