IGEFI

L'importance de l'anglais dans l'expertise comptable

3 réponses
7 872 lectures
Ecrit le : 18/04/2009 18:39 par Guilhem
Bonjour,

je suis étudiant, et je viens d'obtenir mon DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA). Je me pose des questions sur mon orientation.
En effet je souhaite intégrer l'institut supérieur d'étude comptable (ISEC) en troisième année, mes équivalences me le permettant. Néanmoins, j'ai également l'opportunité de faire une seconde année de faculté de comptabilité et de finance, à l'université d'Aberdeen, en Ecosse.
Scolairement, cette solution ne m'apporterait rien, car c'est une seconde année de fac. Mais, il est évident que cette année à l'étranger serait synonyme d'une maitrise courante de l'anglais.

Ainsi ma question est de savoir si il est nécessaire de maitriser l'anglais pour intégrer l'isec? D'autre part quel effet cela pourrait avoir sur ma future situation professionnelle en tant qu'expert comptable? autrement dit, la différence entre un expert comptable bilingue et un non bilingue est elle importante en terme d'opportunité de carrière, d'intéret du travail, de responsabilité, de rémunération...

Merci de vos réponses

Cordialement.

--------------------
guilhem

Re: L'importance de l'anglais dans l'expertise comptable

Ecrit le : 18/04/2009 19:45 par Daphil999
Salut,

La maîtrise de l'anglais dépend en fait de l'environnement dans lequel tu souhaites évoluer :

- En cabinet, seules les dossiers référés (audit de filiales étrangères implantées en France) ou les missions exceptionnelles (Due diligence ou fusion dans un contexte international ou à destination d'investisseurs étrangers) nécessite une maitrise correcte de l'anglais. En mission on fait du copier coller dans les notes de synthèse donc pas de niveau exceptionnel requis et on peut parler en anglais avec les dirigeants ou actionnaires mais rien de bien méchant. La plupart du temps les dossiers d'audit sont détenus par les bigs dans lesquels tu dois passer un test d'anglais (Test brigt evolution pour Deloitte et PwC par exemple) : ce test n'est pas très dure à condition de le préparer correctement (80 questions de grammaire et 60 questions orales) mais si tu es en école de commerce, tu es normalement préparé à ce type de test et les années de césure à l'étranger te permettent d'avoir un niveau convenable. Donc niveau courant / fluent mais aucune obligation d'être native speaker / bilingue.
Pour les autres cabinets, j'en sais rien, je pense que cela dépend des dossiers.

- En Entreprise, c'est un peu la même chose cela dépend des flux avec l'étranger. Dans un groupe avec des filiales à l'étranger, tu risque de plus pratiquer l'anglais que dans un groupe de PME essentiellement française. On te demandera d'être néanmoins plus opérationnel en entreprise car les déplacements en filiales à l'étranger sont plus fréquents qu'en cabinet ou les missions à l'étranger sont réalisées par les bureaux et les équipes locales en général. Donc je pense que le niveau doit est être correct (fluent) mais son utilisation est beaucoup plus fréquente qu'en cabinet d'audit.

Voila no stress.

Re: L'importance de l'anglais dans l'expertise comptable

Ecrit le : 19/04/2009 12:27 par Guilhem
Merci beaucoup pour toutes ces informations.
Par ailleurs, concernant le stage en entreprise de 3 ans pour l'obtention du DEC, est -il possible de faire une année l'étranger? Doit on rester dans la même entreprise pendant ces 3 années?

merci

cordialement

--------------------
guilhem

Re: L'importance de l'anglais dans l'expertise comptable

Ecrit le : 19/04/2009 20:45 par Daphil999
Salut

concernant le stage d'expertise le principe qui prévalait à la fin de mon stage (2007) était que tout stagiaire devait effectuer son stage :
- dans un cabinet pour au moins deux ans ;
- une des années parmi les trois ans du stage pouvant être réalisée en entreprise à condition que la comptabilité de cette entreprise soit révisée ou auditée par un membre de l'ordre.

Donc tu ne peux effectuer ton stage de 3 ans dans une même entreprise, tu devras passer par la case cabinet...

Ensuite il est tout à fait possible d'effectuer son stage à l'étranger car de mémoire j'avais croisé de nombreux stagiaires EC à l'ASFOREF (organisme de formation des EC) qui bossaient à New York, Montréal, Londres... et qui revenaient en France pour effectuer les journées de formation obligatoires. Je ne sais pas si maintenant tous les cours sont effectués en ELearning maintenant.

Si jamais tu es intéressé pour travailler à l'étranger essaie de voir si tu peux aussi préparer les diplômes d'expertise comptable étrangers (chartered accountant en UK / CGA au canada / CPA aux USA).

voila A+
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
AMPLI MUTUELLE