Bilan d'ouverture : notion en comptabilité

Article écrit par (1519 articles)
Modifié le
2 927 lectures

Le bilan d'ouverture existe au moment de la réouverture des comptes de bilan, au premier jour du nouvel exercice comptable. Il présente les soldes des comptes de bilan et correspond aux écritures qui se trouvent dans le journal des a-nouveaux.

Dans le cadre d'une création d'entreprise, le bilan d'ouverture peut présenter les soldes des comptes de bilan juste avant le démarrage de l'activité. Certains parlent de bilan de départ.

Comment faire pour équilibrer un bilan ?

Pour équilibrer un bilan, il faut commencer par placer les comptes débiteurs et créditeurs dans les bonnes rubriques, à l'actif puis au passif. L'équilibre provient ensuite du résultat comptable qui doit correspondre à celui qui se trouve dans la balance des comptes.

Bilan d'ouverture et réouverture des comptes de bilan

Les comptes de bilan à la clôture d'un exercice comptable sont repris à l'ouverture de l'exercice suivant. Ce sont les à-nouveaux ou soldes à-nouveaux.

Ils sont repris soit par leur solde, soit par le détail des écritures non lettrées, notamment pour les comptes de tiers et les comptes auxiliaires (clients et fournisseurs).

En vertu du principe comptable d'intangibilité du bilan d'ouverture, le bilan d'ouverture est toujours identique au bilan de clôture de l'exercice précédent.

La réouverture des comptes peut se faire en une seule écriture ou en deux écritures distinctes. Dans le premier cas, l'écriture est équilibrée à l'aide du compte 120 ou du compte 129 alimenté par le solde des comptes de gestion (comptes des classes 6 et 7). Dans le second cas, il s'agit de comptabiliser d'un côté les débiteurs et de l'autre, les comptes créditeurs. Les deux écritures sont équilibrées à l'aide d'un compte 890 Bilan d'ouverture.

Le choix pour l'une ou l'autre méthode est généralement effectué par le logiciel comptable utilisé, au moment de la génération des à-nouveaux.

Le bilan d'ouverture est aussi utilisé en cas de passage d'une comptabilité de trésorerie à une comptabilité d'engagement, par exemple dans une association ou en cas de changement de régime fiscal (passage au régime réel). Il s'agit alors d'y inscrire les créances acquises et les dettes non encore payées à la date d'ouverture de l'exercice.

Le principe d'intangibilité du bilan d'ouverture

Ce principe déjà énoncé plus haut est prévu par l'article 112-2 du PCG et par l'article L123-19 du code de commerce.

Ces textes précisent que « le bilan d'ouverture d'un exercice correspond au bilan de clôture avant répartition de l'exercice précédent ».

Le bilan d'ouverture est donc un bilan avant affectation du résultat comptable et avant distribution de dividendes aux associés.

Bilan de départ ou bilan d'ouverture dans le cadre d'un business plan

Le bilan de départ ou bilan d'ouverture dans le cadre d'une création d'entreprise contient un nombre de rubriques très limité.

On y trouve le capital social (fonds propres) et les emprunts de départ, les apports des associés en compte courant, les premières immobilisations, le stock lorsqu'il existe et la trésorerie de départ. On peut aussi y trouver les premières dettes, contractées au moment de la création de l'entreprise ou de la société même si c'est assez rare.

Utilisé par le créateur d'entreprise pour trouver des financements ou pour monter un dossier de création d'entreprise, il fait partie du business plan.



Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...