ESCG

Le jeu en vaut il la chandelle?

6 réponses
1 769 lectures
Ecrit le : 07/10/2007 23:49 par Davidf
Bonsoir,

J'aimerai avoir vos conseils par rapport à ma situation. j'ai un deug mias (mathématique et informatique appliqué aux sciences),apparement sans aucune equivalence, un niveau de licence de math, sans avoir validé les uv, et enfin j'ai 25 ans.
Je voudrai me reorienter dans la comptabilité, or de ce que je lis par ci par là, je fais un drôle de constat: malgré que vous soyez passionné, eh bien je ne m'empeche de constater que vous faites pour la plupart des taches ingrates non en rapport avec le diplôme, et le salaire n'est pas à la hauteur.
alors le jeu en vaut il vraiment la chandelle, pas mal d'année d'étude(de galère) pour peu ou pas de reconnaissance?
de plus est il vraiment facile en général de trouver du travail en entreprise ou en cabinet?
et plus précisement, pour quelqu'un qui n'a pas d'experience mais qui serait inscrit à distance pour la session de 2008, est il possible/facile de trouver un emploi dans ce secteur?

Merci d'avance.
David (quelqu'un qui doute assez :) ).

--------------------
David

Re: Le jeu en vaut il la chandelle?

Ecrit le : 08/10/2007 09:39 par Lna2b
Bonjour,

Je comprends vos doutes, j'ai moi même suivi un cursus universitaire en économie jusqu'à la maîtrise et après son obtention, à 22 ans, j'ai dû faire face aux mêmes interrogations que vous. Heureusement, le temps a passé et à force d'efforts, ma vie professionnelle commence à prendre la tournure espérée.

Ce que je vais écrire ici est mon avis et ma propre expérience, d'autres vous feront probablement partager la leur.

Lorsque je me suis lancée dans la comptabilité et que j'ai rejoint le DECF (par le biais de ma maîtrise), j'étais motivée car j'étais à peu près sûre qu'il y aurait des débouchés dans ma région. Je ne me rendais pas compte, à l'époque, de la longueur et de la difficulté du parcours. Cependant, j'avais en tête, et ce depuis le début, l'objectif de l'expertise comptable, que je poursuis toujours actuellement.

Après une expérience très enrichissante de trois ans dans l'enseignement, j'ai décroché en septembre 2006, un emploi en cabinet, que j'occupe depuis.

Je suis très satisfaite de mes choix, même si les sacrifices à faire sont énormes je ne vous le cache pas et que le chemin est long et parsemé d'embûches, l'enjeu est de taille, pouvoir exercer un métier attrayant et valorisant, avoir la possibilité de travailler pour soi et bien évidemment, pouvoir prétendre à des revenus corrects.

Je veux dire par là qu'il est vrai que la filière comptable est difficile et parfois injuste, comme vous l'avez mentionné (tâches ingrates au début, salaire faible, etc.) Mais je pense que l'objectif valable est celui de l'expertise, personnellement, c'est uniquement dans cette optique que je fais de tels sacrifices, pour moi, c'est le seul leitmotiv qui importe et qui conditionne mes choix.

Je ne connais ni vos ambitions, ni votre motivation, c'est d'ailleurs la première fois que je vous lis, j'espère que mon avis vous premettra d'avancer dans votre réflexion, à 25 ans, vous vous devez de prendre les bonnes décisions, sachez avant tout qu'il faut se donner les moyens d'atteindre ses objectifs et, pour ce faire, être déterminé.

Je vous souhaite une bonne continuation.

Cordialement.

Re: Le jeu en vaut il la chandelle?

Ecrit le : 08/10/2007 11:14 par Cortacapim
Bonjour,

Je comprend aussi vos inquiétudes.

Pour ma part, j'ai un cursus de base à peu près similaire au votre : je suis titulaire d'un deug MASS (maths appliquées et sciences sociales). Voyant que celui-ci n'offrait que peu de débouchés, je me suis ensuite dirigé vers un IAE ou j'ai passé une licence sciences de gestion, la mstcf et le descf dans le cadre de mon master CCA.

Ce que je peut vous dire : le profil "scientifique" a été un grand plus pour chacune de mes recherches de stage ou d'emploi (je suis actuellement auditeur dans un cabinet international). Pour faire de l'audit, cela nous démarque des profils type (genre ESC ou DESCF). Un de mes collègues a d'ailleurs été embauché directement après son DEA de physique et a été formé sur le terrain (la logique étant la qualité première d'un auditeur).

Cependant cela n'est pas (ou moins) valable pour les professions comptables pures telles que l'expertise car cela nécessite de bonnes connaissances de base.

Je n'au qu'un conseil à vous donner : si le domaine de la comptabilité vous intéresse plus que celui auquel vous êtes destiné, foncez ! Ce serait dommage d'avoir des remords par la suite et puis vous vous ouvrez une porte sans en fermer une autre derrière...

Re: Le jeu en vaut il la chandelle?

Ecrit le : 08/10/2007 14:19 par Davidf
Bonjour,

Dans vos cas Lna2b et Cortacapim, quelles sont les choses qui vous ont donnée envie de vous reorienter vers la comptabilité? et pourquoi ce choix de l'expertise comptable ou tout du moins du Descf, alors que vous auriez pu allez ailleurs. Ce que je veux dire par là, quels sont les points qui vous encourage/motive à tendre vers ce but.
Beaucoups de question pour quelqu'un à la recherche du bonheur... si on peut dire.

David.

--------------------
David

Re: Le jeu en vaut il la chandelle?

Ecrit le : 08/10/2007 14:52 par Lna2b
Re_

Et bien comme je vous l'ai dit ce matin, ma première réflexion, quand est venu le moment de choisir, a été d'évaluer les possibilités de débouchés sur le marché de l'emploi dans ma région (en Corse, le tissu économique étant constitué majoritairement de TPE, les choix sont plus restreints) ainsi que les perspectives d'évolution.

De plus, je trouvais la profession et la filière en elle-même intéressante, j'aime beaucoup les chiffres, je suis assez minutieuse et "cartésienne" si on peut dire. Je n'avais pourtant jamais fait de comptabilité mais je sentais que ce domaine allait me convenir, l'instinct !

De plus, pouvoir exercer une profession libérale est pour moi un objectif plus qu'honorable, de par l'enrichissement que cela procure, le contact avec les clients, le rôle de conseil, le degré de responsabilité aussi, il faut aimer ce que l'on fait.

J'ai eu la chance d'occuper ce poste de professeur pendant trois ans, expérience (bien que très enrichissante et très plaisante) qui m'a permis de me rendre compte que je ne suis pas faite principalement pour ce genre de travail. Je veux dire par là, j'enseignerai de nouveau volontiers un jour si l'occasion se présente mais je n'ai pas envie d'en faire mon activité principale (et cela indépendamment de toute considération financière, après tout, je travaillais 18h par semaine pour un bon salaire et une reconnaissance assurée).

Les choix de carrière sont subjectifs, il est difficile de conseiller, cela dépend encore une fois de vos ambitions.

Cordialement.

Re: Le jeu en vaut il la chandelle?

Ecrit le : 09/10/2007 13:15 par Vincent2
Bonjour Davidf,

Je comprends tout à fait vos doutes et vos questionnements, cependant par rapport aux tâches que vous qualifiées d'ingrates ou de rémunérations faibles je me pose la question ; connaissez vous actuellement un seul métier où vous ferez tous les jours des tâches passionnantes et où vous serez payé vis-à-vis de cela à la hauteur de vos besoins et espoirs ?
Pour ma part, je vise l'expertise comptable et cela depuis longtemps, après avoir passé mon BTS, ma MSTCF, après avoir donné bien souvent des cours à des étudiants en difficultés, je suis toujours encore convaincu que notre métier est bel et bien riche en expériences fructueuses, riche en travail pour les futurs actifs que nous nous destinons à être, donc s'il existe un métier (même si les débuts sont très difficiles et déroutants) d'avenir c'est (parmi d'autres également) sans doute celui de l'expertise comptable.
Bon courage pour la suite.

Bonne continuation.

Re: Le jeu en vaut il la chandelle?

Ecrit le : 09/10/2007 17:26 par Pioucompta
Message édité le 09/10/2007 17:36 par Pioucompta
Je me permets de participer à votre conversation car moi aussi je suis passée par MASS, j'ai eu ma L3 Mass l'année dernière et j'attaque un M1 de stratégie d'entreprise et Ressources humaines. Par contre par rapport à vous Davidf j'ai commencée la compta dès la fin du Deug et j'ai eu à l'époque le DPECF en un an .
Toutefois pour vous il y a un léger soucis c'est qu'avec la réforme votre Deug n'est plus reconnu donc si vous souhaitez vous réorienter en compta vous n'aurez aucune équivalence ; par contre il y a 5 ou 6 UV qui vous paraitront très facile.
Les motivations pour ce métier , enfin personnellement c'est le salaire, car dans l'absolu ce n'est pas le métier le plus passionnant du monde.
A 25 ans démarrer dans ces études c'est pas non plus impossible, si vous vous accrochez bien vous devriez commencer votre stage rémunéré à 30 ans.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
WELYB