Revue Fiduciaire

La répartition des charges indirectes

Article écrit par (1362 articles)
Modifié le
5 922 lectures
2 exemples de répartition des charges indirectes : coûts complets et ABC

La production des biens ou de services implique logiquement des dépenses pour l'entreprise. Ces dépenses doivent être affectées aux biens ou services produits. Il s'agit de calculer leur coût ou prix de revient et ainsi déterminer leur prix de vente.

Pour le faire, l'entreprise doit distinguer deux types de charges. Ce sont les charges directes et les charges indirectes issues de la comptabilité générale. Elles servent de base à la comptabilité analytique. Les charges directes sont incorporées directement dans le processus de fabrication (ex : matières premières, main-d'œuvre directe, etc...). Les charges indirectes ne sont pas directement liées à la fabrication des biens et des services de l'entreprise. Ce sont par exemple les :

  • frais de publicité ;
  • frais de commercialisation ;
  • charges locatives ;
  • coûts des services généraux ;
  • etc...).

L'affectation des charges directes aux produits et services produits par l'entreprise est généralement facile et ne nécessite pas forcément un calcul particulier. En revanche l'affectation des charges indirectes demande une analyse particulière. Elles sont supportées par une entreprise en vue de fabriquer l'ensemble de ses produits ou services. En plus, elles ne peuvent pas être affectées directement aux coûts des produits pris séparément.

Parmi les méthodes qui permettent d'effectuer cette analyse, nous citons la méthode des coûts complets et la méthode ABC.

 

La répartition des charges indirectes par la méthode des coût complets

Cette méthode de calcul consiste à affecter pour chaque produit fabriqué une proportion des coûts indirects de l'entreprise. Cette proportion de charges sera ensuite additionnée avec les coûts directement liés au produit. Elles vont constituer son coût de revient et calculer son prix de vente minimum.

Pour affecter les charges indirectes à un produit ou un service donné, l'entreprise va devoir réaliser une analyse préalable. Elle qui consiste à répartir ces dernières sur des centres d'analyses :

  • centres d'analyses principaux liés directement à la chaîne de création de valeur (centre d'approvisionnement, centre de production/transformation, centre de distribution et de commercialisation) ;
  • ou centre auxiliaire quand il s'agit d'une fonction support (ex : administration, services après-ventes, etc...).

Au sein de ces centres sont répertoriées les charges indirectes qui seront imputées aux coûts de chaque produit ou service à l'aide des clés de répartition (primaire et secondaire).

À chaque centre d'analyse est ensuite affecté une unité d'œuvre.

Calcul des coûts complets = coût direct + coût indirect d'approvisionnement + coût indirect de production + coût indirect de distribution et de commercialisation

 

La répartition des charges indirectes par la méthode ABC (activity based costing)

La méthode ABC consiste à découper l'entreprise en activités clés. Il convient ensuite de choisir pour chacune de ces activités les déclencheurs de coût les plus représentatifs. Ils sont appelés inducteurs de coût ou cost drivers. La 3è étape consiste à déterminer le montant des charges indirectes consommées (ou ressources) et à les affecter à chacune des activités concernées.

Une fois les inducteurs bien choisis, les ressources affectées, il convient ensuite de regrouper les activités ayant les mêmes inducteurs dans un centre de regroupement. Pour chaque centre il faut déterminer le coût unitaire de ses inducteurs en divisant la ressource par le nombre d'inducteurs.

Dernière étape consiste à additionner les ressources indirectes (ou charges indirectes) par activité avec les coûts directs pour constituer le coût de revient du produit ou du service en question.

Selon la méthode ABC, les produits consomment les activités, et ces activités consomment les ressources.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

CEGID