Étudiants : 7 raisons pour entreprendre dès maintenant !

Article écrit par (35 articles)
Modifié le
3 798 lectures

En France, seuls 3% des entrepreneurs étaient des étudiants en juin 2014.

Un chiffre jugé trop bas par Geneviève Fioraso, alors secrétaire d'État chargée de l'enseignement supérieur.

C'est trop peu par rapport aux États-Unis, où de grandes entreprises comme Google ou Facebook ont été créées par des étudiants. Il est temps de faire émerger des Zuckerberg à la française !

C'est pourquoi le statut national d'étudiant-entrepreneur (SNEE) a vu le jour en septembre 2014 : pour permettre aux jeunes de se lancer dans la grande et belle aventure qu'est l'entrepreneuriat.

Deux ans après, en 2016, 95% des 1 894 étudiants ayant bénéficié de ce statut voient l'avenir avec optimisme ! Ce chiffre, à nous en faire tourner la tête, semble promettre des jours radieux à tous les étudiants souhaitant créer leur société.

Bien sûr, toutes les entreprises créées ne dureront pas et certaines disparaîtront en quelques mois ou années, mais quoiqu'il en soit, il n'y aura que du positif à retenir de cette expérience hors du commun. Pour la fin de l'année 2017, c'est 20 000 étudiants entrepreneurs qui sont attendus pour bénéficier de ce statut.

Etudiants : voici 7 raisons de vous lancer dès maintenant !

Vous pouvez toujours faire machine arrière

L'avantage de se lancer dans l'entrepreneuriat lorsque l'on est étudiant ou étudiante c'est de pouvoir faire machine arrière si un obstacle non prévu surgit ou si les envies et désirs de carrière évoluent.

En effet, il n'est pas trop tard pour se réinsérer en entreprise - l'expérience de l'entrepreneuriat étant un plus considérable sur un CV car mettant en avant des qualités non négligeables et une force de caractère - ou pour se réorienter et éventuellement repartir de zéro en créant une nouvelle entreprise, plus en phase avec vos idées du moment.

En étant étudiant(e), vous ne devriez pas encore avoir d'enfants à nourrir et des responsabilités familiales ou sociales à gérer.

Vous avez du temps

Contrairement à vos aînés qui souhaitent se lancer dans l'entrepreneuriat : vous avez du temps (et le temps).

À côté de vos cours, vous avez normalement un temps certain pour exercer vos activités et lancer votre business, mais également le temps de ne pas vous précipiter et de réfléchir sereinement à l'entreprise que vous aimeriez créer.

En effet, si jamais votre plan ne marche finalement pas, vous pourrez toujours vous orienter vers une voie plus classique sans avoir vraiment perdu...de temps ! Parmi les étudiants SNEE, la moitié désigne leur activité comme la priorité absolue de leur vie.

Le résultat n'aurait pas forcément été le même quelques années plus tard.

Vous êtes (bien) entourés

Croyez le ou non, vos années étudiantes sont certainement celles où vous serez le mieux entouré(e) et où les regards seront les plus bienveillants de votre carrière.

Vos professeurs seront là pour vous conseiller et vous orienter dans vos choix (pourquoi ne pas choisir un cours lié à l'entrepreneuriat ou - si cela n'existe pas dans votre établissement - suivre un MOOC en ligne pour apprendre les bases pour entreprendre correctement ?) ; vos parents et votre famille seront là pour vous soutenir - aussi bien moralement que financièrement - et les autres étudiants pourraient devenir vos associés en vous proposant leurs connaissances et leurs spécificités.

Vous pourrez apporter un regard neuf

Alors que vous baignerez dans un environnement dynamique et créatif lors de vos études, vous pourrez apporter un regard neuf au marché sur lequel vous souhaitez vous lancer.

Car l'innovation et la nouveauté plaisent fortement, vous aurez les clés en main pour atteindre vos potentiels consommateurs grâce à votre intuition et votre malice.

Les nombreux projets de groupe et cas pratiques étudiés en cours - encore frais dans vos mémoires - vous donneront une longueur d'avance sur vos concurrents, qui eux auront certainement perdu la fraîcheur et l'audace qui vous caractérisent.

Vous serez accompagnés

Au delà des rencontres enrichissantes que vous ferez et des soutiens moraux et financiers sur lesquels vous pourrez compter, vous pourrez également bénéficier d'un accompagnement privilégié :

  • incubateur dans votre école ;
  • statut particulier d'auto-entrepreneur étudiant ;
  • statut de Jeune Entreprise Universitaire (JEU) pour votre société...

De plus, et comme nous l'évoquions précédemment, vous pourrez profiter de l'expérience et des cours de vos professeurs pour avancer au mieux dans votre projet. Profitez également des événements organisés dans votre école ou université :

  • conférences ;
  • salons, ateliers et rencontres avec des professionnels pour leur poser vos questions ;
  • et...démarrer votre carnet d'adresses !

Vous êtes audacieux

Sans vouloir généraliser et faire des raccourcis trop rapides, vous aurez a priori moins à perdre que vos aînés :

  • peu de risques financiers ;
  • pas d'enfants à charge ;
  • la liberté de vous arrêter à tout moment si votre entreprise ne décolle pas comme prévu...

Cette situation, libérée de toute contrainte, devrait vous permettre d'être plus audacieux et créatifs que vos aînés !

Vous avez une idée “révolutionnaire” mais vous n'êtes pas sûr(e) du résultat ?

Profitez des moyens mis à votre disposition et lancez-vous. Si cela ne fonctionne pas, il sera toujours temps de faire machine arrière et de vous orienter vers un projet moins spécifique.

Vous ne le regretterez pas

70% seulement de l'ensemble des étudiants sont optimistes quant à leur avenir, contre 95% de ceux qui ont choisi la voie de l'entrepreneuriat. En vous lançant, vous n'avez rien à perdre.

Au mieux, votre jeune entreprise fonctionnera et vous aurez la chance de vous lever chaque matin pour poursuivre votre rêve.

Au pire, votre société ne perdurera pas et vous aurez énormément appris, vous sortirez grandi de cette expérience et vous pourrez la présenter aux futurs recruteurs que vous rencontrerez.

Nul doute qu'ils soient tous très enthousiastes par cet essai (et non cet échec) et qu'ils vous perçoivent comme une candidate ou un candidat plein d'audace, de créativité, de détermination et d'organisation, car c'est de cela dont il s'agit pour lancer votre entreprise !



Au final, vous n'avez rien à perdre à vous lancer lors de cette période charnière de votre vie, et vous avez plutôt tout à gagner. Bon courage à toutes et tous !

_____________________________


Sarah Gillot est Chef de Projet Online Marketing pour Makerist - start-up à Berlin - afin de développer le marché français.