AMPLI MUTUELLE

La Génération Z et leurs attentes du monde du travail

Article écrit par (296 articles)
Modifié le
4 154 lectures
Flexibilité - autonomie - lien social, éléments essentiels au travail pour la Génération Z

Cette dernière génération qui arrive progressivement sur le marché du travail, ils sont nés après 1995 et ils représenteront 20% des effectifs en entreprise d'ici 2020. 2020, cela signifie demain. La raison pour laquelle les comprendre est essentiel pour les entreprises qui commencent à les embaucher. Surtout que cette nouvelle génération Z, il va falloir la fidéliser.

Une étude a été menée par le cabinet Mazars, en collaboration avec l'institut de sondage OpinionWay, afin de comprendre les attentes de ces jeunes, leurs aspirations et leur vision de l'entreprise de demain.

Cette étude permet un regard croisé entre la Génération Z (âgés de 15 à 24 ans), dont 1019 personnes ont répondu à l'enquête, et la Génération Y (âgés de 25 à 34 ans), dont 983 personnes ont répondu à l'enquête.

 

La Génération Z en quête de sécurité

« D'ici 2020, la Génération Z représentera 20% des effectifs en entreprise et a déjà un rapport au travail différent de celui de la Génération Y. La GenZ semble en effet séduite par les nouveaux modes de travail – freelance, télétravail, temps partiel... – même si le CDI et le temps plein restent privilégiés ».

79% de cette nouvelle génération souhaite travailler en CDI et 80% à temps plein. En comparaison, 86% de la Génération Y attend de travailler en CDI. Même s'ils sont 46% à penser que le CDI va disparaître au profit du CDD ou du statut d'indépendant.

La Génération Z est plus nombreuse à penser cumuler au moins 3 activités car ils sont 29% contre 24% de la Génération Y.

44% des jeunes ne savent pas s'ils souhaitent exercer le même métier toute leur vie et seulement 26% se projettent dans la même profession.

 

La Génération Z souhaite devenir son propre patron

« Pour les Gen Z, le meilleur patron, c'est eux-mêmes ! On assiste à un rejet de l'entreprise traditionnelle et même les nouvelles formes d'organisations séduisent peu ».

1 jeune de la Génération Z sur 2 souhaite avoir au moins une expérience en tant qu'indépendant, contre seulement 38% de la Génération Y.

Les Z sont sceptiques par rapport à l'entreprise, ils aspirent à la voir se réinventer, de la start-up au grand groupe. Ils sont notamment seulement 4% à souhaiter travailler pour une entreprise du CAC40.

 

La Génération Z souhaite un lieu de travail convivial et agile

« Pour ces digital natives l'entreprise est avant tout un lieu de vie. 8 sur 10 nous disent qu'il est important que l'entreprise mette à disposition de ses salariés un espace de travail physique qu'ils définissent comme un lieu de convivialité, de rencontres et d'apprentissage, créateur de lien social. Au sein de cet agora, le manager devient avant tout un animateur, un coach qui va leur permettre de se réaliser et de vivre plusieurs vies en entreprise ».

79% de la Génération Z attendent de l'entreprise qu'elle propose un espace de travail physique créateur de lien social. Ce lieu en entreprise doit pouvoir permettre des échanges  et des interactions au sein d'une atmosphère de travail agréable et convivial.

42% des jeunes souhaitent participer aux décisions stratégiques, contre 36% de la Génération Y, et souhaitent dire adieu aux entreprises verticales. Ils veulent être informés et impliqués, ¼ d'entre eux veulent être considérés d'égal à égal par les managers.

61% aimeraient devenir manager ou encadrer une équipe tout en ayant la reconnaissance du droit à l'échec.

 

La Génération Z et les facteurs de bien-être au travail

« Pour les jeunes de 15-24 ans, les éléments déterminants de bien-être au travail sont la rémunération suivie de la convivialité au sein de l'entreprise et des échanges avec les collègues. L'intérêt pour le poste arrive seulement en troisième position des motivations pour aller travailler ».

92% des jeunes estiment qu'il est du ressort de l'entreprise de s'assurer du bien-être des salariés.

Les éléments motivants considérés par la Génération Z pour aller au travail sont d'être rémunéré (57%), l'ambiance de travail et les échanges avec les collègues (56%) et l'intérêt pour le poste (40%). Pour la Génération Y, les motivations sont les mêmes.

80% de la Génération Z déclarent vouloir beaucoup travailler à condition de pouvoir gérer leur temps comme ils le souhaitent en adoptant leurs méthodes de travail.

73% d'entre eux s'estiment satisfaits s'ils peuvent organiser leurs horaires de travail comme bon leur semble.

GenZ Mazars

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin

RECEIPT BANK