L'expert-comptable au cœur de l'économie : un rôle en évolution

Article écrit par (1721 articles)
Modifié le
2 035 lectures

La reconnaissance de l'expert-comptable n'est plus à démontrer. Dans le cadre du 76è congrès de l'Ordre des experts-comptables, elle apparaît dans de nombreuses interventions.

Après des mois de crise sanitaire sans précédent, les experts-comptables sont reconnus pour leur rôle essentiel en faveur de l'emploi, de la modernisation et de l'adaptation de l'économie, mais aussi pour leurs compétences et leur fiabilité comme le rappelle Pierre Hurmic, le Maire de Bordeaux, en introduction.

Ce rôle des experts-comptables auprès de leurs clients, mais aussi auprès des pouvoirs publics pourrait bien évoluer encore.

Retour sur la plénière d'ouverture du 76è congrès « L'expert-comptable au c½ur de la relance ».

Évolution du rôle de l'expert-comptable auprès de ses clients

Trois éléments devraient provoquer une évolution du rôle des experts-comptables auprès de leurs clients dans les mois ou années à venir. On peut citer ici l'examen de conformité fiscale, la facture électronique et le tout nouveau Drakarys, le fonds d'investissement de la profession comptable.

Concernant l'examen de conformité fiscale, des discussions sont en cours avec les URSSAF pour ajouter un volet social comme l'explique Jérôme Fournel, directeur général des finances publiques. Ce dispositif doit être vu comme une « aide à la mise en conformité des entreprises ».

Concernant la facture électronique, si son report de quelques mois a été dicté par la volonté de ne pas se précipiter, les experts-comptables doivent être prêts. Jean Saphores, vice-président de l'Ordre des experts-comptables précise que 500 à 1 000 experts-comptables doivent bénéficier d'une formation. L'objectif est de leur permettre d'aider à former l'ensemble de la profession et ses collaborateurs dans un second temps, avant de sensibiliser les clients.

Pour Lionel Canesi, président d'ECMA, BU digitale du CSOEC, « jefacture.com doit devenir la plateforme de référence en matière de facturation électronique ».

Enfin, Drakarys, le fonds d'investissement de la profession, a été imaginé pour « créer les conditions de la concurrence », pour que les experts-comptables aient « enfin, des outils qui correspondent à leurs besoins ».

L'enjeu de ces évolutions sera probablement la mise à disposition d'outils tels que la paie, la comptabilité, le juridique. À terme, les projets pourraient aller jusqu'à la datavisualisation ou même une néobanque et pourquoi pas, comme l'imagine Thomas Courbe, directeur général des entreprises, la comptabilité prédictive et l'exploitation de données. Ces deux derniers exemples sont particulièrement importants pour la profession d'expert-comptable à ses yeux.

Évolution du rôle de l'expert-comptable auprès des pouvoirs publics

« Des 50 propositions faites par les experts-comptables dans le cadre de la crise sanitaire, 12 ont été reprises par les pouvoirs publics et 10 sont en cours d'étude » précise Lionel Canesi. Et ce travail de proposition n'est pas terminé.

Dans un premier temps, il « s'agit de placer l'expert-comptable au c½ur de la relance », à l'aide de Drakarys, la première société d'investissement des experts-comptables, « pilotée et alimentée par la profession ». Avec lui, « l'expertise comptable française inspire ses voisins européens ».

Les projets de l'Ordre des experts-comptables placent aussi le Conseil national de l'Ordre des experts-comptables au service des professionnels et de leur autonomie numérique.

En réponse à ce discours, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance précise que « les experts-comptables peuvent être fiers de la manière dont ils ont soutenu les entreprises tout au long de cette crise pour éviter la catastrophe économique ». Il remercie ainsi les experts-comptables « pour leur dévouement et leur professionnalisme ».

Il attend des experts-comptables qu'ils « continuent à accompagner les entreprises qui restent en difficulté ». Dans les mois qui viennent, il s'agira donc de s'appuyer sur les experts-comptables pour la détection grâce à la « proposition d'un diagnostic de sortie de crise dès la fin de l'année 2021 ». Des pistes d'amélioration seront proposées aux entreprises.

C'est dans ce cadre que le ministre de l'Économie et des Finances estime que « les experts-comptables sont un maillon essentiel de la chaîne de redémarrage de la chaîne de l'activité économique du pays ».

De nouvelles propositions seront remises ce vendredi à Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises et une action est d'ores et déjà prévue pour sensibiliser les candidats à la présidentielle aux problématiques des entreprises.



Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.