Facturation électronique : facilitez la transition des TPE avec le bon outil

Article écrit par (11 articles)
Modifié le
1 223 lectures

Le 1er juillet 2024, toutes les entreprises, même les plus petites, devront être capables de recevoir des factures électroniques et 18 mois plus tard, elles auront également l'obligation d'en émettre. Il appartient à l'expert-comptable, en tant que premier conseiller de l'entrepreneur, de l'accompagner dès maintenant dans cette transition. Quelle est la meilleure démarche à adopter ? Voici quelques suggestions.

Selon différentes études de la profession, encore aujourd'hui 70 à 80% des TPE n'utilisent pas d'outil de facturation. Les factures sont toujours réalisées « à la main », au format Word ou Excel par exemple. On peut alors aisément comprendre que l'obligation de réceptionner et d'émettre des factures sous format électronique d'ici peu inquiète certains dirigeants.

En recommandant dès aujourd'hui à vos clients d'utiliser un outil de facturation moderne, vous ferez de la généralisation de la facturation électronique un non-sujet pour eux, la complexité technique étant gérée par la solution.

 

Rassurez vos clients en expliquant la réforme

Cette réforme, prévue par la loi de finances 2020, à quatre objectifs :

  • renforcer la compétitivité des entreprises grâce à la diminution de la charge administrative de constitution, d'envoi et de traitement des factures au format papier ainsi qu'à la sécurisation des relations commerciales ;
  • lutter contre la fraude fiscale, notamment en matière de TVA au moyen de recoupements automatisés ;
  • accroître la connaissance au fil de l'eau de l'activité des entreprises afin de favoriser un pilotage plus fin des actions du Gouvernement en matière de politique économique ;
  • faciliter, à terme, les déclarations de TVA par le pré-remplissage.

Ce nouveau format de facture ne devrait donc pas pénaliser les entreprises mais au contraire, faciliter leurs démarches.

Les experts-comptables peuvent aussi rassurer les dirigeants d'entreprise en leur expliquant que la généralisation de la facturation électronique s'inscrit dans la continuité du mouvement de digitalisation amorcé il y a plusieurs années. Elle ne présente donc pas de défi technique majeur et peut même offrir certains avantages à condition d'opter dès maintenant pour un outil de facturation opérationnel.

 

Présentez les avantages de la réforme

Il est important de présenter aux clients les avantages que leur procurera la généralisation de la facturation électronique.

Le premier avantage est la traçabilité des factures. Les obligations de e-reporting associées à la facturation électronique permettront aux dirigeants d'entreprise de savoir par exemple, si les factures émises ont été reçues, acceptées, ou payées.

Le second avantage est un gain de temps dans la collecte des factures. Dès 2024, les factures électroniques des grandes entreprises seront déposées automatiquement sur des plateformes et n'auront pas à être récupérées « à la main » par le chef d'entreprise, le plus souvent sur le site du fournisseur.

 

Pourquoi anticiper dès maintenant ?

Le 1er juillet 2024 va arriver très vite et les entreprises devront être 100% opérationnelles, en matière de facturation électronique, à cette date. Celles qui ne seront pas en mesure de récupérer les factures émises par leurs fournisseurs dans ce format au 1er juillet 2024 ne pourront pas déduire la TVA correspondante. C'est une sanction financière indirecte importante. Les experts-comptables ne peuvent pas se désolidariser du sort de leurs clients et ils doivent mettre tout en «uvre pour leur éviter cette sanction.

Les entreprises qui n'ont pas encore digitalisé leur processus de facturation doivent le faire dès maintenant afin de ne pas accumuler trop de retard par rapport aux entreprises qui ont déjà opté pour un outil de facturation en ligne. Cela facilitera au maximum leur transition vers la généralisation de la facturation électronique, car comme nous l'avons déjà précisé, il ne s'agit que de la continuité du mouvement de digitalisation déjà amorcé.

 

Encouragez vos clients à opter dès aujourd'hui pour un outil de facturation opérationnel

Les experts-comptables peuvent aider leurs clients à commencer dès maintenant la transition vers la généralisation de la facturation électronique en leur prescrivant certaines solutions présentent déjà sur le marché. Il est toutefois préférable d'orienter le client vers un outil de facturation adapté et déjà pleinement opérationnel. Chez Axonaut, nous avons anticipé la généralisation de la facturation électronique depuis plusieurs années et nous continuons de travailler en ce sens. Axonaut est certifié Chorus Pro depuis 2018, et permet ainsi de déposer les factures pour les collectivités et les services publics. Nous serons prêts pour la future version de Chorus pro, qui devrait à terme centraliser l'ensemble des factures électroniques pour transmission à l'administration fiscale.

En confiant dès maintenant à Axonaut leur processus de facturation, vos clients s'assurent que la généralisation de la facturation électronique n'aura aucun impact sur leurs activités.

www.axonaut.com