KPMG

Évitez les fautes d'orthographe si vous voulez être embauché !

Article écrit par (285 articles)
Publié le
Modifié le 21/02/2019
1 313 lectures
52% des DRH ont déjà écarté une candidature à cause de fautes d'orthographe

A l'heure de la communication avec des emojis et des abréviations, nous pouvons nous rendre compte que l'orthographe et la grammaire restent importants dans le monde du travail. Une étude menée par OpinionWay pour l'application Mon Coach Bescherelle, publiée par Le Parisien démontre que les directeurs des ressources humaines (DRH) sont sensibles à ces éléments pour sélectionner les candidatures.

 

52% des DRH ont déjà écarté une candidature à cause de fautes d'orthographe

Plus d'un recruteur sur deux s'est fait une sélection sur le dossier d'un candidat qu'il a sous les yeux simplement car il voyait des fautes d'orthographe. L'orthographe est un critère essentiel de recrutement.

Mais cela n'est pas uniquement réservé au CV ou à la lettre de motivation. « Lors de la phase de recrutement, si le candidat a un blog ou un compte Instagram, on repère s'il fait ou non des fautes », a ainsi confié au quotidien Nadia Bouya, responsable de marque chez Aliscom.

« Entre deux candidats, l'orthographe peut faire la différence. C'est un plus indispensable pour se détacher », résume Stéphane Daviet, à la tête de deux agences immobilières.

Le correcteur automatique de Word ne suffit donc plus pour passer pour un spécialiste de la langue française ! « Quelqu'un qui écrit comme ça se prononce, ça nous fait un peu peur ! », détaille au Parisien Nadia Bouya.

Des difficultés qui touchent surtout les plus jeunes. 27% des jeunes actifs pensent que leur niveau d'expression écrite a pu jouer dans la mise à l'écart d'une candidature, contre 16% de l'ensemble des actifs.

 

54% des DRH seraient prêts à financer des séances de remise à niveau pour les collaborateurs

44% des DRH reconnaissent que le faible niveau en orthographe d'un collaborateur a pu « susciter des remarques » et 15% que de telles failles ont pu « freiner une promotion ».

Pour 99% des recruteurs, l'expression écrite est importante tant à l'embauche que durant le travail, où les e-mails échangés entre clients et collègues sont devenus essentiels. Plus de neuf sur dix (92 %) estiment que des faiblesses en la matière peuvent avoir un impact sur l'image de leur entreprise.

« Dans un monde d'hyper communication, les salariés sont amenés de plus en plus souvent à s'exprimer par écrit, beaucoup sont devenus les ambassadeurs de leur employeur sur les réseaux sociaux », explique ainsi Célia Rosentraub, directrice des Éditions Hatier-Bescherelle.

Trois salariés sur quatre (78%) feraient en effet très régulièrement des fautes d'orthographe.

« Résultat : un véritable business de la chasse aux fautes d'accord dans les multinationales comme les PME est né, alimenté par des applications sur smartphones, des logiciels, des coachs... ».

 

Les principales fautes d'orthographe détectées

Voisi les principale fotes citée si-dessous ! Cela vous fait mal aux yeux hein ?!!!

image

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin

KPMG