Revue Fiduciaire

L'évaluation des stocks en comptabilité

Article écrit par Adeline
Modifié le
5 963 lectures
CUMP, PEPS, DEDS : les méthodes de valorisation des stocks

Les méthodes de valorisation des stocks ont un impact direct sur la valeur du stock après mouvement (après entrée ou sortie) et donc sur le résultat de l'exercice.

En France, seules deux méthodes de valorisation des stocks sont admises par le PCG : le CMUP après chaque entrée et la méthode PEPS ou FIFO.

Définition d'un stock selon le plan comptable général

Un stock comme défini par le plan comptable général est un actif détenu pour être vendu dans le cours normal de l'activité, ou en cours de production pour une telle vente, ou destinée à être consommée dans le processus de production ou de prestation de services, sous forme de matières premières ou de fournitures.

Le stock correspond donc à un actif à court terme dont la disposition génère des coûts mais dont la sortie génère un encaissement.

 

L'évaluation des entrées stocks



Stock des éléments achetés

Dès leurs entrées dans l'entreprise, comme pour les immobilisations, les stocks d'éléments achetés sont évalués à leur coût d'acquisition qui correspond à leur prix d'achat  additionné par tous les frais accessoires qui y sont directement rattachables.

Coût d'acquisition de stocks d'éléments achetés = prix d'achat hors-taxes + frais accessoires encourus pour amener les stocks à l'endroit et dans l'état où ils se trouvent.

Avec :

  • le prix d'achat y compris les droits de douane et autres taxes non récupérables, après déduction des rabais commerciaux, remises, escomptes de règlement et autres éléments similaires ;

  • les frais accessoires encourus : ce sont les charges rattachables directement à l'acquisition des biens ou services notamment les frais de transport et les frais de manutention, etc.

Les stocks des éléments achetés sont composés par les éléments suivants :

  • stocks de matières premières (et fournitures) ;
  • stocks autres approvisionnements, matières consommables, fournitures consommables, emballages,) ;
  • stocks marchandises.


Stock des éléments produits

Les stocks produits sont évalués à leur coût de production, qui correspond au coût d'acquisition des matières consommées dans le processus de production ou de transformation, additionné par tous les frais qui sont supportés directement ou indirectement par l'entreprise pendant ce processus.

Coût d'acquisition de stocks d'éléments produits = prix d'achat + charges directes de production + charges indirectes de production

Avec :

Charges directes de production : telles que la la main-d'œuvre directe.

Charges indirectes de production : ce sont les charges fixes et variables, qui sont encourues pour transformer les matières premières en produits finis tels que par exemple :

  • frais fixes tels que l'amortissement et l'entretien ;

  • frais variables telles que les matières premières indirectes et la main-d'œuvre indirecte.

Les stocks des éléments produits sont composés par les éléments suivants :

  • en-cours de production de biens, produits en cours, travaux en cours ;
  • stocks d'en-cours de production de services, études en cours, prestations de services en cours ;
  • stocks de produits (produits intermédiaires, produits finis, produits résiduels).

 

Les méthodes d'évaluation ultérieures des stocks autorisées par le PCG



L'évaluation des stocks par le CUMP (fin de période)

La méthode du coût unitaire moyen pondéré est la plus utilisée par les entreprises, elle consiste à valoriser les stocks en fin de période en se basant sur le cours connu des achats de l'exercice par la formule suivante :

Le coût unitaire moyen pondéré CUMP = (valeur stock initial + valeur entrée) / (quantité stock initial + quantité entrée).

L'inconvénient de cette méthode est que les sorties de stock ne peuvent être évaluées qu'en fin de période.

L'évaluation des stocks par le PEPS ou FIFO

La méthode du premier entrée / premier sorti (PEPS) ou FIFO (First in First out), appelée également méthode de l'épuisement des lots, est une méthode utilisée généralement pour résoudre des problématiques liées à la dégradation du stock par le temps (produits périssables : produits laitiers, produits agroalimentaires ou encore d'obsolescence), elle consiste comme son nom l'indique à valoriser toutes sorties de stock au cours réel d'entrée,  autrement dit, au coût du lot le plus ancien en suivant l'ordre d'arrivée chronologique. Selon cette méthode les stocks vendus sont donc les articles les plus anciens, et les articles non encore vendus sont les articles les plus récents.

Son principal inconvénient c'est qu'elle répercute tardivement les variations de cours sur les coûts.

 

Les autres méthodes d'évaluation ultérieures des stocks



L'évaluation des stocks par le CUMP (après chaque entrée)

Contrairement à la méthode CUMP fin de période, la méthode du coût unitaire moyen pondéré après chaque période permet d'évaluer les stocks après chaque entrée, c'est à dire en temps réel, cette méthode est rarement utilisée en pratique et présente l'inconvénient de répercuter l'évolution des prix et des coûts de très près. Cette méthode de valorisation repose sur la formule suivante :

La valeur du stock après entrée = valeur du stock actuel + valeur des nouvelles entrées) / quantité des stocks actuel.


L'évaluation des stocks par le FEFO

Cette méthode est utilisée souvent par les entreprises qui ont des stocks de produits périssables tels que les produits laitiers (hypothèse de cette méthode : une longue période de stockage peut impacter la qualité du produit stocké), elle consiste à faire sortir du stock les produits qui approchent de leur date limite de consommation (DLC).

L'évaluation des stocks par le DEPS ou LIFO

La méthode dite dernier entré premier sorti DEPS ou Last in first out LIFO est fortement utilisée pour les produits qui acquièrent de la valeur avec un délai long de stockage (ex : la fermentation des vins), elle est contraire au PEPS ou FIFO et consiste à valoriser le stock au coût du lot le plus récent, autrement dit les stocks vendus sont les articles les plus récents.

Twitter   Facebook   Linkedin

RECEIPT BANK