Ampli Mutuelle

L'évaluation des marques : difficultés, norme et guide de l'OEC

Article écrit par (1215 articles)
Modifié le
2 290 lectures

Le Conseil Supérieur de l'Ordre des experts-comptables préside la commission de normalisation française sur l'évaluation des marques de l'AFNOR et propose un guide sur l'évaluation des marques.

L'évaluation de la marque d'une entreprise est une procédure très complexe. Et toutes les marques ne sont pas logées à la même enseigne.

Malgré cela, experts-comptables et commissaires aux comptes, peuvent être directement concernés par la problématique.

Les spécialistes de l'évaluation, connaissent déjà la norme ISO 10668:2010.

L'ordre des experts-comptables assure la présidence de la commission de normalisation française sur l'évaluation des marques de l'AFNOR et a animé très récemment, une conférence sur l'évaluation des marques.

 

La problématique de l'évaluation des marques

Les actifs immatériels représentent environ 60% de la valeur des grandes entreprises, avec de grandes variations selon les secteurs.

L'importance des actifs immatériels est encore accentuée par le digital. Mais dans ces entreprises, il est très difficile de distinguer les catégories d'actifs immatériels.

Comment évaluer une marque nouvelle ou qui n'est plus entretenue ? Elle tombe dans le domaine public au bout de cinq ans. A-t-elle toujours une valeur ?

Quelle est la différence entre une marque grand public et une marque dite business to business ? Les marques B2B sont généralement plus stables.

En comptabilité, une marque créée par l'entreprise, ne figurera jamais au bilan. Alors qu'une marque acquise, sera évaluée à son coût d'acquisition.

Cette différence de traitement fait dire à certains professionnels que l'on encourage la financiarisation de l'économie, au détriment de la véritable création de valeur.

L'évaluation des marques pose ainsi de nombreuses questions et ce, d'autant plus qu'une marque peut représenter une part très significative de la valeur d'une entreprise.

Et pourtant, elle ne figurera pas toujours dans ses comptes. Puis, lorsqu'elle y figurera, son caractère immatériel obligera souvent à l'évaluer avec une extrême prudence, l'éloignant ainsi de sa valeur marchande.

 

La norme ISO 10668 : 2010 : une première norme pour l'évaluation monétaire des marques

Même s'ils ne sont pas les seuls, experts-comptables et commissaires aux comptes sont confrontés à l'évaluation des marques.

La norme ISO 10668:2010 le montre. L'évaluation des marques touche de nombreux services dans les entreprises concernées, notamment les services marketing. La norme n'est pas comptable.

C'est pour cette raison que le Conseil Supérieur de l'Ordre des experts-comptables travaille à l'élaboration d'une nouvelle norme, en collaboration avec l'AFNOR, l'Agence Française de Normalisation.

 

Le CSOEC accompagne les professionnels du chiffre et propose une guideline

L'ordre des experts-comptables entend accompagner les professionnels dans la mission d'évaluation de cet actif immatériel.

Le comité d'évaluation propose ainsi un guide téléchargeable et réservé aux professionnels de l'expertise comptable.

 


Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online

Twitter   Facebook   Google Plus   Linkedin

Ampli Mutuelle