Quickbooks

La révision des comptes : cycles ou balance ?

Révision des comptes
Article écrit par Schmidt Sandra sur Twitter Schmidt Sandra sur LinkedIn (1520 articles)
Modifié le
86 392 lectures
Dossier lu 539 893 fois

La révision des comptes fait partie du processus de clôture des comptes. Ce processus commence à la saisie ou importation des écritures comptables et se termine au moment de la validation des états financiers.

La révision comptable consiste à rapprocher les soldes des comptes de l'entreprise de leurs équivalents chez les tiers, à recenser et évaluer les éléments d'actifs et de passifs.

Deux méthodes principales peuvent être utilisées pour réaliser ces travaux.

Que doit faire le collaborateur en charge d'un dossier une fois que le travail de saisie des opérations courantes est terminé ? Ou lorsque toutes les opérations ont été importées et comptabilisées à l'aide d'un logiciel qui numérise les factures ?

Cette question est souvent posée par les collaborateurs débutants qui doivent réviser les comptes pour la première fois. Certains parlent aussi de contrôle des comptes.

La première étape de la révision consiste à solder le ou les comptes d'attente et les comptes de virements internes. C'est très important. 

Il n'est en effet pas possible de réviser correctement des comptes clients et fournisseurs tant que tous les paiements n'ont pas été affectés à ces comptes.

 

Révision des comptes : les deux méthodes

Les imputations comptables ou saisie des pièces justificatives, manuelle ou automatique à l'aide d'un logiciel de reconnaissance des caractères est terminée. Il faut maintenant réviser les comptes.

Loin de se contenter de saisir les opérations d'inventaire (ou de laisser faire les logiciels) avant d'élaborer les comptes annuels, le comptable doit encore effectuer toutes les opérations de pointage, vérification, justification des comptes.

C'est la révision des comptes qui s'appuie sur le contrôle interne de l'entreprise (lorsqu'il existe) afin de déterminer les contrôles à effectuer. Le but de ces contrôles : obtenir des comptes fiables.

Mais comment procéder ? Si chaque cabinet met ici en oeuvre sa propre méthodologie, on peut distinguer deux méthodes principales :

  • la révision par compte ou dans l'ordre de la balance qui est la méthode française traditionnelle ;
  • la révision des comptes par cycles qui nous vient des pays anglo-saxons.

 

Révision des comptes dans l'ordre de la balance : parfois chronophage

Lorsque la révision des comptes se fait dans l'ordre de la balance, l'analyse est faite compte par compte. Tous les comptes sont ainsi passés en revue, des comptes de la classe 1 à ceux de la classe 7 et ce, l'un après l'autre.

L'inconvénient de cette méthode est l'absence de réflexion sur les risques potentiels. Chaque compte bénéficie souvent du même budget temps, au détriment des comptes dont l'impact est considéré comme significatif et qui nécessiteraient peut être des contrôles plus approfondis (le budget temps est alors souvent épuisé).

Certains cabinets se contentent de réviser les comptes de bilan pour gagner du temps. Ils utilisent alors à la fois la balance générale et la balance des tiers.

 

Révision des comptes par cycles : pour cibler les risques

Analyser les comptes par cycles consiste à analyser simultanément un certain nombre de comptes liés entre eux, sans tenir compte du fait qu'ils se trouvent au bilan ou au compte de résultat.

L'intérêt de les analyser ensemble réside dans le fait que les opérations se trouvent souvent sur le(s) même(s) document(s).

A l'aide du tableau d'amortissement des emprunts, on analysera ainsi ensemble, les comptes d'emprunts (compte 16) et les frais financiers (compte 661).

C'est cette méthode qui est utilisée dans le dossier de travail de l'ordre des experts-comptables. Ce dossier propose par exemple les cycles suivants (liste non exhaustive) et y associe un certain nombre de comptes :

Cette méthode permettra, en combinaison avec le seuil de signification, de ne pas passer d'écritures inutiles (pour quelques euros) tout en se concentrant sur les points qui nécessitent l'attention.

Bien maîtrisée, elle permet de gagner du temps surtout lorsque le cabinet a pris du retard en raison de l'épidémie de Covid-19. 

 

Principaux travaux de révision des comptes

Quelle que soit la méthode employée pour organiser les travaux de révision des comptes, les objectifs sont généralement les mêmes. Il s'agit de vérifier un certain nombre d'assertions telles que l'existence, l'exhaustivité.

Différentes techniques sont utilisées pour la révision des comptes.

La revue analytique permet de comparer les comptes d'un exercice à l'autre pour repérer les anomalies ou variations significatives entre les exercices. Elle permet d'orienter les contrôles vers les évolutions anormales.

Dans les comptes de charges et produits, il s'agira parfois de repérer rapidement les nouveaux comptes, les comptes non utilisés à tort, ceux dont le montant est anormalement élevé (le compte 6063 contient des immobilisations) ou faible (tous les loyers ne sont pas comptabilisés).

L'observation physique permet de vérifier l'existence des stocks et immobilisations (inventaire) en nature et en quantité.

Les rapprochements et recoupements avec les pièces justificatives internes ou externes aident à contrôler la cohérence des enregistrements comptables. Ces contrôles peuvent être appliqués aux relevés bancaires et comptes de trésorerie (rapprochement bancaire).

La confirmation directe ou circularisation permet d'obtenir des tiers un extrait du grand livre. Il permet de vérifier l'exhaustivité des enregistrements dans les comptes fournisseurs.

Les entretiens avec la direction documentés dans le dossier de travail permettront d'obtenir des réponses complémentaires.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

RECEIPT BANK