Experts-comptables : et si vos clients vous notaient ?

Article écrit par (36 articles)
Publié le
Modifié le 27/06/2017
4 112 lectures

Cela n'est plus un cas rare, les notations et commentaires critiques ont envahi la toile. Désormais, les clients notent les restaurants, hôtels, services qu'ils testent ; de leurs dix doigts et derrière leur écran, ils font et défont la réputation des entreprises. TripAdvisor, La Fourchette, Trivago, Booking.com, Airbnb... Il est possible très simplement et en quelques clics de faire une réservation en ligne pour bénéficier d'un service et d'informer la communauté de la qualité de ce dernier après coup.

Les secteurs sont de plus en plus nombreux à être touchés par cette vague qui inverse les codes, qui redonne un pouvoir sans précédent aux clients et internautes : transports, restaurants, hôtels ou lieux d'hébergement, service de ménage ou de garde d'enfants, spectacles, films... Jusqu'ici, les secteurs liés aux loisirs et à la vie quotidienne étaient les plus touchés par les critiques - positives ou négatives - mais désormais, les commentaires en ligne se précipitent également dans des domaines plus originaux comme... la notation et la comparaison d'avocats ! Selon un arrêt de la Cour de Cassation du 11 mai 2017 il est en effet légal de noter, comparer des professionnels juridiques et de les mettre en relation avec leurs clients.

La même situation pourrait-elle se mettre en place à l'avenir pour les experts-comptables ? C'est le sujet que nous allons tenter d'explorer !

Le saviez-vous ? Vous pouvez désormais noter et comparer les avocats en ligne !

Un arrêt de la première chambre civile de la Cour de Cassation du 11 mai 2017 a en effet autorisé la comparaison et la notation d'avocats par des sites Internet, des plateformes en ligne tierces à la profession d'avocat, comme Lexsider.com. Toutefois, la législation à ce sujet n'autorise pas toutes les dérives car les tiers, bien qu'ils ne sont pas soumis aux règles déontologiques propres à la profession d'avocat, doivent impérativement délivrer une information claire, transparente et loyale aux clients de leur site.

Cet arrêt est une innovation pour la profession d'avocat ! Par conséquent, il est fort probable de voir émerger des sites semblables à « Tripadvisor » pour la notation de ces derniers.

Cette nouveauté n'est pas au goût de tous les professionnels du secteur et bien entendu, les craintes sont nombreuses. Pour Vincent Le Goc, avocat au Barreau de Rennes, la réalité est « faussée ». « Il n'y a pas d'élément objectif pour comparer les avocats entre eux. C'est surtout une question de ressenti, qui peut varier d'un client à l'autre ». Pour lui on ne peut noter un avocat comme on noterait un restaurateur, les enjeux ne sont pas les mêmes.

Les plateformes Internet s'étant développées sur ce marché soutiennent quant à elles l'inverse pour se défendre. A titre d'exemple, Alexia.fr affirme être un site sûr et de confiance : « L'utilisateur est sûr à 100% de s'adresser à un professionnel », affirme son créateur Benoît Chancerel.

Pour rassurer les clients du site - et surtout les avocats inscrits - une copie de leur carte officielle professionnelle est demandée pour vérification des compétences. Bien sûr, il est compliqué de vérifier les dires exacts des avocats et ces derniers pourront donc prétendre être spécialiste de domaines qu'ils ne connaissent pourtant pas ; mais le cadre sérieux présenté apporte plus de consistance au projet.

Bien que la méfiance a été la première réaction suite à l'arrêt récemment émis, les avantages de cette mise en ligne sont pourtant nombreux : simplification des démarches, rapidité administrative, possibilité d'obtenir un avis sérieux de clients... L'avenir seul nous dira si cette innovation dans le domaine juridique valait le coup ou non.

Pourrait-on noter les experts-comptables à l'avenir ?

Au même titre que l'avocat, l'expert-comptable a un rôle primordial en société. Notamment dans les petites entreprises où il gère, aux côtés des fondateurs et directeurs, l'aspect juridique, légal, administratif et les comptes de l'entreprise. Pour faciliter le choix des entreprises, nous pourrions ainsi tout à fait imaginer un système de notation en ligne, également adapté aux experts-comptables. Comment cela se mettrait-il en place ?

La première étape pour y parvenir serait de digitaliser le secteur et de faciliter l'expertise comptable en ligne. L'objectif serait de mettre en avant les atouts des professionnels du secteur par rapport à leurs concurrents de manière plus rapide, plus accessible à tous, plus efficace et moins cher. Grâce à ces nombreux avantages, la digitalisation du secteur comptable a déjà démarré et de nombreuses plateformes Internet ont vu le jour : Le Net Expert Comptable, ECL Direct, Dougs, LeBonExpertComptable...

Pour se créer et se développer, au même titre que dans le secteur juridique, un cadre est imposé : toutes ces nouvelles plateformes doivent adhérer à l'Ordre des Experts-comptables. Elles offrent à leurs utilisateurs une offre complète et nouvelle qui permettent de gagner en productivité et rapidité.

Au même titre que pour les avocats, certaines craintes surgissent toutefois. Le manque de confiance, la méconnaissance de l'entreprise, l'absence de suivi rapproché et le contact humain sont les problèmes majeurs recensés.

Pour les contourner, rassurer votre clientèle et ainsi profiter uniquement des avantages de cette nouvelle forme de communication, proposez par exemple à vos clients de les rencontrer physiquement de temps en temps afin de les rassurer et leur montrer que vous existez bel et bien, que vous n'êtes pas uniquement un conseiller derrière son clavier. Cette offre vous permettra de gagner du temps en travaillant pour plusieurs clients depuis votre cabinet tout en créant un climat de confiance, nécessaire dans le domaine de l'expertise-comptable. Mettez également en avant vos compétences techniques en partageant des informations concrètes à vos clients : nom du logiciel utilisé, références de vos expériences passées, sérieux de votre cabinet...

Ainsi, il serait envisageable pour les experts-comptables à l'avenir d'être présents en ligne et de travailler à distance pour leurs clients, voire de se faire noter par ces derniers. L'essentiel est que l'organisation et le sérieux de ces différentes plateformes soient contrôlés et que seuls des avantages existent pour les experts-comptables comme pour leurs clients (gain de temps, plus d'efficacité, gain d'argent, moins de déplacements...).

La notation apparaîtrait comme une seconde étape, une fois que la présence en ligne des experts-comptables sera acceptée et entrée dans nos moeurs. Ainsi, les clients deviendraient de véritables vecteurs de communication pour les cabinets et pourraient parler de leurs expériences positives et négatives aux autres clients. L'intérêt serait de limiter les dérives éventuelles et de replacer le client au coeur du débat. Cette seconde étape pourrait inquiéter les experts-comptables comme elle inquiète aujourd'hui les avocats ; aux plateformes de notation de se montrer rassurantes et sérieuses.

La crainte principale, au delà de la diffamation possible des clients, est la guerre des prix qui pourrait ainsi être engendrée. Selon les experts-comptables, il n'est pas possible de se baser sur des comparaisons Internet comme on choisirait un hôtel ou un restaurant, tout simplement car les risques et l'impact ne sont pas les mêmes, ici le sujet est sérieux et les conséquences bien plus importantes. Affaire à suivre...

_____________________________


Sarah Gillot est Chef de Projet Online Marketing pour Makerist - start-up à Berlin - afin de développer le marché français.