L'évolution des tâches des collaborateurs avec l'automatisation

Article écrit par (1268 articles)
Publié le
Modifié le 28/06/2018
3 366 lectures

Aller vers le conseil n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. La raison de cette absence d'évolution est assez simple à comprendre. Au sein des cabinets d'expertise comptable, tous sont trop occupés par la tenue des comptes, les déclarations fiscales et sociales et la gestion des urgences.

Pour évoluer, il faut une prise de conscience des experts-comptables et de leurs collaborateurs. Tous ont besoin de l'automatisation qui va transformer les collaborateurs de cabinet, y compris ceux (et peut être surtout ceux) qui ne font que de la saisie.

Elle peut prendre plusieurs formes, de la seule intégration des relevés bancaires à l'automatisation totale. Dans tous les cas, elle fera évoluer les collaborateurs.

« L'automatisation ne peut suffire à changer le cabinet d'expertise comptable, elle reste un préalable indispensable à toute transformation de cabinet » estime Philippe Barré, expert-comptable et consultant.

Retour sur l'un des ateliers proposés dans le cadre du LOOP Day, le 26 juin 2018.

« La première qualité d'un outil de production est sa compatibilité avec tous les outils »

L'avenir n'est plus aux solutions logicielles fermées qui proposent des outils pour tous les besoins. Désormais, le cabinet d'expertise comptable a besoin d'un outil de production qui doit se connecter à tous les logiciels ou applications utilisés par n'importe quel client.

« Le monde du Cloud est le monde du choix sur mesure pour les clients » estime encore Philippe Barré.

Car avoir des données en temps réel, sans effort et des collaborateurs disponibles pour faire autre chose est un préalable indispensable à l'évolution des cabinets d'expertise comptable.

« Remettre le client au coeur de la stratégie marketing du cabinet »

Le chiffre d'affaires du cabinet qui baisse sur la mission traditionnelle peut alors être remplacé par autre chose. Pour Philippe Barré, « un client ne demande ni plus ni moins qu'à être accompagné ».

Augmenter le nombre de rendez-vous et d'entretiens devient la solution pour remplacer la mission traditionnelle dont le chiffre d'affaires global ne fait que baisser. Ici, il ne s'agit pas de donner simplement un tableau de bord au client « qui pense alors que c'est l'éditeur de logiciels qui a tout fait » estime Stéphane Da Mota, directeur marketing de Loop, éditeur de production comptable et fiscale dans le Cloud.

« Les collaborateurs de cabinet vont devoir faire moins de production »

La diminution de la production comptable au bénéfice de l'accompagnement va potentiellement concerner tous les collaborateurs de cabinet.

Des anciens opérateurs de saisie qui peuvent devenir des « pilotes des flux de données » aux nouveaux profils, tous auront probablement un nouveau rôle à jouer. Avec les nouveaux outils, il est « fondamental de changer les process au sein du cabinet » estime encore Philippe Barré.

Les collaborateurs qui sont capables d'aller au-delà de la tenue comptable peuvent potentiellement « rendre des services au client pour le libérer de ses obligations administratives ». C'est la facturation, la relance client par courrier ou téléphone, le full service.

Les chefs de mission vont accompagner les clients au pilotage de leur entreprise. In fine, c'est cet accompagnement que demande le client.

Enfin, les nouveaux profils permettront d'aller encore plus loin en faisant preuve d'ouverture et d'empathie, qu'ils proviennent de master de gestion, de communication, de management, ce sont des profils universitaires différents.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online