CEGID

La gestion sans budget : balanced sorecards, tableaux de bord

1 réponse
2 182 lectures
Ecrit le : 30/09/2003 09:53 par
Recherche toute info sur la mise en place des Balanced Sorecards dans les entreprises, mais également tout problème qui peut se poser lors de cette mise en place

Re: La gestion sans budget : balanced sorecards, tableaux de bord

Ecrit le : 01/10/2003 23:12 par Laurent_sf
Citation : CHOFFEL @ 30/09/2003, 08:53)
Recherche toute info sur la mise en place des Balanced Sorecards dans les entreprises, mais également tout problème qui peut se poser lors de cette mise en place



Quelques retours rapides sur la mise en oeuvre de tels projets dans descontextes industriels.

En vrac, il me vient les éléments suivants :

- complémentarité des approche tableaux de bord et BSC
-> ne pas aborder la mise en oeuvre d'une BSC sans une pratique prouvée et aceptée du pilotage par tableaux de bord
- Double utilisation des BSC
-> dans le pilotage stratégique
-> dans le pilotage de la transformation : i.e. plan d'action sur la transformation de la fonction financière, la mise en oeuvre des normes IAS, les dispositifs relatifs à la loi sur la sécurité financière.
- limiter les KPI à 30/40 indicateurs
- ne pas se focaliser sur les 4 perspectives classiques Norton & Kaplan-> modéliser les perspectives sans se figer aux 4 axes
- complémentarité de l'approche ERP/BSC-> éviter le recours à un entrepôt de données intermédiaire pour calculer et stocker les KPI.
- Utilité des liens de causalité-> si l'utilité des liens de causalité ne fait aucun doute, leur mise en oeuvre relève du cauchemar. Une première étape BSC peut tout à fait se concevoir sans modélisation des liens de causalité
- Importance du choix de l'outil BSC : critères clés-> mise à disposition de l'information en mode web/décentralisé sur les responsables opérationnels
-> flexibilité de l'outil sur l'adaptation des perpectives et KPI dans le temps...une BSC évolue avec le temps !
- BSC et benchmarking-> l'un des premiers retours de la BSC est le benchmarking comme outil de pilotage de la performance des unités opérationnelles (voir le DSO client des autres unités pour un manager est un critère de motivation !)
- BSC et budgets
Si l'on a tous positionnés la BSC comme l'outil de pilotage de l'entreprise sans budget, les études récentes montrent clairement que les entreprises, même si elles remettent en cause ce mode de pilotage, ne sont pas prêtes à remettre en cause cet exercice "culturel". Donc pas d'opposition des outils en interne et même intégration des KPI à objectifs budgétaires.

Merci d'enrichir sur ces remarques...

Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
RECEIPT BANK