LOOP

Experts-comptables : comment transmettre à vos clients et vos collaborateurs ?

Article écrit par (210 articles)
Modifié le
1 149 lectures
La transmission de compétences : savoir-faire et savoir-être

Les Universités d'été de la profession comptable en septembre 2018 avaient pour objectif de réfléchir à l'évolution de la profession et de se remettre en question. Un thème a été abordé par plusieurs intervenants : la transmission. La transmission peut être de l'ordre du savoir-faire, du savoir-être, de valeurs, de patrimoine, etc...

La transmission lors de la relation avec la clientèle

Parmi les intervenants, Alexandre Dubarry, CEO et fondateur Quatre Epices, explique comment il est possible d'attirer les clients dans les cabinets d'expertise comptable et comment dynamiser la relation avec cette clientèle. Pour lui, les experts-comptables sont « des médecins de l'argent » et la difficulté pour eux, mais qui doit être réalisé pour aller de l'avant dans la relation avec leurs clients, ils doivent « passer de l'autre côté et voir les choses du point de vue de l'autre et de comprendre le métier du client et d'être en écho avec lui. »

Pour le client, le seul contact qu'il possède avec son expert-comptable, c'est le contact annuel quand il s'agit de parler d'argent avec des termes techniques qu'il n'arrive pas à assimiler. Avec la dématérialisation, la relation entre le client et son expert-comptable s'arrête à la signature de la lettre de mission et le bilan à la fin de l'année. « On ne peut pas se passer de la relation directe » et « il est absolument essentiel de rythmer le contact et d'augmenter la fréquence relationnel avec son client », conseille Alexandre Dubarry.

Dorénavant, le client souhaite obtenir une relation plus positive avec son expert-comptable, pas juste une relation désagréable qu'il considère comme négative et obligatoire.

Pour cela, Alexandre Dugarry préconise « de devenir une source d'énergie et d'optimisme » afin de « créer des opportunités » et « permettre aux clients de venir se ressourcer » auprès du contact avec son expert-comptable. L'expert-comptable doit devenir inspirant en étant un stimulant positif.

Contre l'intelligence artificielle, l'expert-comptable doit développer ou conserver ses soft skills pour une relation avec son client qui ne peut pas être remplacée.

 

La transmission managériale en tant que chef d'entreprise

Ensuite, l'intervenant Thierry Marx, chef cuisinier français étoilé, expose sa façon d'être un manager, un chef d'entreprise et comment il transmet son savoir dans ce rôle. Thierry Marx possède une très grande expérience managériale et il indique que « la transmission est extrêmement importante » dans son activité pour être une entreprise performante et « notamment la transmission de valeurs tels que le savoir-faire professionnel puis le savoir-être au sein de son entreprise ».

Pour rendre ce management équitable envers tous ses collaborateurs, il a mis en place une stratégie que tout le monde doit suivre. Il explique qu'il est « dur avec les faits et bienveillant avec les gens » afin de mettre en valeur la loyauté entre toutes les personnes qui travaillent avec lui. Pour cela il effectue une transmission managériale au quotidien dans ses entreprises et basée sur l'équipe en reprenant les éléments suivants :

  • teamwork : il souhaite une connexion entre les collaborateurs, que les personnes soient engagées et possèdent une ambition positive ;
  • leadership : les managers doivent montrer l'exemple aux collaborateurs car « le leadership n'est pas un grade » et il estime qu'il n'y a « pas d'erreur dans l'entreprise mais que des opportunités » et donc les collaborateurs ne font plus d'erreurs mais ils résolvent des opportunités ;
  • feedback : des retours réguliers pour être sûr que la transmission soit correctement mise en place ;
  • rituels : connaître les autres services et savoir ce que font ses collègues, il propose dans ses entreprises « la possibilité de permuter les emplois entre les services internes afin de connaître les métiers des autres et de comprendre leurs contraintes » ;
  • innovation : pour Thierry Marx l'innovation correspond à « innover ou faire évoluer ce qui est déjà en place » ;
  • culture d'entreprise : le plus important pour lui c'est de « mettre en place les outils nécessaires pour créer du lien social ».

 

La compréhension de la transmission de compétences

« Transmettre les compétences est l'une des choses les plus universelles, avec celle d'apprendre, car nous le faisons tous au quotidien » indique, à son tour, Son Thierry Ly, directeur co-fondateur / CEO Didask.

Pour l'expert-comptable, la transmission s'effectue au quotidien envers les collaborateurs afin de transmettre des procédures en interne par exemple.

Toutefois, il n'est pas simple de transmettre des compétences. « Nous avons tous tenté de transmettre des compétences, de s'être démené à expliquer maintes fois et d'avoir la sensation d'avoir fait ce qu'il faut pour transmettre la compétence et pourtant la personne se trompe ».

Son Thierry Ly explique que plus nous maîtrisons un sujet et plus cela paraît compliqué de le transmettre. Pourquoi ? Cela vient du fait que lorsque nous maîtrisons une compétence, elle devient automatique et nous la pratiquons « de manière inconsciente » . Par conséquent, cela devient « compliqué de transmettre une compétence à quelqu'un lorsque nous appliquons cette compétence sans s'en rendre compte ».

La maîtrise d'une compétence vient du fait que notre cerveau va chercher des informations appelées prédictions fines et basées sur notre expérience pour maîtriser cette compétence. Le feedback suite aux expériences vécues est également un élément important pour maîtriser une compétence.

Cela peut se refléter dans le métier de l'expertise comptable avec l'exemple du bilan que les experts-comptables font « de manière automatisée sans même en avoir conscience ».

En connaissant ces éléments précédents, il est devenu simple de comprendre pourquoi transmettre une compétence n'est pas chose facile. Car le problème c'est « de ne pas se souvenir de toutes ces expériences du fait que les prédictions ne sont valables que lorsqu'elles ont été appliquées maintes fois et qu'il y a eu des feedback pertinents ».

Pour conclure, Son Thierry Li ajoute que « le plus important dans la transmission des compétences c'est d'être patient pour que la personne qui apprend puisse obtenir ses propres prédictions et ses feedback pour maîtriser la compétence ».

Plus d'infos

  • Vidéo des Universités d'été de la profession comptable : Alexandre Dugarry
  • Vidéo des Universités d'été de la profession comptable : Thierry Marx
  • Vidéo des Universités d'été de la profession comptable : Son Thierry Li

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise

Twitter   Facebook   Google Plus   Linkedin

Quickbooks