*Il y a toujours des difficultés dans le financement des start-up
CEGID

Il y a toujours des difficultés dans le financement des start-up

Article écrit par L'équipe de la rédaction
Modifié le 26/05/2016
432 lectures

Et ce sont les principales intéressées qui l'affirment. En dépit de tous les efforts davantage prônés que mis en oeuvre par nos gouvernants, le financement est encore et toujours un sujet épineux pour eux.

D'ailleurs, selon le dernier baromètre en date de Syntec Numérique, 53% des jeunes entreprises françaises ont rencontré des difficultés pour se financer en 2015 soit, et c'est d'autant plus problématique, 10% de plus qu'en 2014.

A noter que les PME sont davantage touchées que les start-up, qui profitent probablement de la mise en lumière actuelle dont elles font l'objet.

Paradoxalement, ce sont les entreprises du digital qui ont le plus besoin de financement, malgré un besoin moindre en matériel, notamment pour développer leurs aspects innovant et commercial.

Sont mis en cause par les entrepreneurs interrogés, le contexte économique actuel qui, s'il favorise l'essor entrepreneurial réactionnaire, devient inévitablement un frein dans la croissance de ces entreprises ; toujours en ce qui concerne l'économie, le coût élevé du travail est également considéré comme un boulet au pied du financement.

Des difficultés qui s'expliquent aussi par le déséquilibre entre les compétences inadaptées à l'essor du digital et les experts du genre, désavantagés par le système économique en vigueur.

En résumé, il y a énormément de potentiel (compétences des professionnels, projets, idées...), mais qui reste encore impuissant face aux changements à opérer (économie, politique entrepreneuriale, formation au digital...)

Un joli bout de chemin a toutefois été parcouru, et le découragement n'est donc pas de rigueur : les efforts sont encore à poursuivre, tous ensemble !

A lire sur lefigaro.fr

_____________________________


L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Twitter   Facebook   Linkedin