Bonjour,

Je viens de recevoir mon bulletin de paie pour le mois de janvier. Ayant un horaire collectif de 38,50, notre salaire est établi sur la base de 151,67 h et 10,83 h supplémentaires. L'heure restante alimente notre compteur d'heures de RTT.

En janvier, j'étais en congés du 2 au dimanche 6 inclus.

J'ai mon absence CP pour 3 jours (mon employeur décompte nos congés en jours ouvrés). Cette absence est calculée selon la méthode des jours ouvrés moyens (22e). : Montant absence = (Salaire de base * 3 )/ 22

Par contre pour proratiser les heures supplémentaires structurelles Exo et non Exo, il calcule selon la méthode des jours ouvrés réels. En janvier il y avait 23 jours ouvrés. HS Exo = 10,83 - (10,83 * 3 / 23 ) = 9,42

En ayant fait part au gestionnaire de paie et lui indiquant mon étonnement par rapport à ces deux modes de calculs, il m'a gentiment répondu que ce sont deux choses différentes. Entre guillemet, tenir compte de l'absence et utiliser deux modes de calculs, ce n'est pas grave puisque c'est pour déterminer deux choses qui n'ont rien en commun.

Déjà qu'il n'a pas été capable de me dire par quel calcul mon nombre d'heures avait été proratisé, me donnant la méthode du 22e et en l'appliquant tomber sur un autre montant sur lequel a été appliqué le taux de 11,31% de réductions de cotisations sur HS exo, il a fallu que je cherche quel mode de calcul d'absence avait été appliqué pour retomber sur le même montant que celui de mon bulletin de paie.

Est-ce normal et toléré que pour calculer une absence on peut utiliser une méthode, et pour proratiser les HS structurelles Exo, une autre méthode ?

Par contre, avec le bulletin simplifié, est-ce logique que je n'ai qu'une seule ligne Heures supplémentaires avec une base de 10,83, alors que pour la compréhension du bulletin, il aurait été plus simple de faire deux lignes Heures supplémentaires exo - base 9,42, jeurs supplémentaires non exo - base 1,41 ?

Cordialement,

Thierry