Revue Fiduciaire

Fidélisez vos salariés grâce à l'optimisme !

Article écrit par
Modifié le
846 lectures
Astuces pour travailler avec enthousiasme dans un climat serein

Malgré un marché de l'emploi dynamique dans le secteur de l'expertise comptable, de nombreuses structures peinent à recruter.

La charge de travail pèse alors plus lourdement sur les collaborateurs en poste et un cercle vicieux peut rapidement s'installer : non seulement ils seront plus prompts à saisir des opportunités extérieures, mais en plus ils enverront une mauvaise image aux potentiels candidats, compromettant les embauches éventuelles.

Ce scénario n'a pourtant rien d'une fatalité ! Vous pouvez réagir et rebooster vos équipes, du premier au dernier arrivé.

Comme tous les métiers, ceux de l'expertise comptable présentent des avantages et des inconvénients. Oui, vos clients sont exigeants. Oui, vos premiers mois de chaque année ressemblent à un long tunnel sous-terrain. Oui, vous croulez parfois sous les formalités administratives. Et oui, le législateur ne vous fait pas beaucoup de cadeaux.

Mais votre métier ne se résume pas à ces contraintes, n'est-ce pas ? Alors pourquoi a-t-on tendance à tellement se focaliser sur ce qui ne va pas ?

Tout simplement à cause d'un phénomène qui remonte à la préhistoire : l'habituation hédonique. Au fil des millénaires, l'homme a survécu. Pourtant bien peu doté en crocs, griffes ou muscles, en proie à de terribles bêtes sauvages, il a dû développer d'autres capacités, en particulier intellectuelles. C'est ainsi que notre cerveau ignore assez naturellement les petits plaisirs de la vie et se focalise sur les événements négatifs pour imaginer le pire et échafauder des plans de survie.

Pour lutter contre l'habituation hédonique, il est important de re-conscientiser les bonnes choses. Pour cela, vous pouvez par exemple, dans une réunion hebdomadaire, remplacer le sempiternel tour de table des difficultés par un tour de table des événements positifs que chacun a vécus dans son activité professionnelle la semaine passée. Ainsi, plutôt que de vous épancher sur l'exigence excessive de certains de vos clients, vous partagerez les remerciements que d'autres vous ont adressés. L'ambiance de votre réunion sera bien meilleure et l'état d'esprit des participants sera nettement plus constructif !

Rappelez-vous également que votre travail a une réelle utilité et que vous le faites bien. Pour cela, il est important de s'envoyer mutuellement des feedbacks positifs.

Le psychologue Marcial Losada a étudié le lien entre interactions positives et performance collective, en se fondant sur la modélisation mathématique. Il est parvenu à la conclusion que les équipes les plus performantes sont celles au sein desquelles il y a au moins trois fois plus d'interactions positives que négatives. Pour inciter vos collaborateurs ou collègues à émettre ces interactions positives, commencez déjà par leur donner l'exemple : soulignez régulièrement ce qu'ils font de bien dans leurs missions, ce qu'ils apportent au collectif de travail par leur façon de se comporter, etc. Il s'agit de remplacer nos anciennes habitudes délétères par de nouvelles habitudes collectives bénéfiques pour tous.

Cela permettra également aux équipes d'avoir une meilleure vision de leur travail et de donner du sens à ce qu'elles font, comme l'illustre une anecdote attribuée à Charles Peguy. Alors qu'il se rendait sur la route de Chartres, il croise un homme en train de travailler sous le soleil, l'air misérable. Charles Péguy lui demande ce qu'il fait et l'homme lui répond : « Vous voyez bien, je casse des pierres. J'ai mal au dos, j'ai chaud, mais je n'ai que ce travail pénible et stupide. » Charles Péguy continue son chemin et croise un autre homme qui s'active de la même façon, mais avec un air plus serein. Il le questionne sur son activité et ce-dernier répond : « Vous voyez, je suis tailleur de pierre. C'est un métier difficile, mais je travaille au grand air et cela me permet de nourrir ma famille. » Charles Péguy aperçoit enfin un troisième homme, qui semble radieux et qui, à la même question, répond : « Ce que je fais, monsieur ? Mais je bâtis une cathédrale ! »

Il est certain que vous n'aurez pas le même plaisir à aller travailler selon que vous vous dites chaque matin « moi, mon métier, c'est de lire et relire des chiffres pour répondre à de stupides obligations légales, afin de satisfaire des clients radins et tatillons » ou plutôt « moi, mon métier, c'est d'être garant de la tranquillité d'esprit de professionnels qui comptent sur moi pour faire fructifier leur entreprise ».

Mises bout à bout, ces astuces permettront à vos collaborateurs de travailler dans un climat plus serein et leur enthousiasme rejaillira sur les recrutements... et les résultats !

Aurelie Pennel et Delphine Luginbuhl

Aurelie Pennel et Delphine Luginbuhl
www.delphineluginbuhl.com
www.pennelup.com

MasterFEC sur LinkedIn MasterFEC sur LinkedIn MasterFEC sur Youtube

Twitter   Facebook   Linkedin

Revue Fiduciaire